campobosco 2016 001 Une fraternité célébrée et vécue !! Durant quatre jours, du 21 août au 25 août, 230 jeunes se sont rassemblés pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières) sur le thème de « Like ton frère ». A la découverte des autres et d’eux-mêmes, ils ont vécu, avec la famille salésienne de Don Bosco, les valeurs de la fraternité pour se ressourcer, donner sens à leur vie et recharger les batteries avant la rentrée scolaire.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Pourquoi avoir choisi ce thème de la fraternité pour le Campobosco 2016 ?

Jean Marie Petitclerc : Nous avons voulu donner aux jeunes l’occasion de réfléchir sur la fraternité, d’agir en frères et de célébrer ensemble la fraternité. Ce sont les trois mots clés : R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières) du Campobosco. Le choix de ce thème est bien sur lié à l’actualité ; il renvoie aux défis que nous vivons aujourd’hui dans notre pays. Comme j’aime à le dire, la liberté et l’égalité, sont de l’ordre du droit, la fraternité, est de l’ordre de l’exigence. Et puis, il faut le rappeler, la fraternité est une valeur qui est commune aux chrétiens, aux musulmans, aux juifs, aux francs-maçons... Pour certains jeunes, des habitués du campo, le mot fraternité ne pose plus de problème ; « aller vers les autres » est presque naturel.

 

campobosco 2016 005 Toute activité est partagée ensemble, en Frères !campobosco 2016 011 La Fraternité, vécue et célébrée.

 

« Pour certains jeunes, des habitués du Campo, 
le mot fraternité ne pose plus de problème ;
“ aller vers les autres ” est presque naturel. »

 

C’est un peu le miracle du Campo : on a des jeunes qui viennent de l’Ile de France, de la province, de la ville, de la banlieue, de la campagne... au Campobosco, on se reconnait comme frère, surtout pour les jeunes qui viennent depuis quelques années. A chaque Campobosco, nous avons 2/3 de nouveaux et 1/3 d’anciens, la tradition se transmet par les jeunes et entre les jeunes. Il y a un climat, des usages et des règles de vie qu’ils ne retrouvent pas ailleurs.

 

Le Campobosco fait passer le message que la fraternité ça marche ! Et que, lorsque l’on accueille l’autre, la joie est au rendez-vous.

 

campobosco 2016 006 Une des activités : le tournois "sportif"campobosco 2016 007 L'accueil de la visitatrice mondiale des FMA, sr Chantal

 

D.B.A : Et « agir la fraternité » comment cela a-t-il été vécu ? Quels ont été les grands témoins du Campobosco ?

J.M.P. : Le lundi, des jeunes ont témoigné de leur engagement au sein de l’association Coexister d’Argenteuil : Maxime et Mélanie. D’autres jeunes ont parlé de leur volontariat à l’étranger avec le VIDÈS à l’exemple de Clémence, Florian et Cécile. Le mercredi, deux jeunes demandeurs d’asile, Jamal et Tashi, 21 et 22 ans, ont témoigné de leur parcours, depuis l’Afghanistan et le Tibet jusqu’en France. Ces témoins ont eu une parole forte sur la fraternité en actes. Lucile, animatrice au JRS (voir encadré ci-dessous), invitent les jeunes à s'engager eux-aussi à accueillir les refugiés chez eux !

 

campobosco 2016 004 Les grands jeunes témoins du VIDÈS et de Coexistercampobosco 2016 008 Tashi et Jamal, réfugiés, interviewés par Benoît du staff

 

D.B.A. : Cette année, le Campobosco était un peu particulier pour les jeunes ainés ?

J.M.P. : Oui, il y a eu cette année une articulation réussie entre les jeunes ainés volontaires 1 et l’équipe de salésiens et salésiennes autour de la préparation des temps forts : les ateliers, le tournois sportif, la veillée spirituelle, les grands jeux, la messe dominicale... c’était une volonté de nous engager, nous aussi, dans la Défi Citoyenneté. Cette année, le staff 2 a travaillé en amont avec les jeunes volontaires alors que les années précédentes cela se passait à leur arrivée sur le site. Leur participation a été remarquable.

 

campobosco 2016 002 Les jeunes dans l'orchestre du Campoboscocampobosco 2016 003 Les "volontaires" au service du Campobosco

 

 

Propos recueillis par Hélène Boissiere Mabille
8 septembre 2016

 

1 : Les volontaires sont des jeunes ayant déjà participé au Campobosco, de plus de 18 ans, qui venant au pré-Campobosco se préparent et se mettent au service du rassemblement. <revenir à la source>

2 : Le Staff regroupe des laïcs et des religieux et religieuses de la famille salésienne. Dès septembre, ils préparent en commission le Campobosco de l'été qui suit.  <revenir à la source>

 

Fraternité  : deux associations invitées au Campobosco 2016

 

Le Service Jésuite des Réfugiés : Le Campobosco accueille deux jeunes réfugiés.

 

Logo welcome jrs franceTashi et Jamal, deux réfugiés accueillis par le JRS, et Lucile, animatrice au JRS, sont venus au Campobosco témoigner de leur parcours et du programme Welcome du JRS.

 

Afin de rendre un service réel aux réfugiés et de modifier la perception et les comportements des français envers eux, JRS France organise des actions autour de quatre principales visées :

  • L’hospitalité à domicile avec le réseau Welcome en France
  • Les rencontres et partages avec Welcome Jeunes
  • L’intégration et les aides à l’autonomie
  • Le plaidoyer auprès des élus pour le respect et l’amélioration de leurs droits

«Welcome en France» propose aux français d’accueillir chez eux un demandeur d’asile en attente d’une place en Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile.

 

« Welcome-Jeunes » invite français et étrangers à se réjouir de la richesse de leurs diversités.

 

Afin de permettre aux demandeurs d’asile et aux réfugiés d’avoir confiance en eux, d’être reconnus et acteur de leur vie, des rencontres détendues avec des jeunes étudiants français sont organisés tout au long de l’année (avec Welcome Jeunes) : soirées « Raconte moi ton pays », foot, séjours de vacances à la campagne, ateliers divers : danse, théâtre, arts plastiques, cafés philo, des sorties culturelles, etc....

 

Des jeunes grands témoins présentent leur engagement au sein de l’association «Coexister»

 

logog coexisterMélanie, Maxime, et plusieurs jeunes de la paroisse salésienne St Jean-Marie Vianney d'Argenteui sont engagés dans l'association Coexister (voir leur page Facebook du groupe Coexister Argenteuil). Ils ont témoigné de leur engagement devant leurs camarades du Campobosco.

 

L’association Coexister est créée en 2009, à la suite de l’Opération plomb durci qui s’est déroulée dans la Bande de Gaza (opération militaire israélienne), et plus spécifiquement à la suite des affrontements s’étant déroulés entre les deux cortèges de manifestations pro-palestinienne et pro-israélienne dans le quartier de la gare du Nord, à Paris2. À l’appel des responsables de la paroisse Saint-Léon, de la synagogue Adath Shalom et de la mosquée de la rue de Javel, toutes trois situées dans le 15e arrondissement de Paris, un rassemblement de prière interreligieux est organisé. À la fin de celle-ci, Samuel Grzybowski (chrétien, seize ans) propose la fondation d’un groupe de dialogue interreligieux destiné principalement aux jeunes.

 

En mars 2015, l’association compte 2 000 membres, dont environ six cents membres actifs, dans 21 groupes répartis sur toute la France. Ce qui a permis entre 2009 et 2015 de sensibiliser 38 000 lycéens à la laïcité, à la liberté de conscience et à la liberté d’expression.

 

 

 

 

campobosco 2016 009 campobosco 2016 010  

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite