farnieres week end musique 001 Neuf mois ont été nécessaires pour accoucher de ce week-end musique dans un lieu enchanteur et idyllique : Farnières. Une rencontre au sommet entre jeunes, moins jeunes, musiciens, chanteurs, familles, célibataires, prêtres, religieuses… bref une rencontre avec pour seule objectif : chanter et jouer pour le plaisir. Retour sur cette parenthèse enchantée durant le pont du 8 mai…

 

 

farnieres week end musique 002 Vendredi 5 mai après-midi : les premiers participants arrivent et découvrent le gite du Centre Don Bosco au domaine de Farnières. D’autres ne tardent pas à les rejoindre dans la soirée et dans le courant de la nuit.

Le week-end commence par prendre le temps de dormir pour ceux qui le souhaitent et par un brunch aux crêpes et galettes de sarrasin…

Se découvrir à travers la musique

Le 1er rendez-vous est à 13 heures, le temps de faire connaissance, par de petits jeux, et de prier. L’heure du 1er atelier a sonné. Trois heures pour « chanter à plusieurs voix » ou pour s’essayer à l’improvisation. Un pur moment de grâce et de bonheur. Trois heures c’est long, trop peut-être même : l’heure tant attendue du goûter a sonné. C’est le moment de profiter du lieu, de se balader, d’échanger, de cuisiner, d’aller à la messe avec la communauté. Après le dîner, un Time’s up musical est donc organisé avant de boire et partager la délictueuses et savoureuse bière de Farnières…

Le dimanche, il faut répéter pour la messe. De l’avis de l’assemblée présente ce matin-là, c’était magnifique, très beau. Plusieurs animatrices se succèdent et exercent leur talent ; le psaume avec un air composé pour l’occasion est magnifiquement psalmodié. L’Agnus de la Petite Messe d’Akepsimas, appris la veille au cours de l’atelier, est chanté à plusieurs voix ainsi qu’un magnifique chant en arabe, pour l’offertoire.

farnieres week end musique 003 farnieres week end musique 004

Prendre le temps d’écouter son corps, d’écouter les autres

L’après-midi : c’est reparti comme la veille mais cette fois avec un atelier Gospel et un atelier création et composition. Toujours aussi long mais c’est tellement savoureux de prendre le temps d’écouter son corps, d’écouter les autres, d’oser chanter en soliste, de se découvrir à travers la musique. Après le dîner, le jeu qui devait durer 10 minutes peine à s’arrêter malgré la fatigue des uns et des autres, tellement il est prenant !

Lundi 8 mai, nous avons un nouveau président ! Et oui ! Alors que nous étions en Belgique, tous les participants, français, n’ont pu que déplorer l’absence de chanteurs et musiciens belges qui pourtant ne manquent pas, nous le savons. En ce matin du dernier jour, nous apprenons l’art et la manière de sonoriser et d’utiliser le matériel mis à disposition par les 3 paroisses de Lyon. Merci à elles ! Nous terminons par un « bœuf créole » suivi d’un bilan avec des symboles musicaux. Puis, c’est l’heure de ranger, nettoyer, balayer, terminer les restes et les répartir. Rendez-vous donc l’année prochaine car gageons qu’il y aura d’autres week-ends comme celui-là !

 


Mot du jour

Une note sur une feuille pour un devoir rendu. Une feuille exhibée sous les yeux de tous les autres. Une feuille tenue avec mépris entre deux doigts et puis jetée sur ma table, sous mes yeux. J’ai compris. J’ai eu « zéro ». C’est ce que je vaux. C’est ce que je suis. Un zéro. Un raté, un moins que rien. Le « zéro » n’a aucune réalité ; il n’existe même pas. En rouge, et souligné deux fois, avec un point d’exclamation juste après. Ce n’est même pas une humiliation, c’est une négation. Je suis du néant, perdu dans le néant. Alors, j’essaie de disparaître, de me fondre. J’ai envie qu’on m’oublie.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite