AEC Becchis700 1 355Les villages-vacances de l’AEC fêtent leurs 50 ans. Créée à l’issue d’un congrès national des anciens élèves qui s’était tenu à la Navarre, l’AEC, l’association éducative et culturelle des anciens élèves de Don Bosco ouvrait, en 1964, son premier village-vacances, à Forgeassoud, près de La Clusaz. Son cinquantième anniversaire sera célébré du 5 au 7 décembre, en Haute-Savoie, autour de l’actuel président, Etienne Humeau, ancien élève de Pouillé. On y rendra hommage à son président fondateur, lui aussi ancien de Pouillé, André Rousseau.

 

 

Un livre passionnant retrace ces 50 années de péripéties : de 1964 où des anciens élèves de Don Bosco décident de créer un lieu de vacances pour les familles, jusqu'à aujourd'hui. L’AEC compte aujourd’hui quatre villages-vacances : Forgeassoud (Saint-Jean de Sixt), Samoëns (Haute-Savoie), Grasse (Alpes-Maritimes) et Saint-Cyr-sur-Mer (Var). La fille d'un des fondateurs, Christiane Belsoeur, retrace ces années d'histoire. Don Bosco Aujourd'hui reprend l'interview réalisé par le journal interne des AEC.

 

 

AEC Informations : La réussite de l’AEC est elle le fait d’hommes exceptionnels ?

Christine Belsoeur : Sans l’audace et même la témérité des fondateurs, il n’y aurait jamais eu de villages-vacances des AEC. « Ils étaient plus gonflés que beaucoup de chefs d’entreprises m’a confié un de mes interlocuteurs. Ils n’avaient pas de compétence en terme de construction, d’hôtellerie, de gestion de personnel. Et pourtant ils ont réussi. »

 

 « Les villages de l’AEC ont pesé dans le tourisme social »

 

Même les plus critiques reconnaissent leur puissance, liée à la force de leur conviction. Joseph Vallet estime d’ailleurs que les villages de l’AEC ont pesé dans le tourisme social avec un poids sans rapport avec leur poids économique.

 

Christine-BelsoeurChristine BelsoeurAEC Info : Quelle légitimité avez-vous pour faire le récit d’un demi siècle de l’AEC ?

Christine Belsoeur : Mon père fait partie des fondateurs de l'AEC si bien que mon adolescence a été baignée dans l'association. Avant même sa création les rassemblements ADB constituaient régulièrement des sorties familiales dominicales. C'est à lui qu'aurait du revenir le soin d'écrire cette histoire.

 

AEC Info : La situation économique ne constitue pas la menace la plus grave pour l’AEC ?

Christine Belsoeur : Depuis sa création l’AEC n’a pas été épargnée par les soucis financiers. Mais elle y a toujours fait face et les vacanciers fréquentant ses villages n’ont pas été les derniers à lui faire passer ces écueils en répondant massivement aux souscriptions lancées lors des différentes acquisitions. Le taux de remplissage hors vacances scolaires est évidemment plus difficile à maintenir avec la multiplication des villages. Cependant le patrimoine immobilier est en très bon état, c’est aussi ce qui explique que l’AEC dure alors que d’autres disparaissent.

 

AEC Info : Quelles est la place de André Rousseau  ? Et des Salésiens ?

Christine Belsoeur : Le président fondateur était, tout le monde le reconnaît, la locomotive de l’AEC, mieux un bulldozer qui ouvrait toutes les portes. Sans André Rousseau il n’y aurait jamais eu de villages de l’AEC, sans l’équipe qui l’entourait et le soutien des Salésiens non plus.

 

 

 

 Interview réalisée par AEC information,

La revue d'informations de l'Association Educative et Culturelle des Anciens et Amis de Don Bosco

4 décembre 2014

 

AEC les vacances pour tous 355 ok

 

Des vacances pour tous, 1964-2014

de Christiane Belsoeur

 

Commander le livre " Des vacances pour tous" à l’accueil des villages de vacances. Au siège des AEC ou à Compédit Beuregard. 
128 pages de texte et 32 pages d’illustrations : 15 €

 

 

Découvrir les villages-vacances des AEC :









 AEC Becchis700 1 355Village-vacances à Samoëns. Haute SavoieAEC.Les Dauphins 355 SUDVillage-vacances à Saint Cyr sur Mer

 


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite