Benjamin2 355Benjamin Dewitte fera son engagement définitif chez les salésiens de Don Bosco le dimanche 23 août durant le Campobosco, à Ressins, dans la Loire. Il livre les raisons son choix de la vie religieuse chez les Salésiens de Don Bosco.

 

 

DBA : Pourquoi avoir fait ce choix de la vie religieuse ?

Benjamin Dewitte : Issu d'une famille pas spécialement chrétienne, décomposée, des demi-frères et demi-sœurs à droite et à gauche, je découvre la foi lors d'un voyage à Medjugorje : là-bas, ce fut comme une naissance. Qu'est-ce qui s'est passé dans ma petite tête de gamin de 9 ans - car tel était mon âge ? Je découvre deux choses importantes :

 

 Si je dois résumer ce qu'est un religieux Salésien,
je dirais : C'est un simple homme... porté par la miséricorde du Christ

 

La première, il me semble évident que Dieu existe. Mais que Dieu existe ou pas, quelle importance ? Je peux très bien vivre en pensant qu'Il existe et vivre comme s'Il n'existait pas. Donc ça ne suffisait pas, il fallait que je découvre quelque chose d'essentiel.

 

La seconde, que Dieu n'est pas du blabla, ce n'est pas un discours stérile, ce n'est pas quelque chose ; c'est quelqu'un, ce n'est pas qu'un concept, c'est une personne, et surtout : Il m'aime. Il m'aimait depuis toujours, Il m'aime tel que je suis, quoi que je fasse. Il m'aimera toujours, tendrement.

 

Cette découverte me remplit d'une telle joie que je brûlai aussitôt de la partager. A partir de là, tout a changé. Je me suis dit : « Si c'est ça le Bon Dieu, je veux me consacrer exclusivement à Lui ! ».

 

DBA : Pourquoi chez les salésiens de Don Bosco ?

B.D. : Bien que joyeux de cette découverte de l'Amour inconditionnel de Dieu, je demeurais timide, très réservé, jusqu'au lycée où l'on m'a confié dès la classe de 1ère, dans l'internat tenu par la communauté des béatitudes, la charge de responsable d'équipe, puis des 4-3ème, et tant d'autres responsabilités qui m'ont guéri de mon manque de confiance en moi. Du coup, déjà à l'époque, j'enchaînais les « rendez-vous » avec des plus jeunes en difficultés !

 

BenjaminAvec le temps, la prière et l'accompagnement, notamment avec un prêtre, après une longue amitié avec don Bosco et saint Dominique Savio depuis l'adolescence, j'ai senti que ma place était auprès des jeunes. D'autant plus qu'un malheureux jour, mon train roule sur un ado de seize ans qui se jette sur la voie. Cœur définitivement déchiré, je me suis dit, comme Don Bosco visitant des jeunes en prison : « S'il avait trouvé un père, un frère, un ami sur sa route, il n'en serait peut-être pas arrivé là ».

 

Si je dois résumer ce qu'est un religieux Salésien, je dirais : C'est un simple homme...

  • porteur mais avant tout porté par la miséricorde de Dieu,
  • qui s'offre aux Christ en donnant sa vie pour les jeunes,
  • qui s'offre aux jeunes en donnant sa vie pour le Christ,
  • avec d'autres frères, pour toujours !

 

Voilà un programme qui me convient et que je vais joyeusement signer pour la vie le 23 août prochain !

 

Don Bosco Aujourd'hui

13 août 2015

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

D'abord, il y a le vert
Qui repose les yeux
Puis surgit le bon air
Qui fait tourner la tête
Et qui sent bon la terre.
Parfois, il y a le cerf.
Vers le mois de septembre,
Avec un peu de chance,
On peut entendre son brame
S’il ne fait pas pluvieux.
En mars et en novembre,
Un concert de trompettes
Semble tomber du ciel.
En pleine migration,
Mesdames les grues claironnent
Pour avertir le monde
Du changement de saison.
Souvent, il y a la pluie
Qui mouille et qui pénètre
Jusqu’au bout de nos os.
Mais au mois de juillet,
Réchauffés de soleil,
Nous cueillerons, merveille,
Un panier de myrtilles.
Il y a le silence
Souligné par la brise
Ou le chant des oiseaux.
Enfin il y a l’arkose,
Grès feldspathique
Aux couleurs brunes et roses
Qui donne à la bâtisse
Un air magnifique.
Avec tant de beauté
Où l’âme se repose
Les gens disent de Farnières :
«quel petit paradis ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite