Messe televisee St Jean Bosco Paris 05 Suivie par plus de 600 000 personnes, la messe télévisée du dimanche matin, diffusée par France 2 et la RTBF, est la plus grande paroisse de France et de Belgique. Le dimanche 1er février, c'est la paroisse Saint-Jean-Bosco qui a rendu ce service d'Eglise. Avec, bien sûr, l'aide des jeunes, une des conditions obligatoires pour fêter, dignement, le bicentenaire de la naissance de Don Bosco !

 

 

Malgré la rigueur nécessaire au direct, les lourds préparatifs, les répétitions, la qualité de prière ne fut pas altérée, à en croire les paroissiens de Saint-Jean-Bosco ayant visionné la messe en « replay » sur le site du Jour du Seigneur. Jean-Claude Salou, le réalisateur, a choisi avec soin les images de cette formidable église classée, joyau de « l'art-déco ». Des mystères douloureux de la voûte au moment du credo à la merveilleuse fresque de la Trinité au moment de la doxologie : la pertinence dans le choix des plans paraît incontestable.

 

Comment donner une place aux jeunes de la paroisse ?

Messe televisee St Jean Bosco Paris 02 Sans perdre la dimension solennelle chère aux téléspectateurs-priants, il était inimaginable, pour les salésiens, que les jeunes soient exclus de la célébration. Rapidement, l'option de la prière universelle et de l'offertoire s'est imposée lors des réunions préparatoires. La mise en scène a été, ainsi, confiée à l'aumônerie pour qu'à chaque intention, un jeune apporte en procession un objet signifiant : un portait de Don Bosco pour le bicentenaire de sa naissance ; un livre des règles de la vie religieuse salésienne pour la vie consacrée ; un ballon et un manuel de catéchisme pour l'éducation des jeunes, un globe terrestre pour les missions. Pour renforcer l'intention de la prière, quelques jeunes et animateurs ont exécuté quatre mimes : une bagarre de jeunes devenant une marque d'amitié pour Don Bosco ; un secours devenant une prière pour la vie consacrée ; un jeu devenant un enseignement pour l'éducation ; des voyageurs accueilli par un autochtone pour la mission.

 

« Quand j'ai joué la scène, j'ai pensé à une grand-mère devant sa télé »

Les adultes ont apprécié le sérieux et la dignité des jeunes. Collégiens, lycéens et animateurs y ont mis tout leur cœur. Ils avaient compris le sens de leur participation et le service que cela rendait. Mais pour certains : pas facile de faire abstraction des caméras, de se savoir filmé en permanence et de gérer le stress, malgré les nombreuses répétitions. Pour autant, tous se disent fiers d'avoir participé, même s'ils ont eu du mal à se revoir à l'écran. Surtout, ils se sentent heureux de se sentir membre de la communauté paroissiale. Ils ont entendu le message de leur responsable : « montrons à tous que, comme toujours ici, vous avez votre place ! Montrons à tous que les jeunes existent dans l'Église ».

 

Sébastien ROBERT, sdb
Responsable de l'aumônerie
12 février 2015

 Logo video80Trois vidéos, après les photos :

  • L'homélie de père Daniel Federspiel, sdb, provincial des salésiens de Don Bosco de France et Belgique Sud
  • La prière universelle animée par les jeunes de l'aumônerie de la paroisse Saint Jean Bosco
  • Les coulisses de la messe télévisée par l'Atelier Multimedia

 

  Messe televisee St Jean Bosco Paris 01 Messe televisee St Jean Bosco Paris 03

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 06 Messe televisee St Jean Bosco Paris 04

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 07 Messe televisee St Jean Bosco Paris 08

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 09 Messe televisee St Jean Bosco Paris 10

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 11 Messe televisee St Jean Bosco Paris 14

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 12 Messe televisee St Jean Bosco Paris 13

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Le site du Jour du Seigneur

Le reportage "Dans les pas de Don Bosco", de Nice à Turin par le Jour du Seigneur

La paroisse Saint Jean Bosco de Paris (20è)

 

 

 

 

 


Mot du jour

 " Et aussitôt en jaillit de l'eau et du sang ". Certes il s’agit du côté plus que du cœur… Et pourtant, dans ce côté ouvert, c’est l’intérieur même de Dieu, son cœur pour ainsi dire, qui s’ouvre à nous, tout son amour qui se déverse sur nous.

Le disciple est comme une vasque : il se remplit de cette eau et de ce sang, jusqu’à en déborder. Mais pourquoi du sang en plus de l’eau ?

Dans le rêve de la tonnelle de roses, Don Bosco prend l'image de cette fleur, magnifique, odorante... mais pleine d'épines. Suivre Jésus avec Don Bosco, c'est aussi accepter les épines pour que les roses éclosent.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...