Messe televisee St Jean Bosco Paris 05 Suivie par plus de 600 000 personnes, la messe télévisée du dimanche matin, diffusée par France 2 et la RTBF, est la plus grande paroisse de France et de Belgique. Le dimanche 1er février, c'est la paroisse Saint-Jean-Bosco qui a rendu ce service d'Eglise. Avec, bien sûr, l'aide des jeunes, une des conditions obligatoires pour fêter, dignement, le bicentenaire de la naissance de Don Bosco !

 

 

Malgré la rigueur nécessaire au direct, les lourds préparatifs, les répétitions, la qualité de prière ne fut pas altérée, à en croire les paroissiens de Saint-Jean-Bosco ayant visionné la messe en « replay » sur le site du Jour du Seigneur. Jean-Claude Salou, le réalisateur, a choisi avec soin les images de cette formidable église classée, joyau de « l'art-déco ». Des mystères douloureux de la voûte au moment du credo à la merveilleuse fresque de la Trinité au moment de la doxologie : la pertinence dans le choix des plans paraît incontestable.

 

Comment donner une place aux jeunes de la paroisse ?

Messe televisee St Jean Bosco Paris 02 Sans perdre la dimension solennelle chère aux téléspectateurs-priants, il était inimaginable, pour les salésiens, que les jeunes soient exclus de la célébration. Rapidement, l'option de la prière universelle et de l'offertoire s'est imposée lors des réunions préparatoires. La mise en scène a été, ainsi, confiée à l'aumônerie pour qu'à chaque intention, un jeune apporte en procession un objet signifiant : un portait de Don Bosco pour le bicentenaire de sa naissance ; un livre des règles de la vie religieuse salésienne pour la vie consacrée ; un ballon et un manuel de catéchisme pour l'éducation des jeunes, un globe terrestre pour les missions. Pour renforcer l'intention de la prière, quelques jeunes et animateurs ont exécuté quatre mimes : une bagarre de jeunes devenant une marque d'amitié pour Don Bosco ; un secours devenant une prière pour la vie consacrée ; un jeu devenant un enseignement pour l'éducation ; des voyageurs accueilli par un autochtone pour la mission.

 

« Quand j'ai joué la scène, j'ai pensé à une grand-mère devant sa télé »

Les adultes ont apprécié le sérieux et la dignité des jeunes. Collégiens, lycéens et animateurs y ont mis tout leur cœur. Ils avaient compris le sens de leur participation et le service que cela rendait. Mais pour certains : pas facile de faire abstraction des caméras, de se savoir filmé en permanence et de gérer le stress, malgré les nombreuses répétitions. Pour autant, tous se disent fiers d'avoir participé, même s'ils ont eu du mal à se revoir à l'écran. Surtout, ils se sentent heureux de se sentir membre de la communauté paroissiale. Ils ont entendu le message de leur responsable : « montrons à tous que, comme toujours ici, vous avez votre place ! Montrons à tous que les jeunes existent dans l'Église ».

 

Sébastien ROBERT, sdb
Responsable de l'aumônerie
12 février 2015

 Logo video80Trois vidéos, après les photos :

  • L'homélie de père Daniel Federspiel, sdb, provincial des salésiens de Don Bosco de France et Belgique Sud
  • La prière universelle animée par les jeunes de l'aumônerie de la paroisse Saint Jean Bosco
  • Les coulisses de la messe télévisée par l'Atelier Multimedia

 

  Messe televisee St Jean Bosco Paris 01 Messe televisee St Jean Bosco Paris 03

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 06 Messe televisee St Jean Bosco Paris 04

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 07 Messe televisee St Jean Bosco Paris 08

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 09 Messe televisee St Jean Bosco Paris 10

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 11 Messe televisee St Jean Bosco Paris 14

 

Messe televisee St Jean Bosco Paris 12 Messe televisee St Jean Bosco Paris 13

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Le site du Jour du Seigneur

Le reportage "Dans les pas de Don Bosco", de Nice à Turin par le Jour du Seigneur

La paroisse Saint Jean Bosco de Paris (20è)

 

 

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e4

À la question : « Ce que je ne pourrais pas pardonner ? » la réponse fait quasiment l’unanimité : « la trahison ! ». Que ce soit en amitié ou en amour, c’est ce qui est pour les jeunes le plus difficilement pardonnable. « Quand tu me trahis, tu me plantes un couteau dans le dos. » nous dit Michelle

Maëva exprime bien que derrière cette immense déception de la trahison il y a la perte d’une importante valeur : la confiance. « Il n’y a pas de relation sans confiance. Une fois qu’elle est trahie, elle est très difficile à redonner. » Don Bosco a mis la confiance au cœur de son système éducatif. C’est dire son importance et la nécessité de la préserver dans la relation avec les jeunes.

Question : Les jeunes semblent nous dire que l’impardonnable est définitif. Cela pose pour nous la question de l’éducation au pardon et de sa dimension chrétienne. Voir le premier témoignage du film « Human » de Yann Arthus-Bertrand.

Voir le 4è épisode de la saison 2 : L’impardonnable ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite