msj maxime bienvenu 002 Maxime a œuvré au rayonnement du Mouvement Salésien des Jeunes qui a fêté l’année dernière ses 10 ans. Aujourd’hui c’est un réseau en expansion qui crée des liens entre les jeunes de la famille salésienne de France et de Belgique Sud. Maxime rend compte avec enthousiasme de l’évolution de l’association.

 

 

Maxime Poublanc est un ancien élève du collège Immaculée Conception et du Lycée Sainte-Marie de Bailleul. Il travaille aujourd’hui dans une association d’accompagnement et de réinsertion d’adultes en situation de grande précarité à Lille.

 

Vous étiez près de cent au dernier week-end MSJ. Un nombre record ! Comment l’expliquez-vous ?

Les week-ends correspondent bien aux attentes des jeunes : pouvoir se retrouver pour vivre des expériences fortes et vraies. Je pense que le Bicentenaire a permis de faire connaitre le MSJ à de nouveaux jeunes.

 

Au fil des années, nous avons acquis une réelle expérience, une maturité. Les jeunes sont pleinement acteurs et non consommateurs. Chacun se met au service du projet.

 

Le M.S.J.

 

Le Mouvement Salésien des Jeunes France Belgique-sud fait partie de la famille salésienne de Don Bosco. Ce réseau de jeunes de 17 à 30 ans organise des week-ends nationaux de relecture et de formation à la lumière de la pédagogie et de la spiritualité salésienne.

 

Les rendez-vous du MSJ

 

Du 18 juillet au 1er aout :
JMJ. Road to Cracovie avec le MSJ. « Heureux les miséricordieux »

 

Du 23 au 25 sept. 2016 à Lyon :
Week-end de relecture et de lancement d’année.

Que faites-vous lors du premier week-end de septembre ?

Nous échangeons sur nos expériences de vie. Pour certains, le week-end est l’occasion de faire la relecture de leur été, pour d’autres, une relecture d’année, tournée sur les études ou la vie professionnelle.

 

Et pour celui de mars ?

A chaque fois nous proposons un thème. Pour le week-end du mois de mars, c’était sur le pardon, le pardon qui libère. Comme nous avons proposé une route salésienne vers les JMJ de Cracovie, nous avons pris le temps d’approfondir le thème : « Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde (Mt, 5,7) ». Pour faciliter la communication sur ce thème, l’année a été ponctuée par la diffusion de clips vidéo réalisés par les jeunes et visibles sur le site du MSJ.

 

Qui sont les jeunes qui viennent rejoindre le MSJ ?

La question est difficile ! Je dirais que ce sont des jeunes adultes, qui sont intéressés par la personne de Don Bosco et par son action auprès des jeunes. Etudiants ou professionnels, ils viennent d’un établissement salésien, d’une paroisse, du réseau salésien ou bien d’autres mouvements de jeunes.

 

Aujourd’hui, les profils sont très variés, même s’il est vrai que de nombreux jeunes partagent la fibre de l’éducation. Peu importe les études ou le métier, l’important est que chacun se sache le bienvenu !

 

msj maxime bienvenu 001 msj maxime bienvenu 003  

 

Que font les jeunes entre les deux week-ends qui sont proposés ?

Le MSJ n’est pas un mouvement qui se rajoute aux autres engagements. C’est un mouvement qui vient nourrir chaque jeune dans ce qu’il fait déjà. C’est un réseau qui se tisse sur le terrain, dans les réalités locales, en lien avec la famille salésienne ou avec d’autres mouvements. Les deux week-ends de l’année permettent de se former et de se ressourcer.

 

 

Propos recueillis par Hélène Boissière-Mabille
21 avril 2016

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

  • Anne-Florence, présidente du MSJ : « Go à Cracovie »
  • Le MSJ à Ganshoren : « Car aime et par don », week-end de préparation aux Journées Mondiales de la Jeunessse à Cracovie
  • La croisière s’amuse au week-end MSJ

 

 

Pour aller plus loin

le site du Mouvement Salésien des Jeunes

la page Facebook du MSJ

 


Mot du jour

Nous terminons le rosaire par les mystères glorieux. Parmi les 5 références bibliques, il y a la Pentecôte. Cinq semaines après Pâques, les disciples sont enfermés au cénacle en présence de Marie. Ils sont tremblants et ont fermés les portes de peur que les juifs viennent les mettre à mort comme leur chef. C’est à eux que Dieu envoie l’Esprit Saint pour transformer cette peur en paix intérieur. Désormais ils ne sont plus seuls. Quelles que soient les difficultés rencontrées, ils pourront toujours faire face en invoquant l’Esprit Saint qui est source de paix et de créativité. L’Esprit Saint agit aujourd’hui humblement auprès de ceux qui veulent que la paix gagne un maximum de cœurs.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Fabienne Bouy
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Laure
Voir l'article

Sous nos peaux - Valdocco Lille
du FestiClip 2017
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Actualités

    • Missionnaire pour la France-Belgique sud, Pierre Nguyen, salésien, est devenu prêtre...

      vietnam salesien don bosco ordination 000 Originaires du Vietnam, plus d'une centaine de Salésiens de Don Bosco, prêtres et frères, sont actuellement envoyés dans les différentes provinces du monde entier. Missionnaires, ils quittent leur pays pour participer aux missions d'éducation voulues par St Jean Bosco. Dans la province de France et Belgique Sud, ils sont quelques-uns, dont le Père Pierre Nguyen, ordonné prêtre le samedi 22 juillet 2017 à Hô-Chi-Minh-Ville.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Don Rinaldi

      don bosco rinaldi 004 Filippo Rinaldi s’est laissé imprégner par Don Bosco. Il a poursuivi son œuvre en fondant, il y a 100 ans, l’Institut des Volontaires de Don Bosco », femmes consacrées, vivant dans le monde. Il fut le 3e Recteur Majeur à lui succéder à la tête des salésiens.

      Lire la suite

    • Sarah Huppermans : On m'a donné des responsabilités et fait confiance !

      sarah h « Ma mère m'emmenait à la paroisse St-François-de-Sales à Liège chez les Salésiens de Don Bosco. J'aimais participer aux célébrations qui avaient du sens pour moi. » C’est le début d’un long parcours de Sarah jusqu’à l’expérience Ephata Don Bosco !

      Lire la suite

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite

    • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

      FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

      Lire la suite