chantal mukase province fma 2016 004 « Les voyageurs du groupe “ Notre Dame des Nations ” sont priés de se rassembler ! » C’est ainsi que 74 sœurs salésiennes venues de France, de Belgique-Sud, de Tunisie débarquent à Lyon les 19-20 novembre. Sœur Chantal Mukasé, religieuse rwandaise, conclut son périple après trois mois et demi d’un allègre parcours dans les différentes communautés. Elle rassemblait les sœurs durant ces deux jours autour du thème : « J’aime ma Province ». Interview de Sœur Marie-Bé Scherperel.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Pourquoi ce rassemblement à Lyon de toutes les sœurs de la Province ?

Marie-Bé Scherperel : Il faut savoir que notre Institut des « Filles de Marie Auxiliatrice » est composé de plus de douze mille membres dispersés dans 84 nations sur tous les continents ! Il faut se rassembler pour garder l’unité dans cette diversité et l’esprit de famille qui nous est cher. La supérieure générale Mère Yvonne Reungoat ne peut pas visiter toutes les communautés dispersées de par le monde, Chantal Mukasé, a été chargée de visiter les provinces et ainsi de faire remonter à Rome, les réalités des lieux rencontrés.

chantal mukase province fma 2016 002 Sœur Chantal Mukase, avec Sr Genevièvechantal mukase lilleSr Chantal en visite à la communauté de Lille

 

Notre train s’est donc arrêté ce vendredi soir 18 novembre, dans le gymnase renouvelé du lycée Don Bosco. Après avoir écouté le mot d’accueil de Sœur Geneviève Pelsser, notre provinciale, nous avons pris un beau temps de prière autour du thème de la fidélité à notre vocation. Puis nous avons partagé le repas dans la joie des retrouvailles.

D.B.A. : Que retenir de ce voyage dans la province qui compte plus de 40.000 élèves ?

Vidéo : le bilan de sœur Chantal

M-B. S. : Nous avons repris notre voyage et parcouru les différents paysages de notre grande Province. Nous avons mieux pris conscience de l’ampleur du réseau salésien qui comprend une cinquantaine d’établissements scolaires et accueille quelques 40 000 élèves ! Nous visitons ensuite l’économat avec ses différentes associations propriétaires et locataires présenté par Madame Marie-Caroline Regnault, nouvellement nommée à la gestion de la Province. Avec Sr Anne Orcel, nous parcourons les activités multiples de la pastorale qui se déclinent à travers le Campobosco, le Mouvement Salésien des Jeunes, le Volontariat VIDÈS, le Valdocco de Lille, les rencontres pastorales régionales, les temps forts, les conseils d’administrations,... Le voyage s’avère très intéressant et enrichissant. Nous étions pleine de reconnaissance au Seigneur, pour tout le travail accompli par nos sœurs.

D.B.A. : Que vivent les sœurs au quotidien dans les maisons Don Bosco ?

M-B. S. : Après le repas, les chefs de gare se sont précipités sur leurs sifflets pour nous inviter à rejoindre nos trains. Nous avons donc bien regardé notre billet pour savoir où nous devions nous rendre !

Nous avons pu monter dans le train des « sœurs aînées », celui des « écoles », des « foyers », du « social » et de « l’annonce explicite »... A travers des Powerpoints, des affiches, des photos, des objets artisanaux, nous avons découvert ou redécouvert ce que vivent et réalisent nos sœurs au quotidien dans les maisons, les écoles, les foyers, dans la catéchèse et activités socio-éducatives... Ce parcours nous a permis d’accueillir toute la richesse des cœurs, des mains, des intelligences de chacune des ces femmes dont la plupart sont âgées et qui se donnent totalement avec amour, avec ardeur, avec la passion éducative à la mission auprès des jeunes.

chantal mukase province fma 2016 001 chantal mukase province fma 2016 005  

 

D.B.A : Le voyage de Sœur Chantal Mukasé, visitatrice. Quelles conclusions ?

M-B. S. : Sœur Chantal Mukasé nous a rendu compte de son voyage parmi nous durant ces trois mois. Elle nous a exprimé sa reconnaissance pour les œuvres réalisées dans la Province, pour le dynamisme des plus jeunes, la fidèle générosité des aînées, la disponibilité des missionnaires venues d’Italie, de l’Inde, du Vietnam, d’Afrique de l’ouest, du Congo, de Pologne... Elle nous a partagé ses découvertes, ses joies, ses interrogations. Elle nous a aussi avoué avec émotion que c’était la première fois qu’elle commençait une visite canonique dans une communauté de sœurs aînées et que cela l’avait beaucoup marqué.

Dans la soirée, nous avons eu la joie de voir débarquer nos premières sœurs missionnaires d’Amérique latine, descendues du paradis pour fêter l’anniversaire de Sr Geneviève et encourager la toute jeune province « Notre Dame des Nations ». Grâce à un sketch plein d’humour et de salésianité, nous avons bien joué et beaucoup ri, dans une atmosphère très fraternelle et très joyeuse. Le chant « O qual sorte, siamo figlie di Maria auxiliatrice... » en finale a certainement été entendu jusqu’à la gare de Perrache !

D.B.A : « Oui, j’aime ma Province ». Pourquoi ce thème ? 

Vidéo : Sœur Chantal témoigne au Campobosco

M-B. S. : « J’aime ma province » était le thème de cette rencontre. En prenant le train cette fois, pour regagner sa communauté, chacune a du penser dans son cœur : Oui, j’aime ma province, j’aime mes sœurs ! Oui, la fraternité exprimée dans les multiples gestes concrets d’affection et la reconnaissance que chacune porte à l’autre pour le bien qu’elle accomplit, pour ce qu’elle est et ce qu’elle vit, est une grande richesse. Oui, rendons grâce à Dieu pour notre Province internationale « Notre Dame des Nations ».


Mot du jour

mdj 24 01 2018

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Jacques Brel

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite