jeunesse don bosco A la suite du synode des jeunes qui s’est déroulé en octobre 2018, la revue Don Bosco Aujourd'hui a publié en novembre dernier un dossier sur la jeunesse d’aujourd’hui. Réalisé par Suzanne Nourry, Anne-Florence Perras et Aubérie Samson, du Mouvement salésien des Jeunes, ce dossier a donné la parole à plusieurs jeunes afin que ceux-ci partagent sur des mots-clés qui rejoignent leur univers.

 

Confiance

Jeunesse Auberie Aubérie Samson – 26 ans : « J’ai commencé à participer au Mouvement Salésien des Jeunes en 2010. Nous voici maintenant en 2018 et c’est avec des étoiles dans les yeux que je vois tous les changements opérés en huit ans. Les jeunes deviennent de plus en plus acteurs au sein des week-ends salésiens. Qu’ils viennent à leur premier week-end ou d’avantage, ils sont là pour participer et organiser. Et quelle joie de voir cela ! Cela signifie qu’ils se sentent en confiance pour être force de proposition, pour faire fructifier leurs talents, pour agir pour les autres… Quelle joie aussi de voir que nous nous mélangeons de plus en plus dans ces rassemblements, pour ne plus former des petits groupes mais un seul grand groupe où chacun se sent accueilli. »

Écologie

Jeunesse Nolwenn Nolwenn Dameron – 25 ans : « Actuellement étudiante en école d’ingénieur agronome, les problèmes liés au changement climatique me tiennent énormément à cœur, qu’ils soient environnementaux ou sociétaux. Grâce à l’Association pour le Développement Durable d’Agrobacterium Ouest et à la motivation des étudiants, nous avons pu œuvrer à notre échelle pour la planète. Nous avons organisé deux « Agross’bouffe durable » au cours desquelles nous avons cuisiné des invendus récupérés en magasins. Les plats préparés ont ensuite été amenés en centre-ville de Rennes et distribués à tous. Tout au long de l’année, nous avons également accueilli, en partenariat avec l’écomusée rennais, des poules « Coucou de Rennes ». Nous vendons les œufs fécondés afin d’aider à la préservation de l’espèce. Des ruches sont aussi en place sur le campus et nous récoltons le miel chaque année afin de sensibiliser à la protection des abeilles. Protéger la planète peut se faire à toutes les échelles ! »

Foi

Jeunesse Hugo Hugo Deseure – 20 ans : « Ma certitude est que nous avons tous des talents. J’ai décidé, avec quatre amis, de mettre mes talents au service de l’Église et des chrétiens en m’engageant avec Holi (anciennement Believe, groupe de musique chrétien lillois). Nous avons réuni notre joie de croire et notre passion commune pour la musique afin de monter ce projet. Aujourd’hui, nous parcourons les routes de notre région et bientôt de France pour louer Dieu et partager la joie profonde qui nous anime, sur un style électro-pop.

Plus jeune, j’ai nourris une grande admiration pour les missions de groupes tels que Glorious ou Hopen, nous avons décidé de suivre leur chemin en nous engageant à notre échelle. Notre deuxième album va d’ailleurs paraître très prochainement.

Notre seul conseil : engage-toi, la joie qui en découle est extraordinaire ! »

Politique

Jeunesse Jasmien Jasmien Beckers – 22 ans : « Je suis mobilisé dans le Forum Européen de la Jeunesse. En juin 2017, à Bruxelles, j’ai pu faire entendre ma voix pour développer un réseau de la migration et des droits de l’Homme. Ce réseau se concentre sur la promotion de l’insertion sociale et l’autonomisation des jeunes migrants au sein de toutes les organisations participantes. Il lutte contre la discrimination et assure que les réfugiés soient investis dans les processus de prises de décision.

J’ai également participé avec d’autres bénévoles à la création d’un projet ludique « Hi there ! » pour les réfugiés et les demandeurs d’asile à Bruxelles dans le but de développer des compétences relationnelles et des aptitudes dont ils ont besoin pour pouvoir s’intégrer avec succès dans leur communauté. »

Interculturel

Jeunesse Charles Charles Verbeeren - 19 ans : « Je suis parti en volontariat VIDES (volontariat international salésien) au Mexique. J’ai eu la chance de découvrir une nouvelle culture, un nouveau peuple. J’ai appris à me mettre au service des autres et à vivre une richesse humaine unique. La vie au Mexique est rythmée par la foi. Lors des nombreux moments de prière, j’ai eu la certitude que Dieu était bien présent dans ma vie. J’ai fait grandir ma foi. Cette année de volontariat m’a laissé des souvenirs inoubliables mais aussi plus de force et de confiance pour l’avenir grâce à une meilleure connaissance de moi-même. Je suis davantage ouverte aux autres. On m’a rendu le centuple de ce que j’ai pu donner. Cette expérience a transformé mon regard sur le monde. »

Engagement

Jeunesse Arnaud Arnaud Crutzen – 29 ans : « À Bruxelles, le réseau ADES* fédère un ensemble de personnes s’engagent à qui créer des espaces pour que d’autres personnes s’engagent à leur tour. Il concerne principalement des jeunes qui ont fini leurs études. À mes yeux, le réseau illustre assez bien ce besoin d’agir propre à notre époque que je ressens et que je partage avec d’autres jeunes femmes et hommes. Si devenir adulte, c’est prendre petit à petit conscience du monde qui nous entoure, le constat peut paraître pesant ou paralysant. Les stratégies de fuites sont nombreuses. Mais, face aux flagrantes inégalités sociales (au sein de notre société et entre les différentes régions du monde), à l’urgence écologique et aux enjeux démocratiques, la jeunesse n’est pas dupe et ressent le besoin d’agir.  À son niveau ; de là où elle est ; et dans la joie ! Alegria Siempre. »

* : L’ADES est l’acronyme d’Alternative Démocratique et Sociale. Toute ressemblance avec une divinité grecque est purement fortuite ;) et ne peut être retenue contre nous.

Fraternité

Jeunesse Pascale Pascale – 26 ans : « Avec quelques chanteurs et musiciens, nous animons les messes à la prison d'Ittre lors d'occasions particulières. Des personnes aux lourds passés et aux profils multiples y sont enfermées. Il y est impossible de regarder le ciel par la fenêtre sans voir aussi des barreaux. Pourtant, aller en prison m'enthousiasme à chaque fois. Les messes célébrées derrière les murs m'émerveillent toujours. Rencontrer des prisonniers m'a appris beaucoup. Je ne juge plus les personnes sur leur passé, mais je les apprécie pour leurs petits gestes empreints de bonté. Durant ces messes, nous apportons des sourires sur ces visages oubliés. »


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite