Chantal Kieffer Cooperatrice355okChantal Kieffer est la nouvelle coordinatrice des salésiens coopérateurs. Elle a pris le relais d'Hélène Bushenrieder, décédée en décembre dernier. Elle est une jeune salésienne puisqu'elle a fait sa promesse en 2008 à Barlieu (Berry). « Je crois que j’étais salésienne sans le savoir car en tant que chef d’établissement j’ai toujours considéré qu’il fallait s’appuyer sur les forces des jeunes pour avancer. » 

 

 

 

Chantal Kieffer était professeur d'économie et gestion dans l'enseignement public, puis chef d'établissement, elle a exercé à Nantes, puis en région parisienne. Elle n'a découvert les salésiens que tardivement : « Quand je suis arrivée à Barlieu, j'ai fait de la catéchèse, j'ai rencontré Renée, responsable du groupe, qui m'a permis de faire la connaissance de personnes qui pensaient la pédagogie avec les mêmes idées que moi et faisaient des choses extraordinaires. » 

 

 

« Nous allons rapidement créer un groupe de Salésiens coopérateurs de 25-40 ans »

Pour Chantal Kieffer les impulsions à donner aux groupes des Salésiens Coopérateurs sont claires :

  • Créer un groupe de salésiens coopérateurs de 25-40 ans.
  • Rassembler les Salésiens coopérateurs isolés.  

 

« Dés la rentrée, nous allons créer un groupe jeune 25-40 ans. L'idée est d'organiser une première rencontre à Paris avec des personnes qui pourraient être intéressées. Nous ne voulons pas nous ingérer dans cette création, nous nous présentons comme partenaires. Ce qui me parait important, c'est un travail de réflexion et de groupe. » 

 

« La richesse de la famille salésienne est importante. Il faut la faire connaitre »

« Depuis un an j'ai pris conscience de ce qu'est la famille salésienne, j'ai l'impression de voir ce que nous pourrions faire pour nous faire connaitre.

 

Je fais partie d'un groupe où il n'y a pas de maisons salésiennes. Or, les coopérateurs doivent pouvoir exister sans qu'il y ait nécessairement une maison salésienne à proximité, une  paroisse ou une école. Etre Salésien Coopérateur, c'est une philosophie, un choix de vie. On peut très bien être salésiens dans notre vie, là où on est, dans la paroisse, dans la cité. C'est là que nous pouvons nous faire connaitre en priorité.

 

De nombreux coopérateurs ont participé aux préparatifs des événements liés au Bicentenaire dans leur paroisse, dans les écoles ou dans les villes qui ont accueilli la Don Bosco Academy. A Barlieu aussi, nous avons également fait un gros travail pour nous faire connaitre dans notre ville. Le Rallye Don Bosco que nous avons organisé le 16 mai avec les jeunes, adultes a permis de nous faire connaitre largement.  » 

 

C Bibe promesse Salesiens cooperateurs 355Catherine Bibé prononce sa promesse de coopératrice, le 27 juin aux HerbiersNeuf nouvelles promesses ont été prononcées au mois de juin

L'ambition de Chantal Kieffer correspond bien à la réalité. L'année du Bicentenaire a un effet sur la visibilité du charisme des Salésiens Coopérateurs. Tout récemment neuf nouvelles promesses ont été prononcées. Neuf ! Sept à Lyon et deux au Centre-Atlantique (Angers-Luçon-Poitiers). C'est le signe que les Salésiens coopérateurs attirent de plus en plus. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantal Kieffer

Coordinatrice des Salésiens coopérateurs de France
Salésiens Coopérateurs
Propos recueillis par Hélène Boissière Mabille

2 juillet 2015

 

 

 

Quelle présence des salésiens coopérateurs en France ?

 

 

France Salesiens Cooperateurs

Plus d'information sur : le blog des Coopérateurs de France

 

 

 


Mot du jour

«  Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter » Proverbe chinois

Les plus grandes victoires sont acquises à force de patience et de persévérance. On avance un pas à la fois et on accumule les petites victoires en cours de route .Les grands accomplissements nécessitent un travail de longue haleine, alimenté par la certitude qu’un jour, on atteindra finalement son objectif.
Dans notre société axée sur le crédit et la consommation rapide, on oublie souvent que les plus grandes victoires sont le fruit d’efforts continus sur une très longue période.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite