fete nouvelle province ND des Nations 302Le 5 août a eu lieu officiellement l'union des deux provinces des soeurs salésiennes de Don Bosco. Geneviève Pelsser a été nommée provinciale, Marie-Agnès Chetcuti, sa vicaire. A cette occasion, Mère Yvonne Reungoat a fêté ses 50 ans de vie religieuse,  d'autres soeurs leur jubilé, et Anne a prononcé ses voeux. Notre Dame des Nations, entre nouveauté ou continuité ? Bénédicte Pitti, qui a accompagné cette union pendant plus d'une année livre ses impressions.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Comment la réunion des deux provinces a-t-elle été préparée ? 

Bénédicte Pitti : Dans le cadre de la « Réflexion Europe » menée par l'Institut, nous nous sommes demandées : unir nos forces ne nous aiderait-il pas à revitaliser le charisme salésien dans notre région d'Europe ? Dès décembre 2010, les conseillères des deux provinces ont commencé à partager en profondeur sur leur vocation salésienne et, petit à petit, sur une union éventuelle des provinces. On a pris le temps et on s'est fait aider dans le discernement afin de bien préparer ce passage et d'impliquer toutes les sœurs.

 

DBA : Avez-vous des anecdotes ?

Bénédicte Pitti : Les sœurs ont en général très bien accueilli le projet de l'union. Depuis tant d'années, beaucoup vivaient déjà des choses ensemble au niveau de la formation, du Vidès, de la pastorale... Mais j'entends encore un dialogue entre deux sœurs aînées : « Tu dois être disponible. Si on t'envoie à la maison de repos de Paris, tu devras y aller, ma chère ! » L'autre lui répondit : « J'en viendrais bien à souhaiter une petite maladie de l'esprit pour ne pas me rendre compte que je ne mourrai pas en Belgique ! »

 

« On a pris le tempsde bien préparer ce passage
et d'impliquer toutes les sœurs »

 

DBA : Quels bénéfices attendez-vous pour la Province ?

Bénédicte Pitti : Une vie qui circule encore plus que maintenant ! La province est pleine de vitalité, mais de plus nombreux changements de sœurs entre la France, la Belgique et la Tunisie et plus de rencontres et d'échanges avec et entre nos collaborateurs de ces trois pays ne pourront qu'apporter du sang neuf, de nouvelles manières de penser et de faire, encore plus de vie. Elargir l'espace de notre tente, élargir nos horizons, comme nous y invite notre Chapitre général, ne peut être que bénéfique.

 

DBA : Pourquoi ce nom : Notre-Dame des Nations ?

Bénédicte Pitti : Les salésiennes qui composent la nouvelle province sont Françaises et Belges certes, mais plusieurs viennent aussi de Suisse, Italie, Espagne, Pologne, Congo RDC et Congo Brazzaville, Mozambique, Vietnam, Inde, Liban, etc. Quant aux jeunes qui vivent dans nos maisons et avec qui nous travaillons, ils viennent, eux aussi, des quatre coins du monde ! Etre sous la protection de Notre-Dame des Nations a beaucoup de sens pour nous.

 

Bénédicte Pitti
Salésienne de Don Bosco

13 août 2015

 

 

 

 

nouveau conseil 1 355Le conseil de la Province Notre Dame des Nations Mère Yvonne Reungoat

 Message introductif

 

 

Aujourd'hui nous sommes en fête et les motifs de notre joie sont nombreux : en cette année du bicentenaire de la naissance de Don Bosco, nous célébrons les 143 ans de vie de notre Institut et une vie toute nouvelle est en train de naître en son sein. Au cours de cette célébration eucharistique, le symbole de l'eau, qui est source de vie, nous accompagnera. Cette Eucharistie est le moment le plus important car la cause de notre foi est Jésus qui est le cœur, l'amour de notre vie. C'est lui qui guide chacun de nos pas. L'Eucharistie est l'action de grâce par excellence.

 

 


Nous accueillons avec joie la naissance de la nouvelle Province : Notre-Dame des Nations. Une nouvelle maison où chacune de nous, mais aussi tant de laïcs, d'enfants et de jeunes, de familles pourront vivre dans la paix, la sérénité, la joie de se sentir aimés. Une nouvelle maison que toutes et tous ensemble nous construirons tous les jours ; elle sera donc un chantier toujours ouvert sans portes, ni fenêtres parce que l'amour n'a pas de frontière. Une nouvelle maison où il y aura toujours quelqu'un pour donner de l'eau à celui ou celle qui entrera. Une nouvelle maison qui sera Cana où Marie, Notre-Dame des nations, sera la maîtresse de maison et la mère qui donne sécurité et pousse à sortir avec courage et audace à la périphérie pour aller à l'encontre de ceux et celles qui ont plus besoin de nous.

 

fête nouvelle province ND des Nations 279Sr Thérèse, Sr Amélie, Sr SandrineDans cette maison, aujourd'hui nous célébrons déjà une naissance. Anne deviendra, par sa profession religieuse, une pierre vivante et l'eau qu'elle apporte vient enrichir toute la famille. Sr Thérèse, Sr Amélie, Sr Sandrine renouvelleront leur profession et plusieurs d'entre nous célèbreront leur jubilé de 50, 60, 65, 70 ans de vie religieuse.

 

« Toutes les générations me diront bienheureuse » chante Marie dans le Magnificat. Aujourd'hui nous aussi nous chantons les merveilles que l'amour du Seigneur réalise dans notre vie. L'amour rend toutes choses nouvelles. Nous nous sentons unies avec l'Institut qui, dans tout le monde, célèbre aujourd'hui dans la joie et souvent avec les jeunes, le bonheur d'une vie toute donnée dans une alliance d'amour toujours nouvelle.

 

 

 

fête nouvelle province ND des Nations 323Soeur Anne et Mère Yvonne ReungoatDon Bosco et Marie-Dominique comptent sur nous pour que nous mettions les couleurs au charisme salésien de France, en Belgique-Sud, en Tunisie et dans le monde à travers les migrants que nous rencontrons dans notre mission. Dans cette Eucharistie, nous remercions le Seigneur et nous accueillons son amour dans le don de sa vie pour nous.

 

 

Mère Yvonne Reungoat
Supérieur mondiale des salésiennes de Don Bosco


Mot du jour

Patricia, enseignante au collège, nous raconte que lors d'un cours elle a reçu une règle dans le dos. Comment a-t-elle réagi ? Patricia s'est retourné et a lancé à la classe : « Il y a quelqu'un ici de très énervé ! ». Le cours a continué sereinement, la formule aura eu son effet. A la fin du cours, un adolescent fait tomber une chaise. Elle comprend que c'est lui qui a lancé la règle et lui propose de discuter un peu. Il exprime de la colère et parle des imbroglios dans lesquels il est pris au collège. Les collègues de Particia lui reprocheront de ne pas avoir été suffisamment autoritaire. Moi, sa réaction me semble au contraire, une position d'autorité. Celle d'une adulte qui ne réagit pas en miroir, qui permet à un adolescent pris dans la violence, de revenir à la parole. Une autorité prévenante pour cet adolescent et préventive pour que le conflit n'escalade pas.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • 6e Congrès de l’éducation salésienne

      6e congres education citoyen 04 Le 6e congrès de l’éducation salésienne s’est tenu à Lyon Ecully (Valpré) les 6 et 7 avril. Il a rassemblé 170 participants appartenant au Réseau Don Bosco autour du thème « Eduquer à la citoyenneté ». En 2015, le réseau don Bosco avait lancé le programme « Défi Citoyenneté ». Organisé par le service formation des Maisons Don Bosco , ce congrès, a été l’occasion d’approfondir les enjeux et de partager autour des expériences menées dans les diverses institutions.Logo video80

      Lire la suite

    • Défi Citoyenneté : grand rassemblement des lycées de l’Ouest

      defi citoyennte ouest 2018 03 "Sais-tu siffler?" "Veux-tu être mon ami?" Au Valdocco, Don Bosco avait le génie de faire de chaque jeune un protagoniste. Aujourd'hui encore, les jeunes découvrent, dans les établissements salésiens, les magnifiques ressources qu'ils portent en eux, et la beauté de les partager. C'est un peu ça l'ambition de nos écoles : ouvrir des espaces où scintillent les étoiles de la confiance en soi, brûle l'émotion de grandir, et se transmet la joie de le faire vivre aux autres. Le 11 avril 2018, deux cents jeunes de Pouillé, Saumur, Giel et l'Institut Lemonnier étaient rassemblés à Giel pour le célébrer ! Thibault, membre du Conseil Vie Lycéenne de l'Institut Lemonnier, a résumé en trois mots cette belle journée ensoleillée: s'exprimer, faire connaissance, partager.Logo video80

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite