enfants de la misericorde fcl 003 Dimanche 2 avril, les Enfants de la Miséricorde ont participé à un concert organisé par le Festival des Cultures et des Langues. Le respect, la tolérance et la bienfaisance sont les clés de voûte de cet événement.

Le Festival des Cultures et des Langues est une occasion pour les jeunes du monde entier de promouvoir leur culture auprès d’autres jeunes. Une des missions principales est de soutenir et promouvoir l’amitié et le dialogue au sein des jeunes de cultures très variées. Chaque année, c’est plus de 2000 jeunes de 12 à 16 ans qui sont ambassadeurs de leur pays, leur culture et leur langue.

Repérés par les organisateurs, les Enfants de la Miséricorde ont été invités à apporter leur couleur de pluriculturalisme. En effet, leur richesse n’est pas seulement de l’ordre de leurs différences religieuses, cœur même du projet, mais aussi d’origine culturelle : Antillais, Maghrébin, Africain, Français, Portugais…

enfants de la misericorde fcl 002

Les Enfants de la Miséricorde sont les ambassadeurs de l’amitié entre les cultures et les religions

Ce concert avait donc pour but de s’offrir un feu d’artifice de talents culturels : Vietnam, Brésil, Inde, Turquie et tant d’autres. Essentiellement animé de main de chef par des jeunes et des enfants. A cette occasion, les Enfants de la Miséricorde ont interprété « Soleil » de Grégoire dont le premier couplet exprime bien le message que portent résolument nos jeunes ambassadeurs :

On n'a pas le même drapeau,
Ni la même couleur de peau,
On n'a pas le même langage,
La même culture, les mêmes images.
On n'a pas les mêmes racines,
Les mêmes idoles qui nous fascinent,
Mais chacun de nous est vivant,
Avec la même couleur de sang.




enfants de la misericorde fcl 001

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Tu m’as suivi, cette semaine ? Je te proposais un itinéraire de la terre vers le ciel… Don Bosco ne faisait-il pas cela, à longueur de temps, auprès de ses jeunes : leur indiquer le ciel ? Il avait parcouru l’itinéraire pour lui-même et ne cessait de rêver et de se tuer à y entrainer ses jeunes, tous les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus exposés, les plus fragiles, les plus blessés…

En partant de ce monde qu’il avait tant aimé pour « aller au ciel », il disait à tous ses jeunes : « Je vous attends en paradis ».

Qu’il nous aide tous, tous les jours, à marcher, ensemble, avec joie, sur ce chemin. C’est ce à quoi nous sommes tous promis. Bonne route !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...