JMJ Cracovie 2016 Route MSJ Il était plus de 100 jeunes de France et Belgique-Sud à lever l'ancre du vendredi 25 au dimanche 27 septembre 2015 en direction lycée Don Bosco à Lyon pour le week-end de rentrée du Mouvement Salésien des Jeunes... Un week-end de relecture invitant à faire une escale dans sa vie, relaté par Marie Joyet et Cécile Roch-Penet.

 

 

Vendredi : tout commence par des rencontres et des retrouvailles...

Nous y voici, après quelques semaines où les restes de l'été et/ou du Campobosco nous hantent encore, nous y sommes enfin au week-end MSJ ! Tout commence par les rencontres, les retrouvailles mais surtout les rires et les jeux. Tout le monde joue et apprend en attendant ceux qui viennent de loin. Nous sommes tous là dans le même but ? Peut-être pas, mais au final, être réuni tous ici, afin de se rencontrer, de se (re)découvrir, de se retrouver ; et on sait au fond de nous que cela ne peut qu'être un bon démarrage pour cette nouvelle année. Le week-end qui nous est proposé apparaît comme une escale dans nos vies si différentes, si mouvementées et nous sommes tous prêts à le vivre.

 

Samedi : après la rencontre avec les autres, la rencontre avec soi-même...

Tout le monde est enfin réuni, certains ont des cernes, d'autres pas. L'injustice de la proximité géographique n'empêchera pas l'humeur générale d'être au plus haut ! Et déjà, les danses commencent  et s'enchaînent. Avouez que vous vous êtes dit que vous devriez reprendre le sport ! (Ouf, nous nous sentons moins seules !) Après ce réveil énergique, nous voilà prêts à embarquer sur la croisière du bateau MSJ ! Première activité, se connaître. Quoi de mieux que de découvrir toutes les nouvelles têtes avec qui nous allons vivre ces deux jours de folies ?

 

Ensuite, après la rencontre avec les autres, la rencontre avec soi-même. Pas des plus simples, mais des plus passionnantes. Une scénette pour nous illustrer un passage de la Bible, des questions et nous voilà seuls, un peu perdu au début, pour prendre le temps de relire notre été, notre année même et voir dans quels moments nous avons traversé des tempêtes, quelles actions nous ont menées vers une mer calme et apaisée ou encore à quels instants nous avons préféré laisser les autres conduire notre barque. Ce moment de silence, de pause, de relecture nous permet de mieux comprendre qui nous sommes, en quatre mots : de mieux nous rencontrer.

 

Après cette visite en eau solitaire, nous voila dans le partage. Quel bonheur de ne pas se sentir si seul que ça. Nous ne les avions pas vu, mais les autres aussi voyageaient autour de nous tour à tour sur leur canoë, leur radeau, leur yacht... Tous ces moments de doute, de joie, de questionnement, nous sommes rarement les seuls à les vivre. On s'écoute donc et on s'imagine chacun comment rebondir et repartir du bon pied pour l'année qui commence. Savoir ce qui n'a pas fonctionné avant nous aide à savoir où nous allons ou plutôt vers quoi nous voulons tendre.

 

Après une matinée de réflexion comme celle-ci, place à l'action ! Un temps de forum nous permet de découvrir beaucoup d'actions qui sont menées autour de la famille salésienne. Ce temps nous a permis de connaître les différents engagements que l'on pourrait prendre pour cette année, d'être conscient de tout ce qui se vit autour de nous et finalement nous a amené à nous questionner sur ce que nous souhaitions faire du temps libre que nous pouvons avoir.

 

A la suite de cela, direction le navire ! En fiers matelots que nous sommes, nous passons les épreuves tout en s'amusant ! Il y en a vraiment qui ont réussi à faire le nœud de Carrick à taille humaine ?

 

Après un bon repas, encore des danses, une veillée nous rassemble autour d'un seul objectif ! Trouver le voleur à bord ! Cachettes, fourchettes, énigmes, et même rencontre avec César en personne, tout est bon pour découvrir le coupable ! Celui-ci ne fera pas long feu face à un esprit d'équipe et d'euphorie qui émane de partout.

 

Nous terminons cette soirée dans la chapelle, en silence, en écoute, en chant et en musique. Cette journée fut remplie et nous retrouver ensemble, dans un esprit de calme et de prière nous recueille et nous permet de finir sur un moment d'apaisement dont nous avions bien besoin.

 

 

JMJ Cracovie 2016 Route MSJ 001 JMJ Cracovie 2016 Route MSJ 002

 

Dimanche : encore plus de cernes mais toujours plus de joie !

Deuxième réveil, encore plus de cernes mais toujours plus de joie ! Des danses et hop c'est parti pour l'Assemblée Générale du mouvement ! Le temps de revoir cette année, d'accueillir des nouveaux et de remercier tous ceux qui ont donné du temps pour le mouvement, nous voilà déjà partis pour vivre la messe.

 

Ensemble, comme au départ, nous voilà tous réunis après un week-end bien rempli à pouvoir définir en groupe notre vision du bonheur. Au vue des phrases accrochées partout, le bonheur est bel et bien un objectif que nous avons la possibilité d'atteindre. La lecture des béatitudes nous rappelle que dans chaque moment nous pouvons trouver de la joie, qu'il faut oser affronter les défis pour vivre ce bonheur. Les chants nouveaux que nous apprennent deux jeunes et un prêtre de la communauté des gens du voyage nous illustrent bien ici, que la rencontre de la différence fait bien partie de la recette du bonheur.

 

C'est déjà la fin, on prend la photo, le dernier repas et nous voila partis « direction notre histoire ».

 

[source de l'article : Mouvement Salésien des Jeunes]
Marie Joyet et Cécile Roch-Penet
animatrice du Mouvement Salésien des Jeunes
23 octobre 2015

 


Mot du jour

2018, une Année aux multiples défis… dont un nous interpelle plus fortement : le défi de l’éducation. Une société qui n’a pas comme premier souci l’éducation des jeunes est une société qui va à sa perte.

Ecoutons Don Bosco parler aux jeunes ! Il nous ouvre des portes... Parfois nous parlons beaucoup de Don Bosco, mais ne vaudrait-il pas mieux parler un peu moins de lui et parler beaucoup plus comme lui ?

Regardons Laura Vicuňa, jeune argentine, élève des Sœurs Salésiennes, que nous fêtons aujourd’hui comme Bienheureuse. Sa vie toute simple, donnée par amour, est le fruit de l’éducation reçue.

Avec les jeunes d’aujourd’hui que certains sociologues qualifient de « sans père, ni maître », essayons d’entrer dans un dialogue du cœur à cœur qui ouvre un chemin de confiance et d’amitié, qui propose une formation intégrale et un chemin de joie et d’intériorité spirituelle.
L’éducation n’est-elle pas avant tout « une affaire de cœur » ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite