ephata farnieres 40 ans 004 En juin, « Ephata Don Bosco » a fêté ses 40 ans d’existence à Farnières ( à côté de Liège ) par un grand rassemblement d’environ 400 anciens et jeunes toujours attachés à ce mouvement de spiritualité selon l’Esprit de Don Bosco.

 

Le mouvement a été créé en 1976 conjointement par les religieux salésiens et les sœurs salésiennes de Don Bosco, avec un objectif de favoriser les vocations religieuses ; il ne s’appelait pas encore Ephata. De fait, un bon nombre de vocations salésiennes et autres sont nées ou ont mûri en son sein. Mais le mouvement s’est rapidement ouvert à une idée plus large de la vocation. C’était la belle époque des camps itinérants à travers la Wallonie, l’Italie, la France, les « marche saint Marc, saint Paul, saint Jean »,... pour des jeunes à partir de 16 ans. Cette ouverture s’est exprimée dans le label « Ephata », mot araméen de Jésus, qui signifie « ouvre-toi ». En 1986, on a créé la section des 14/15 devenue plus tard 14/16. Il y eut une section pour les aînés qui se fit appeler « Fossiles », et qui est rapidement devenue « Ephata-Familles », laquelle a fusionné avec le « SMJ-familles » lié au Service Missionnaire des Jeunes (SMJ) et qui faisait ses sessions à Farnières. Récemment, une nouvelle section a vu le jour pour les jeunes de 12/14 ans. 40 ans d’existence, cela signifie déjà trois générations qui vivent l’esprit et la pédagogie de Don Bosco ! Certains jeunes devenus animateurs fréquentent Farnières depuis leur plus tendre enfance.

 

ephata farnieres 40 ans 003 ephata farnieres 40 ans 001

 

La journée anniversaire a été combinée avec la « G’Ardenne party », organisée par des jeunes, dont la plupart ont fréquenté Ephata. Après l’eucharistie festive à la chapelle, la foule s’est rassemblée pour inaugurer une plaque qui rappelle qu’Ephata est chez soi à Farnières. Et de fait, Farnières perdrait une belle partie de son âme sans les « éphatiens », comme les participants aiment être appelés. Après l’apéritif et le repas, les quatre heures de cuistax1 ont animé l’après-midi. Les groupes musicaux ont ensuite pris le relais, et la journée s’est conclue par les danses folkloriques.

 

ephata farnieres 40 ans 005 ephata farnieres 40 ans 002

 

 

Jean-François MEURS
30 août 2016

 

 

1 : petit véhicule terrestre vélocipède, généralement quadricycle ou, plus rarement, tricycle, pouvant accueillir plusieurs passagers dont chacun dispose de pédales pour le propulser.

 

 

Pour aller plus loin

La page Facebook de Ephata 17+

La page Facebook de Ephata 14-16

La page Faceboo de Ephata Famille 

Le site d'Ephata

 


Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite