Don Bosco Etrenne 2016 FRA Tel est le thème de l’Etrenne 2016. Chaque année, au début de Janvier, le Recteur Majeur des Salésiens de Don Bosco écrit une Lettre, qu’on appelle « ETRENNE »,  à toute la Famille salésienne. L’Etrenne 2016 du Père Angel Fernandez Artime est très belle et présente un chemin de grande qualité humaine, spirituelle et salésienne. Avec l’origine historique de cette Lettre, nous vous en donnons ici les idées principales de l’Etrenne 2016.

 

 

 

pere angel fernandez artime Père Angel Fernandez Artime, 10è Recteur MajeurUn bel héritage spirituel

La tradition de l’Etrenne du Recteur Majeur remonte à Don Bosco lui-même, dans les années 1850. Dès les premières années de l’Oratoire, Don Bosco remettait, vers la fin de l’année, une Etrenne à tous ses jeunes collectivement, et une autre à chacun en particulier. La première, la collective, consistait habituellement à signaler quelques points d’attention pour le bon déroulement de l’année qui allait commencer. De Recteur Majeur en Recteur Majeur cette belle tradition allait se poursuivre après la disparition de Don Bosco.

Message vidéo du père
Angel ci-dessous ↓

 

Une parole pour toute la Famille salésienne

La Famille salésienne se caractérise par sa diversité mais aussi par son unité, qui a sa source dans la consécration baptismale, dans le partage de l’esprit de Don Bosco et dans la participation à la mission salésienne au service des jeunes, spécialement des plus pauvres. C’est pour cela que dans chaque Etrenne on souligne cet aspect de communion autour du Recteur Majeur, « le Père et le centre d’unité de la Famille salésienne ». C’est pour cela que chaque année l’Etrenne est toujours bienvenue car elle propose un objectif commun ; à chaque branche de la Famille de voir ensuite comment le concrétiser dans la vie et le rendre opérationnel.

 

« Avec Jésus, parcourons ensemble l’aventure de l’Esprit. »

 Le thème de l'Etrenne 2016 s'articule en six points suivis de trois suggestions très intéressantes pour éclairer notre engagement à marcher aussi ensemble en cette année de la miséricorde.

 

La vie est le lieu où tout se joue. Nous connaissons tous bien cette expérience de la diversité de charismes et d'options qui se présentent à nous. Et c'est précisément sur le chemin de la vie que l'Esprit agit et frappe librement à la porte de chaque cœur humain. Nous sommes tous des voyageurs. Nous connaissons l'expérience du chemin. Alors, que signifie pour nous l'Aventure de l'Esprit ?

 

C'est avant tout, nous dit le Recteur Majeur, un chemin d'intériorité, mais aussi de spiritualité. Jésus lui-même a parcouru une authentique « aventure » d'ouverture à l'Esprit. Il a toujours cherché la volonté de son Père qui, dans son Esprit, l'a inspiré, accompagné, provoqué, guidé.

 

Don Bosco lui-même a vécu toute sa vie ouvert à l'Esprit parce que son désir était de répondre à ce que Dieu lui demandait, pour lui-même et pour ses jeunes.

 

La même chose est advenue, dans le Seigneur Jésus, en Marie de Nazareth qui a vécu une ouverture à l'Esprit qui consistait à se fier à Dieu sans savoir quel serait le point d'arrivée – et en Don Bosco pour qui le « oui » à l'Esprit a été une réelle aventure de vie aux défis incroyables.

 

 Le goût de Don Bosco pour la vie spirituelle, souligne l'Etrenne, n'est pas le fruit d'une improvisation. Il prit soin de sa vie spirituelle, toujours ouvert à l'Esprit, et il a su rendre attrayante aux jeunes de l'Oratoire cette vie spirituelle, vécue dans la joie salésienne.

 

Le Recteur Majeur est très concret à la fin de sa Lettre. « Que Don Bosco vous aide, écrit-il, à ne pas décevoir les aspirations profondes des jeunes : leur besoin de vie, d'ouverture, de joie, de liberté, d'avenir ; leur désir de collaborer à la construction d'un monde plus juste et plus fraternel, au développement pour tous les peuples, à la protection de la nature et des milieux de vie ». Et enfin, aux jeunes le Recteur Majeur de dire aussi : « Nous désirons vous demander, à vous chers jeunes, que vous nous permettiez de faire ce chemin ensemble, parce que cela fait beaucoup de bien à tous » !

 

 

Père Job INISAN
Salésien de Don Bosco
01 janvier 2016

 

 

 

 


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite