martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

 

martin au campobosco 02 « Mes cousins m’ont fait connaître la paroisse des salésiens de Tassin, puis le Campobosco. J’en suis à mon sixième camp, animateur depuis trois ans. Je viens d’une famille catho, qui célèbre les grands événements de la vie, mais pas le dimanche. J’avais tant prié pour la guérison d’une jeune cousine ; elle est morte, alors j’avais mis Dieu de côté, je n’y croyais plus. Quand on a annoncé la veillée spirituelle au Campobosco, j’étais décidé à choisir ce qui me paraissait le moins « spi », la marche.

Mais au moment de partir, je suis resté bloqué sur la chaise

martin au campobosco 03 Mais au moment de partir, je suis resté bloqué sur la chaise, avec une grosse émotion, et finalement, je suis allé voir un prêtre pour la réconciliation. Ça ne fait pas de moi un mystique, mais le dimanche, je vais à la paroisse, et après la messe, je fais partie de l’équipe qui anime le groupe des ados. On joue, on fait l’auberge espagnole, on réfléchit à partir d’un film, etc. J’ai reçu beaucoup. Le Campobosco et aussi le club de VTT m’ont donné beaucoup de plaisir et m’ont fait réfléchir, et ce serait égoïste de ne pas le rendre à d’autres. Je fais des études d’ingénieur en mécanique ; je pense que je pourrais enseigner, car je trouve que l’école, c’est plus que l’enseignement et un formatage, c’est un lieu de vie, où on peut accompagner et donner confiance aux jeunes. En tout cas, je garderai un engagement : je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

Propos recueillis par Jean-François MEURS

 

Pour aller plus loin

Participer au Campobosco du 26 au 30 août 2018
à Turin (pour les jeunes 13 - 25 ans)

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Anthony

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite