week end don bosco 2016 001 Les vacances de la Toussaint approchent et, pour la septième fois, le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant un « week-end Don Bosco » au cœur du village-vacances AEC de Forgeassoud, face à la chaîne des Aravis. Ce Week-end Don Bosco jeunes et familles aura lieu du vendredi 21 octobre (en soirée) au mardi 25 octobre 2016 (midi), à Saint-Jean de Sixt (Haute-Savoie).

 

Infos pratiques et inscriptions 

 Attention nombre de places limité.

Les tarifs : adulte, 210 € ; étudiant, 150 € ; 16-18 ans, 100 € ; moins de 16 ans, 25 €.

Renseignement et inscription :
Benoît Deseure

Pour ceux qui souhaitent prolonger le séjour, c’est possible (prévoir 48 euros par adulte et par jour). Renseignements : Dominique Delat

Dans ce paysage magnifique, ce rassemblement salésien (une quinzaine de religieux et religieuses y participeront) proposera des temps de témoignages et de rencontres, mais aussi des animations très variées : une visite de la ville d’Annecy, un Boscathlon (grand jeu façon rando sportive dans la montagne), une veillée des talents, une veillée spirituelle. On pourra aussi profiter des installations du village-vacances (piscine, sauna...). Sans oublier les temps de prière (matin et soir) proposés aux participants.

Un programme spécifique est prévu pour les enfants et les ados.

les « témoins » invités

week end don bosco 2016 003 Pierre Favre, des Garçons Bouchers aux « sans-voix ». Avec sa grande barbe grise, sa carrure imposante et ses tatouages qui, à eux seuls, constituent un début d’autobiographie, Pierre Favre est un chrétien atypique ! Atypique en tout cas par le parcours de vie qu’il a connu, lui, qui fut Pierrot Sapu, chanteur du groupe punk Les Garçons Boucher. Voilà près de 15 ans qu’il a quitté la scène underground et s’est installé dans le Var. là, il s’est engagé auprès des plus pauvres, avec le Secours Catholique. Dans le livre « La foi dans la peau », Pierre Favre se livre, et dévoile un être d’une grande profondeur spirituelle. Il s’imposait comme témoin de ce week-end Don Bosco, calé au milieu de « l’année de la miséricorde ».

 

week end don bosco 2016 002Père Emmanuel Besnard, prêtre pour les jeunes. Educateur spécialisé, salésien et prêtre, le père Emmanuel Besnard, 41 ans, a publié, au lendemain des attentats de Paris, une tribune remarquée intitulée « Entrons en résistance face au terrorisme ». Il nous y invite à mener « un véritable combat pour la vie, un combat à partager avec les jeunes : un combat éthique, un combat spirituel et un combat pour la fraternité. » Ces jeunes, « Manu » (comme ils l’appellent) les connaît bien. Directeur du Valdocco de Nice, il les côtoie chaque jour. C’est donc un prêtre, mais surtout un éducateur posant ses pas dans ceux de Jean Bosco, qui viendra nous parler d’une jeunesse qui souvent nous interpelle, et parfois nous inquiète.

 

SOUTENEZ FINANCIÈREMENT LE WEEK-END DON BOSCO 

De nombreux jeunes, des étudiants, des familles nombreuses souhaitent prendre part au week-end Don Bosco et découvrir, à cette occasion, la famille salésienne de France : dans cette optique, les anciens élèves de France prennent en charge une partie du coût du rassemblement... et lancent un appel aux dons.

Envoyer vos dons à « Opération Forgeassoud », chez Jacques Monier, 2, rue du Docteur Schweitzer, 13006 Marseille et bénéficiez d’une déduction fiscale de 66% du montant de votre don. Autrement dit, un don de 100 euros vous permettra de déduire 66 euros de vos impôts l’an prochain. Il ne vous « coûte » donc que 33 euros (chèque à l’ordre de : fondation Don Bosco).

Nous vous tiendrons évidemment informés des sommes récoltées et de leur utilisation.


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite