rencontre nationale cooperateurs 2017 005 C’est au Campus de Pouillé, une école salésienne près d’Angers, que s’est tenu le Congrès Provincial des Salésiens Coopérateurs de France, durant le week-end du 1er octobre dernier. Une centaine de personnes ont participé. Un succès !

 

 

A l’occasion du Congrès des Salésiens coopérateurs les coordinateurs sont venus d’Italie, Filippo Servili, et de Belgique, Franz Defaut, accueillis par Chantal Kieffer, coordinatrice pour la France. Grâce au groupe de Centre Atlantique, autour de Denis Lefebvre, la logistique du Congrès a été assurée de façon parfaite.

rencontre nationale cooperateurs 2017 001

Dis-moi qui tu es et ce que tu fais

C’est sur leur identité, que les Salésiens Coopérateurs ont échangé : interventions, témoignages, carrefours, table ronde et synthèse générale.

S’appuyant sur le message envoyé par le Père Giuseppe Casti, délégué mondial retenu à Rome par des ennuis de santé, les participants ont pris encore davantage conscience que la vocation de Coopérateurs s’exprime essentiellement à travers la communion. Le salésien coopérateur n’est jamais une personne isolée. Il travaille toujours en communion, en collaboration avec d’autres, les membres de son groupe local et de façon élargie avec les membres de la Famille Salésienne.

rencontre nationale cooperateurs 2017 002
rencontre nationale cooperateurs 2017 003

Le songe des 9 ans : « un autre monde est possible ».

Le songe que fit le jeune Giovanni Bosco à 9 ans devient réalité. Sœur Geneviève Pelsser, Provinciale des Salésiennes le démontra. Les conseils de la « jeune bergère » - de la Vierge Marie - se vérifient dans la réalité. « Nous sommes passés de la pyramide au cercle ». Nombreux sont ceux et celles qui collaborent au charisme salésien…. Et, parmi eux, nombreux sont les laïcs qui coopèrent à l’œuvre salésienne. Ils sont la preuve vivante des propos tenus aujourd’hui par le Pape François qui affirme que « l’utopie est la conviction inébranlable qu’un autre monde est possible ».

« Un style de vie qui colore
toutes les activités du quotidien »

Le Projet de Vie Apostolique : un livre à vivre.

Franz Defaut, de la Province de Belgique-Sud, membre du Conseil mondial des Salésiens Coopérateurs, illustra magistralement le PVA, le Projet de Vie Apostolique, la Règle de Vie des Salésiens Coopérateurs. Un livre-creuset, dit-il, qui explicite le chemin à suivre comme homme, comme baptisé, comme salésien. Etre salésien coopérateur, ce n’est pas appartenir à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les activités du quotidien et qui s’affirme tous les jours. Franz Defaut, délégué belge, insista aussi sur le rôle du Centre local, centre de formation, centre de « remise en forme ».

Une interpellation des jeunes adultes : une nouvelle évolution

Que fait-on pour les 25-35 ans ? Cette question surgit de l’assemblée posée par de jeunes adultes qui se sentent un peu seuls et même abandonnés ? Comment les accueillir chez les Salésiens Coopérateurs? Quel rôle donner aux délégués qui pour le moment sont des Salésiens et des Salésiennes ? Et si des laïcs eux-mêmes devenaient délégués ? C’est peut-être vers la formation de laïcs à l’accompagnement qu’il faudrait maintenant se tourner ? Une suggestion qui demande à être prise en compte…

« Fleurir là où nous sommes plantés »

« Votre champ d’apostolat, ce sont les lieux où l’histoire de votre vie passée et présente vous a placés : votre famille, le monde professionnel, le monde associatif, le diocèse », dira le Père Noël Calvarin, en fin de Congrès. L’objectif prioritaire de votre mission est un témoignage de l’Evangile. St François de Sales disait : « il nous faut fleurir là où nous sommes plantés. »

rencontre nationale cooperateurs 2017 004

 


Mot du jour

Louez-le (Dieu) avec harpe et cithare ; Louez-le avec cordes et flûte ; Louez-le avec des cymbales sonores… Ps.150

Les instruments de musique ont été utilisés, dès les origines, pour soutenir la voix humaine ou pour rythmer les pas de danse. David dansait avec sa harpe devant l’arche d’Alliance. L’apparition des divers instruments est à mettre en parallèle avec l’évolution des technologies, jusqu’à nos jours où la musique de synthèse est omniprésente dans nos cités. Pourquoi une si grande diversité d’instruments ? Pour rompre la monotonie et pour enrichir la palette des sons. Car chaque instrument a son caractère, sa personnalité. C’est ce qui a inspiré Hector Berlioz pour l’écriture de son Traité d’Instrumentation et d’Orchestration, paru en 1844. On y découvre non seulement les caractéristiques des sons émis par chacun, mais aussi le rôle qu’il peut jouer dans l’expression des sentiments et des émotions. Pour que la vie soit belle, chacun de nous est invité à jouer sa partition.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite