jeunes MSJ SYM Turin En août 2014, douze membres du Mouvement Salésien des Jeunes, deux salésiens et deux salésiennes de Don Bosco ont participé à la rencontre mondial des jeunes engagés dans la famille salésienne. Venus des MSJ du monde entiers, "5000 jeunes venus de 53 pays différents" sont venus clore l'année du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. DBA reprend l'article écrit sur le site du MSJ...

 

« Nous étions une petite délégation franco-belge à nous rendre à Turin cet été, au SYM Don Bosco. Sur place, 5000 jeunes venus de 53 pays différents s'apprêtaient à fêter ensemble le bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Le thème de ce rassemblement, « Like, With, For », signifie « Comme Don Bosco, Avec les jeunes et Pour les jeunes ». Au programme, temps de réflexions, chants, danses, célébrations et visites nous attendaient.

 

Ce qui m'a le plus marqué ce sont nos nombreuses rencontres. Le témoignage de mère Yvonne m'a beaucoup touchée, elle nous disait que sans les jeunes nous ne pourrions rien construire. Nous retrouvons Dieu à travers eux. Cela m'a beaucoup fait réfléchir sur mon rôle d'animatrice.

 

Nous avons également visité le deuxième oratoire de Turin. J'ai été surprise de constater qu'un oratoire était à la fois un lieu de vie, de jeux, de prières et d'enseignement. On nous a expliqué que dans cet oratoire de jeunes migrants étaient accueillis. Nous avons fait la rencontre de deux d'entre eux, originaires d'Egypte, tous deux prénommés Ahmed. A la fin de nos échanges ils nous ont dit qu'ils aimaient Don Bosco et que sans lui, ils ne seraient pas là.

 

Nous avons également reçu un beau message de tolérance de la part de sœurs salésiennes installées près de la porta Palazzo. Elles accueillent des femmes musulmanes, leur apprennent l'italien et des tâches de la vie quotidienne. Elles acceptent que ces dernières aient une autre religion, instaurent un dialogue avec elles et promeuvent l'interculturalité.

 

Nous avons également pu admirer le travail de sœurs installées au Cottolengo, cette maison où elles accueillent les personnes avec des différences, des handicaps. Ici, les sœurs se refusent à parler d'hôpital, elles recréent des familles.

 

Durant ce SYM, une autre rencontre m'a touchée, celle d'un prêtre syrien venu témoigner. Malgré toutes les choses difficiles qu'il avait pu voir dans son pays, il continuait à prier et à demander à Dieu que les syriens réussissent à pardonner.

 

Finalement, ce rassemblement a été un véritable temps de ressourcement que j'ai vécu dans une ambiance de mini JMJ, porté par des jeunes du monde entier venus représenter le MSJ, partager leur foi et leur amour pour Don Bosco.  »

 

Laure MALIGE
Retrouvez l'article originale avec vidéos et photos sur le site du MSJ

 

 

 


Mot du jour

Sibérie, au temps du goulag. Il y avait près du camp un bosquet plein d’oiseaux. De nombreux rossignols. Un jour, les autorités ont ordonné de raser tous les arbres. Les gardes s’étaient aperçus qu’au printemps, dès que les chants reprenaient, le nombre d’évasions augmentait. Le chant des oiseaux était un appel de la liberté, les prisonniers se sentaient pousser des ailes. Sous Khrouchtchev, on a fermé le camp. Les arbres ont repoussé, les oiseaux sont revenus. Pour les habitants restés là, prisonniers des solitudes enneigées, les rossignols invitent à vivre.

La pédagogie préventive de Don Bosco commence par reboiser l’âme humaine afin d’attirer les rossignols. Alors, par leurs chants, les jeunes goûtent à la liberté des citoyens du monde et des fils de Dieu.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite