sarah h « Ma mère m'emmenait à la paroisse St-François-de-Sales à Liège chez les Salésiens de Don Bosco. J'aimais participer aux célébrations qui avaient du sens pour moi. » C’est le début d’un long parcours de Sarah jusqu’à l’expérience Ephata Don Bosco !

 

Me posant beaucoup de questions, j'avais besoin de lieux pour rencontrer d'autres jeunes et adultes ouverts, pour réfléchir ensemble sur le sens de la vie. J’ai d’abord intégré le groupe des ados de la paroisse St-François-de-Sales de Liège, les Fort Rêveurs.

A vélo avec Ephata Don Bosco

Ensuite, j’ai été animatrice pour le camp-vélo d’Ephata Don Bosco jusque Prague, l’été passé. Je parle couramment le français, l’allemand et le néerlandais. Cela s’est avéré très utile pour l’équipe. J'ai tout de suite été émerveillée par l’accueil chaleureux de tous.

On m'a fait de la place, on m'a donné des responsabilités et fait confiance. J'avais oublié que cela était possible. Cela m'a touchée, boostée, et j'ai eu envie de poursuivre cette expérience d'animation qui respire le respect de soi et des autres.

Le climat salésien apporte la joie

Le climat salésien empreint de musique, de sketchs, de jeux, apporte la joie, le rire, la créativité. La façon de révéler les talents de chacun me touche beaucoup. J’aime aussi éveiller les jeunes par un pas de danse qui ouvre à une autre dimension. Mon violon est toujours prêt pour accompagner chants et célébrations. Je rêve de partager encore ma passion pour l’art avec tous ces jeunes, car l’art élève l’âme et enrichit nos vies.

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....