Engagement de 14 jeunes salésiens de Don BoscoFlorent et Emmanuel ont prononcé le 8 septembre leurs premiers vœux religieux. Ils ont ainsi terminé leur noviciat à Pinerlo, près de Turin. Lors de la messe au Colle Don Bosco, présidée par le père Francesco Cereda, vicaire du Recteur Majeur, 14 autres jeunes salésiens d'Europe se sont également engagés dans la congrégation. Découvrez le témoignage de Florent Leruste.

 

Florent : « Je suis entré en pré-noviciat suite à l'appel du Seigneur ressenti en Israël, sur les bords du lac de Tibériade, en août 2011.

 

Florent LerusteFlorent a reçu la médaille de Don Bosco, signe de sa profession« Après un bac littéraire à Bordeaux, j'ai fait une maîtrise d'histoire et je suis devenu enseignant d'histoire-géographie dans le privé à Bordeaux. En parallèle de mes études et de ma vie professionnelle, je me suis investi auprès des jeunes en aumônerie de paroisse ou dans les établissements scolaires où j'enseignais, ou avec le MEJ [ndlr : Mouvement Eucharistique des Jeunes], à travers la pastorale, la préparation aux sacrements et l'animation, puis la direction de camps d'été, dans le Sud de la France, en Corse et à l'étranger. Ces années furent une formation et une école de vie, de foi très forte avec ses joies et ses difficultés, mais, ô combien enrichissantes. J'en garde d'excellents souvenirs.

 

« Et j'ai continué, aussi durant ces années, à faire une maîtrise en sciences de l'éducation et un master d'histoire en recherche sur la Shoah. Là-aussi ce fut passionnant et j'ai pu continuer à me former et à m'enrichir intellectuellement et humainement.

 

« Le 8 septembre 2015, j'ai prononcé mes premiers vœux de religieux pour entrer dans la congrégation des Salésiens de Don Bosco. Dans mon parcours de cheminement, j'ai découvert que le Seigneur avait placé, depuis mon enfance, des petits signes, des petits cailloux, comme des repères, de la vie de Don Bosco, de sa pédagogie et de sa spiritualité. Je n'y avais pas forcément fait attention. Mais aujourd'hui, tout cela a du sens pour moi et je me sens pleinement et en toute liberté à répondre "oui" au Seigneur pour marcher à sa suite et à la suite de Don Bosco.

 

 

« Deux choses que je retiens et qui me pousse à aller toujours plus en avant au service de Dieu et des jeunes :

  • la première, c'est la rencontre de Don Bosco avec Barthélémy Garelli, le 8 décembre 1841, dans la sacristie de l'église Saint François d'Assise à Turin. C'est La rencontre entre ce jeune prêtre et ce jeune orphelin, illettré, abandonné, qui donnera naissance à l'œuvre de Don Bosco. J'aime cette approche qu'a eu Don Bosco en allant chercher au fond de Barthélémy son talent, même si petit soit-il. Et là, Barthélémy a sourit et le chemin a pu se faire ensemble. Cela me pousse a toujours chercher an fond de chaque jeune, son talent, parfois caché et l'amener à avancer.
  • la deuxième, c'est l'image du petit Jean en équilibre sur son fil. Il me rappelle que notre engagement à la vie religieuse est un chemin d'équilibre, dans tous les domaines, jamais facile à la suite du Christ. Mais c'est un équilibre qui fait vivre, qui rend heureux. Et ce fil, si tenu soit-il, est un lien fort entre les jeunes et le Père qui nous envoie, qui m'envoie auprès d'eux. Une belle image que celle de l'équilibriste". »

 

La délégation française avec leur famille, leurs amis et les religieuxLa délégation française avec leur famille, leurs amis, les religieuxFlorent au milieu des jeunes des Minimes (Lyon)Florent au milieu des jeunes des Minimes (Lyon)

 

Le père Cereda, et à gauche le père Daniel Federspiel, provincialLe père Cereda, et à gauche le père Daniel Federspiel, provincialLa basilique du "Colle Don Bosco", sur les terres natales de St Jean Bosco, était pleine. Dix italiens, deux slovaques et deux allemands étaient aux côtés d'Emmanuel et Florent. Avant l'homélie, le père Cereda, vicaire du supérieur mondial des salésiens, leur a demandé s'ils étaient près à s'engager à la suite du Christ. Leur réponse franche et forte en italien "Sì, lo voglio" ["Oui, je le veux"] ont précédé leur engagement par une profession publique commune à tous les confrères salésiens de Don Bosco. Ils ont reçu en signe de leur engagement les constitutions (règles) de la société regligieuse et un médaille de Don Bosco qu'ils porterons jusqu'à l'obtention de la croix salésienne reçue aux voeux définitifs.

 

Emmanuel reçoit les Constitutions salésiennesEmmanuel reçoit les Constitutions salésiennesFlorent prononce sa profession d'engagementFlorent prononce sa profession d'engagement 

 

Le maître des novices dépose la phrase du moisLe maître des novices dépose la phrase du mois "Toute la vie pour Toi"Les ex-novices avaient choisis pour leur année de discernement et de préparation un passage de l'évangile de Jésus-Christ selon St Jean : les premiers disciples où Jésus leur dit notamment : "venez et vous verrez". Ils avaient également dessiné une peinture sur lequel chaque mois le Maestro [Maître des novices] déposait une phrase symbolisant le mois passé. La dernière parole "Tutta la vita per Te" [Toute la vie pour Toi] fut un moment fort après que les ex-novices aient chanté d'un seul chœur un chant composé également pour leur année de noviciat. Ce temps solennel fut précédé par un autre rîte marquant les mois passés ensemble lorsque le maître des novices a allumé à la douzième et dernière bougie aux laudes du 8 septembre.

Le maître allume la 12è et dernière bougie...Le maître allume la 12è et dernière bougie...

 

 

 

Lionel (en jaune) commence ce même jour son noviciatLionel (en jaune) commence ce même jour son noviciatEnfin, lors de la célébration, quatorze jeunes ont commencé leur noviciat. Si tout va bien, l'un d'entre eux, Lionel, prononcera dans un an, dans les mêmes conditions, ses premiers vœux pour la province de France Belgique-Sud.

 

 Propos recueillis par H. Boissière,
Photos et reportage par S. Robert,
le 10 septembre 2015.

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite

    • « Foi et Science » s’invitent à l’institut Lemonnier à Caen

      lemonnier mai 2018 02 Les jeunes de 2ndes de l’Institut Lemonnier à Caen ont couronné leur année pastorale autour du thème : Science et foi. Autour d’une table ronde, étaient réunis des témoins de la foi des religions monothéistes présentes dans l’agglomération.

      Lire la suite

  • Société

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite

    • Valoriser l’éducation informelle… Comment ? Ou comment éduquer « l’air de rien »

      education informelle 01 Les interventions éducatives des adultes sont formalisées dans des programmes, mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle. Dans les écoles salésiennes on parle de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Qu’est ce qui caractérise cette pédagogie non formelle ? Comment y être attentif ?

      Lire la suite

    • Culture Jeunes. Happy Time ! Des rencontres vécues différemment

      culture jeunes rencontres 02 Voyage scolaire, sortie de classe, cours de récréation, self, tous ces lieux où les jeunes sont… et où la rencontre avec un adulte peut se faire. Mais quelle rencontre ? Rencontre institutionnelle ou spontanée ? Comment percevez-vous la présence de l’adulte ? Votre sentiment relève du domaine de l’indifférence ou du rejet ? Autant de questions auxquelles quatre jeunes journalistes collégiens à Notre Dame des Minimes ont bien voulu répondre. Voici quelques tranches de vie.

      Lire la suite