Backstage-6 355Des jeunes à Marseille on décidé de faire leur cinéma. En prélude au FestiClip 2015 qui fêtera sa 10e édition, ils ont participé au remake d’un film qui avait attiré l’attention du jury lors du précédent festival. Une belle aventure qui devrait inciter d’autres jeunes à se mettre à l’ouvrage !

 

 

Backstage-4 355Être accro a son portable n’est pas toujours de tout repos. Ambiance inhabituelle pour un week-end au Lycée Don Bosco de Marseille. La cour, habituellement déserte ce jour là, s’est emplie d’une vingtaine de jeunes tous très motivés pour participer à un tournage. Une réalisation qui rentre dans le cadre d’un FestiClip, un festival de vidéo-clips à destination des jeunes. À peine plus âgé, le réalisateur du jour est un ancien du Festival, actuellement étudiant dans une école de cinéma à Aubagne. Il a accepté avec un ami de diriger les opérations. En fait il s’agit du remake d’un film présenté au FestiClip de mai dernier. Celui-ci, traitant de l’addiction au téléphone portable, présentait des imperfections nécessitant un retournage avant d’être mis à la disposition de tous sur le net et d’être intégré dans une collection dénommée D’Clic.

 

Les jeunes acteurs se jettent à l’eau

Moteur, le mot est répété comme en écho par le deuxième cameraman. Action ! C’est parti, les jeunes acteurs se jettent à l’eau sous l’œil rond des deux caméras. Les plans s’enchaînent allègrement laissant deviner les séquences qui constitueront le futur film. Une vidéo dont la règle d’or sera d’offrir, par son thème, matière à réflexion à d’autres jeunes. C’est dire si au préalable le scénario a  été soigné. Des parents des professeurs viendront en renfort pour tenir les rôles d’adultes. Une heureuse complicité bien dans la ligne pédagogique de l’école.

 

Backstage-3 355Une scène de repas, mais ce n’est pas encore le temps des pizzasBackstage-1 355La rencontre de deux univers : le livre et le portable

Au milieu de tout cela, il y a les fou-rires

Les changements de décors et de costumes sont nombreux, nécessitant d’adapter les lumières, de repositionner les caméras, de placer le micro pour optimiser la prise de son. Les jeunes en même temps qu’ils découvrent, non sans talent, le métier d’acteur découvrent toutes les contraintes de la réalisation d’un film. Car c’est un des aspects du FestiClip de permettre aux jeunes de  discerner toutes les arcanes du cinéma et ainsi de mieux aiguiser leur sens critique. Être télé-acteur plutôt que télé-gobeur !

 

Et puis, au milieu de tout cela, il y a les fou-rires fournissant matière à un bêtiser et les pizzas partagées sur le pouce. De quoi tisser des liens de sympathie et d’amitié entre tous les membres de l’équipe…

 

Au terme du week-end la fatigue est bien réelle, aussi bien pour les réalisateurs que pour les acteurs. Ces derniers sont bien sûr impatients de voir le résultat de leur travail mais au préalable, il y a l’exercice du montage : visionner les rushs, c’est-à-dire toutes les images tournées. Choisir ensuite les meilleurs plans puis les assembler en séquences et enfin ordonner ces dernières de façon cohérente pour raconter l’histoire établie dans le scénario.

 

Ce travail de haute couture est long et minutieux car de lui dépend toute la dynamique du film. Il va donc falloir attendre un peu mais cela ne fera que nourrir le plaisir de la découverte du film qui sera à voir sur www.donboscomedia.com et même à télécharger…

 

 

Jacques Rey,
Salésien de Don Bosco
Directeur de la communication
Atelier Multimedia
18 décembre 2014 

 

Inscrivez vous pour le FestiClip 2015
édition spéciale 10e anniversaire

 

Accompagné d’un animateur, réalisez un clip de 7 minutes maximum délivrant un message positif à d’autres jeunes. Exceptionnellement, lors du Festival, l'Atelier Multimedia proposera le matin des ateliers de formation sur la prise de vue, le son, le "stop-motion", l'éclairage... Bulletin d’inscription et règlement téléchargeable sur le site www.donboscomedia.com.

 

Un clip pour promouvoir le Festiclip à télécharger...

 

 


Mot du jour

Lorsque je joue une musique qui me touche avec mon violon, j’éprouve un besoin d’exprimer mes sentiments, et je m’émeus par le son. Parfois, lorsque la musique est trop belle, je verse une larme pendant que je joue. Cela m’arrive également quand j’en écoute. Elle est pour moi un moyen d’expression universel presque magique permettant de comprendre une personne mieux que par les mots. On compatit, se réjouit avec l’autre, c’est vraiment merveilleux. Alors, bien que je sois peu pratiquant, si Dieu est à l’origine de tout cela, je lui en suis éternellement reconnaissant. Mon professeur de violon au conservatoire, ancien moine franciscain, m’aide à développer mon chant intérieur et à adopter une optique de don de soi à chaque fois que je fais résonner mon violon et je dois dire que sa pédagogie me fait un bien fou.

Écouter : Nathan (auteur de ce mot du jour) au violon

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite

  • Société

    • Philo pour enfants : enseigner la morale, mais pas comme un cours de grammaire

      philo pour enfants 02 Enseigner le jugement moral par la philo ! C’est le pari de certains animateurs qui interviennent dans les écoles ou les centres socio culturel… Les ateliers philo destinés aux plus jeunes se développent un peu partout en France et en Belgique. Les approches et les méthodes sont nombreuses. Il s’agit de se familiariser avec les idées, de faire de l’éducation morale et civique par l’apprentissage du questionnement.

      Lire la suite

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite