la terre a du prix 01 A la paroisse St-François de Sales à Liège, l’accent a été mis sur la célébration. C’est là où se joue plus particulièrement le double mouvement de Dieu vers l’homme et de l’homme vers Dieu. Noël, c’est célébrer le cadeau que chacun est pour Dieu et pour les autres.

 

Dès leur arrivée dans l’église, les jeunes découvrent une grande boite en bois fermée et posée sur l’estrade. C’est un gros cadeau, bien emballé. On invite les élèves à réfléchir à ce qu’ils voudraient qu’elle contienne.

  • Quel est LE cadeau que vous souhaiteriez recevoir pour Noël ?
  • Et si le cadeau n’était pas matériel, qu’est ce qui me ferait plaisir ? (la guérison d’un proche, la réussite à mes examens…) 
    Quel est le plus beau cadeau que vous ayez reçu ?
  • Quels sont les jours les plus importants de votre vie ?
  • Le jour de ma naissance, le jour où je comprends pourquoi je suis né sur cette terre, le sens de ma vie… ?

la terre a du prix 02

Je suis un cadeau

Les élèves reçoivent un papier de couleur et notent au dos ce « cadeau immatériel » qu’ils aimeraient recevoir. Durant une pause, sur fond d‘une musique favorisant l’intériorité, les cartons sont ramassés et accrochés au sapin. L’animateur ou le prêtre amène les jeunes à réfléchir sur leur prénom. Le premier cadeau que nos parents nous ont fait, c’est notre prénom. Grâce à ce prénom, chacun a une place unique et irremplaçable ! Après ce temps, le récit de l’annonciation est raconté : « L’ange Gabriel dit à Marie que l’enfant s’appellera « Jésus ».

Je suis lumière sur le monde

L’animateur ouvre la grande boite-cadeau restée sur l’estrade. L’assemblée découvre à l’intérieur Marie et Joseph, avec un peu de paille... Chacun écrit son prénom sur une étiquette en forme de bougie. La bougie évoque le fait que chacun peut éclairer la vie de quelqu’un, être une lumière dans sa nuit. Les étiquettes sont collées sur les pans de la boite-crèche.

La célébration se termine sur un temps de partage autour du texte de Georges B. Nintemann (Cf. encadré) et sur des actions de solidarité à mener.

Les personnes sont des cadeaux

de Georges B. Nintemann

 

Certains sont magnifiquement enveloppés
Ils sont attrayants, dès le premier abord.
D'autres sont enveloppés de papier très ordinaire.
D'autres ont été malmenés par la poste.
Il arrive parfois qu'il y ait une distribution spéciale !
Certains sont des cadeaux dont l'emballage laisse à désirer,
d'autres ont l'emballage bien fait.

Mais l'emballage n'est pas le cadeau ! C'est si facile de faire erreur.
Nous rions quand les enfants prennent l'un pour l'autre.

Parfois le cadeau est difficile à ouvrir, il faut se faire aider.
Peut-être parce que les autres ont peur ?  Parce que ça fait mal ?
Ils ont peut-être été ouverts et rejetés !
Ou se pourrait-il que le cadeau ne me soit pas destiné ?

Je suis une personne, et donc moi, je suis un cadeau !
Un cadeau pour moi-même d'abord.
Ai-je déjà regardé à l'intérieur de l'emballage ? Ai-je peur de le faire ?
Peut-être n'ai-je jamais accepté le cadeau que je suis ...
Pourrait-il se faire qu'il y ait à l'intérieur, quelque chose de différent de ce que j'imagine ?
Je n'ai peut-être jamais vu le cadeau merveilleux que je suis ...

Je suis un cadeau pour les autres.
Les autres doivent-ils se contenter de l'emballage ?
Sans jamais pouvoir apprécier le cadeau ?
Toutes les rencontres sont des échanges de cadeaux.
C'est un échange riche des liens avec celui qui le donne ou celui qui le reçoit.

Nous sommes tous des cadeaux reçus ou donnés.

 

la terre a du prix 03

 


Mot du jour

Patricia, enseignante au collège, nous raconte que lors d'un cours elle a reçu une règle dans le dos. Comment a-t-elle réagi ? Patricia s'est retourné et a lancé à la classe : « Il y a quelqu'un ici de très énervé ! ». Le cours a continué sereinement, la formule aura eu son effet. A la fin du cours, un adolescent fait tomber une chaise. Elle comprend que c'est lui qui a lancé la règle et lui propose de discuter un peu. Il exprime de la colère et parle des imbroglios dans lesquels il est pris au collège. Les collègues de Particia lui reprocheront de ne pas avoir été suffisamment autoritaire. Moi, sa réaction me semble au contraire, une position d'autorité. Celle d'une adulte qui ne réagit pas en miroir, qui permet à un adolescent pris dans la violence, de revenir à la parole. Une autorité prévenante pour cet adolescent et préventive pour que le conflit n'escalade pas.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • 6e Congrès de l’éducation salésienne

      6e congres education citoyen 04 Le 6e congrès de l’éducation salésienne s’est tenu à Lyon Ecully (Valpré) les 6 et 7 avril. Il a rassemblé 170 participants appartenant au Réseau Don Bosco autour du thème « Eduquer à la citoyenneté ». En 2015, le réseau don Bosco avait lancé le programme « Défi Citoyenneté ». Organisé par le service formation des Maisons Don Bosco , ce congrès, a été l’occasion d’approfondir les enjeux et de partager autour des expériences menées dans les diverses institutions.Logo video80

      Lire la suite

    • Défi Citoyenneté : grand rassemblement des lycées de l’Ouest

      defi citoyennte ouest 2018 03 "Sais-tu siffler?" "Veux-tu être mon ami?" Au Valdocco, Don Bosco avait le génie de faire de chaque jeune un protagoniste. Aujourd'hui encore, les jeunes découvrent, dans les établissements salésiens, les magnifiques ressources qu'ils portent en eux, et la beauté de les partager. C'est un peu ça l'ambition de nos écoles : ouvrir des espaces où scintillent les étoiles de la confiance en soi, brûle l'émotion de grandir, et se transmet la joie de le faire vivre aux autres. Le 11 avril 2018, deux cents jeunes de Pouillé, Saumur, Giel et l'Institut Lemonnier étaient rassemblés à Giel pour le célébrer ! Thibault, membre du Conseil Vie Lycéenne de l'Institut Lemonnier, a résumé en trois mots cette belle journée ensoleillée: s'exprimer, faire connaissance, partager.Logo video80

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite