lionel premier voeux sdb 2016 007 Après une année de noviciat à Pinerolo (à côté de Turin) avec 15 autres novices venant d’autres pays d’Europe, Lionel Touron a prononcé ses premiers vœux. La célébration a eu lieu le 8 septembre au Collé Don Bosco, lieu même où naquit Don Bosco, il y a un peu plus de 200 ans. Emmanuel, jeune salésien, raconte l’événement :

 

« Le 8 septembre est une grande date: beaucoup de salésiens sont nés ce jour-là à la vie salésienne ! Cela ne fait pas exception pour notre tout dernier né, Lionel. Et pour un tel événement, pas question de faire les choses à moitié : 15 autres nouveaux salésiens, 800 personnes présentes, une centaine de prêtres, dont le vicaire du recteur majeur, le n°2 de la congrégation, et 9 frères et soeurs salésiens de France. Parmi toute cette foule, venue accueillir les « nouveaux nés », des cars entiers de Milan et de Venise - les Italiens ne font la rentrée que mi-septembre -, et même une belle délégation de Malte, mais aussi d'Allemagne, de Slovénie, de Hollande et jusque d'Afrique du Sud... huit langues étaient présentes. J'en sais quelque chose : j'étais chargé des traductions pour les proches de Lionel. Que de sueurs froides à jongler entre le français et l'italien ! Le tout en essayant de gêner le moins possible nos voisins, tout émus et attendris de voir leur enfant, frère ou ami se consacrer totalement à Dieu.

Cette belle messe au Colle Don Bosco n'aurait pas été la même sans la chorale de la paroisse qui a hébergé pendant un an ces seize hommes. Une telle vocation ne s'improvise pas : et une année (appelée noviciat), qui plus est, intégralement en Italie, n'est pas de trop pour découvrir don Bosco, l'histoire des salésiens et la profondeur de sa spiritualité mise au service de l'évangélisation des jeunes. Pourtant, notre Lionel ne manque pas d'atouts : jeune quarantenaire, originaire du Val d'Oise, homme de théâtre, grand amateur de BD, un érudit du football, formé au Valdocco de Lille Sud, formateur BAFA... Mais tout cela ne suffit pas pour être salésien aguéri. Cette année, Lionel part à Lyon pour suivre une formation en pastorale, au service, bien sûr, des jeunes, dans les paroisses salésiennes ! »

lionel premier voeux sdb 2016 002 lionel premier voeux sdb 2016 003

 

lionel premier voeux sdb 2016 004 lionel premier voeux sdb 2016 006

 

lionel premier voeux sdb 2016 005 lionel premier voeux sdb 2016 001


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Marie

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Les adultes dans le Défi Citoyenneté : quelle est leur place ?

      Defit citoyente adultes 03 Quel doit être l’accompagnement des adultes dans les projets des jeunes ? Aujourd'hui, grâce aux rencontres entre établissements dans les régions et grâce aux relectures, les chefs d'établissement, les éducateurs comprennent mieux leur rôle dans les projets des jeunes. Même si les projets sont menés par les jeunes, l’accompagnement des adultes est un ressort central de la réussite des projets Défi Citoyenneté.

      Lire la suite

    • De nouveaux établissements entrent dans le réseau Don Bosco

      Don Bosco Nouveau Etablissements 00 Le réseau Don Bosco compte 55 établissements en France, 6 en Belgique Sud, un au Maroc et un en Tunisie. Il y a également les établissements et réseaux associés ou invités. Certains établissements ont récemment rejoint le réseau Don Bosco ou sont en demande d’y entrer. Qui sont ces établissements qui entrent dans le réseau ?

      Lire la suite

    • Yahia Adane : « Le travail social n’est pas quantifiable »

      Yahia AEPCR Social 00 Qu’est ce qui donne du sens au travail social dans les quartiers ? Yahia Adane, directeur de l’association d’éducation populaire de Paris 20è et du réseau Don Bosco Action Sociale, témoigne de son approche du travail social. Fin aout, il rassemble tous les éducateurs de la structure et durant une journée il leur propose de réfléchir ensemble à cette question du sens du travail social.

      Lire la suite

    • Livre d’or de l’année scolaire au lycée Don Bosco à Marseille : « Don Bosco m’a redonné foi en mon avenir »

      don bosco marseille livre d or 01 L’année scolaire 2017-2018 s’achève et avec elle s’annonce le départ de nombreux jeunes et adultes. Ils ont laissé des empreintes visibles et invisibles au lycée Don Bosco de Marseille. Ils ont laissé des mots dans « un livre d’or » qui s’appelle : « Sans vous je ne peux rien faire ». Chaque année, les élèves volontaires transcrivent leurs sentiments vis-à-vis de l’établissement qu’ils quittent. Voici une des perles de ce cahier par le témoignage de Marie, accompagné de photos représentant des temps fort de l’année. Comme une maison, le lycée Don Bosco de Marseille éduque les jeunes… toujours et partout.

      Lire la suite

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite