Olivier Robin Pourquoi suivre une retraite spirituelle accompagnée avec Saint François de Sales ? Olivier Robin, salésien de Don Bosco et accompagnateur spirituel explique pourquoi il est bon parfois de s'arrêter et de se mettre à distance.

 

Retraite salésienne accompagnée 

Renouveler sa vie en suivant les méditations de Saint François de Sales.

Lieu : Tarascon en Provence

  • 12-20 février 2017

Lieu : Voiron, près de Grenoble

  • 12-16 mars 2017
  • 31 juillet-8 aout 2017

Contact : Sr Dominique Godino, fma

 

Notre existence ressemble à certaines peintures contemporaines. Divers événements la composent, telles des taches de couleurs variées, assemblées sans qu’il soit possible de distinguer ce qui les « fait tenir ensemble ». Pourtant, une beauté s'en dégage. Ainsi nous pressentons que notre vie a du sens.

Dans la fidélité à soi-même

Quand nous saisissons la cohérence profonde de notre vie, son unité, nous pouvons reprendre notre élan, dans la fidélité à nous-mêmes. C'est cela, faire relecture. Mais, en quoi consiste cet exercice indispensable ? En quoi permet-il de donner sens à sa vie ?

Se placer à distance

Les amoureux de marche en montagne comprendront facilement : c’est lorsque nous sommes parvenus à un sommet ou à un col que nous pouvons embrasser dans toute sa dynamique le chemin qui nous y a conduit. Il paraissait sinueux, hésitant à notre regard qui naviguait au ras des cailloux. Prenant de la hauteur, nous pouvons désormais en repérer la « flèche » essentielle.

« Soyons ce que nous sommes et soyons-le bien »
St François de Sales

Le regard de l'autre

L'être humain est ainsi fait que seul un regard extérieur peut lui révéler sa propre cohérence. Le regard de l'autre nous indique, grâce à sa parole, où se situe le cœur palpitant de notre être : dans une relation à un mystère qui nous dépasse mais qui nous façonne à son image. Il n'existe pas de vie humaine qui ne comporte cette profondeur insaisissable d'un mystère qui la guide sur les hauts sentiers de sa liberté.

Reconnaitre un élan créateur

Relire sa vie ne consiste donc pas à l'analyser, mais à reconnaître l'élan indomptable qui la pousse toujours en avant. Plus cet élan est lu et reconnu en nous, plus nous osons y croire, et plus nous lui laissons les rênes de nos rêves, dans la confiance de ce qui va advenir. La relecture libère la liberté qui sommeille en nous et nous dévoile vers quels sommets elle nous conduit. C'est pourquoi la relecture est si importante : goûter à la relecture charpente pour la vie. Tout travail éducatif peut être vu comme le fruit de petites mais multiples et quotidiennes relectures.

Olivier Robin,
Salésien de Don Bosco,
Accompagnateur spirituel.


Mot du jour

Aujourd’hui, la peur semble la chose la mieux partagée par tous, la mondialisation la mieux réussie. La vie est un chaos dont on ne mesure ni l’après, ni l’avant. Le monde dans lequel nous vivons est irrationnel et parfois violent, nos sociétés ne savent plus quels repères choisir.

La peur n’est pas une vision du monde : l’espérance est ce qu’il y a de plus solide. Il faut donc trouver un outil pour empoigner cette vie sans qu’elle nous file entre les doigts, pour redécouvrir que ce monde nous est favorable, que nos sociétés créent de la paix, qu’il y a de nombreuses promesses de bonheur.

A nous de trouver notre « porte étroite » qui nous permet d’accéder au bonheur : peindre, écrire, parler, prier, servir, se donner… Les sagesses et l’évangile nous indiquent des portes.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...