formation jeunes religieux voeu obeissance 003 La rencontre annuelle des frères et sœurs de Don Bosco en formation a permis d’aborder le thème de l’obéissance. Durant un week-end, les 13 frères et sœurs, avec leurs accompagnateurs, se sont ainsi retrouvés en région parisienne pour approfondir l’un des trois vœux religieux.

 

 

Depuis de nombreuses années, les provinces des salésiennes et des salésiens de Don Bosco organisent, une fois par an, un week-end commun de formation pour les jeunes frères et sœurs. C'est une occasion privilégiée de partage et d'approfondissement de leur engagement à la suite du Christ. Depuis quelques années, se joignent aussi les jeunes femmes qui s'engagent dans l'institut séculier des Volontaires de Don Bosco.

 

L'obéissance : un peu de jeu ne fait pas de mal !

L'obéissance est un des trois vœux prononcés au début de la vie religieuse, pour toute congrégation. Avec la chasteté et la pauvreté, ces vœux qualifient la suite radicale du Christ. Oui, mais comment le vivre au quotidien ? Comment accepter de suivre les « ordres » d'un(e) autre qui serait « l'expression de la volonté de Dieu » ? Alors, pour faciliter les échanges, le Père Olivier Robin, responsable de la formation des jeunes salésiens, leur a proposé des jeux collaboratifs : comprendre le besoin des autres pour gagner ! C'est ainsi que l'obéissance pourrait être perçue : lorsque le supérieur demande au frère/sœur sa participation, c'est toujours en vue de « gagner » dans la mission !

 

formation jeunes religieux voeu obeissance 001 formation jeunes religieux voeu obeissance 002  

 

Des questions, source de convictions

Lors de ce week-end, les jeunes religieuses et religieux ont pu aussi échanger en petits groupes ou tous ensemble. Ils étaient accompagnés par Sœur Bénédicte Pitti et Marie-Agnès Chetcutti, et par le Père Dominik Salm. Le Père Olivier leur avait proposé, juste avant, de regarder la source de l'obéissance chez St François de Sales : la vertu d'humilité.

 

Est-ce plus facile de vivre l'obéissance quand la vie fraternelle est bonne ? Comment ne pas devenir attaché(e) à sa mission au point de ne plus accepter un changement ? Comment vivre le discernement en communauté, suite à un appel ? Comment discerner entre les compétences personnelles mises au service de la mission et l'appel à répondre à de nouvelles missions ? Autant de questions échangées, débattues, où chaque jeune religieuse ou religieux a pu se forger des convictions.

 

 

Sébastien ROBERT, sdb
10 mars 2016

 

 formation jeunes religieux voeu obeissance 004 formation jeunes religieux voeu obeissance 005

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite