Mgr Hudsyn Bw night 355Evêque auxiliaire pour le Brabant wallon (Belgique), Jean-Luc Hudsyn, 70 ans, connait bien, de par ses fonctions actuelles et précédentes, les Salésiens, Salésiennes et leurs œuvres en Belgique (Louvain-la-Neuve, Farnières). Mais il est aussi... ancien élève de Don Bosco.

 

« Don Bosco fait partie de mon enfance. Mon père était professeur à l'Institut Don Bosco, rue du Val d'Or à Woluwé. J'ai toujours dans les yeux cette toujours célèbre bande dessinée de Jijé que je dévorais dans ma chambre, avec ce Jean Bosco au tempérament de leader, soucieux des pauvres et saisi par Dieu. A la maison, de nombreux « Pères » défilaient chez nous, pour un repas ou une visite.

Ayant à mon tour rejoint les salésiens en 'préparatoire' puis en humanités, (ayant commencé au Val d'Or, j'ai vécu le déménagement Chaussée de Stockel), j'ai fait un pèlerinage sur les lieux où Don Bosco avait vécu : Castelnuovo, Turin. J'en garde un souvenir d'autant plus marquant que c'était ma première incursion dans ce Piémont dont mes grands-parents maternels étaient originaires. De mon passage au collège Don Bosco, je garde en mémoire ce style salésien : un climat détendu, les moments de prière auxquels on était encouragé, la chorale du collège et ses tournées de chant, un contact facile avec les enseignants, bref un mode éducatif marqué par ce que Don Bosco trouvait si important : la « famigliarità » - pas seulement aimer les jeunes mais leur montrer qu'on les aime - ainsi que l'« amorevolezza », une bonté chaleureuse.

Aujourd'hui, je reste admiratif devant l'influence que garde Don Bosco - même si c'est parfois discrètement. Je pense aux paroisses qui bénéficient aujourd'hui de l'intuition de Don Bosco quand il créa des « oratoires », ces espaces où le jeune est accompagné, responsabilisé, nourri au plan humain et dans sa foi. J'ai été touché de voir un enseignant, qui sans même être passé par un collège salésien, me disait combien Don Bosco inspirait sa manière d'être éducateur dans une école qui n'est pas des plus faciles. Je pense aussi à l'impact de Farnières. Dans le Brabant Wallon, je vois tout le rayonnement, la joie de croire, la créativité et la collaboration au plan pastoral dont font preuve les Salésiennes de Don Bosco à Louvain-la-Neuve.

En ce moment où l'école s'interroge, où la catéchèse des enfants et la pastorale des jeunes se cherchent, où l'éducation des enfants n'est pas toujours aisée, je crois que Don Bosco garde plus que jamais toute sa pertinence. »

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

Pour l'année du bicentenaire de la naissance de Jean Bosco, DBA est allé à la rencontre de personnalités, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, en quoi son message est actuel.


Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite