congres mondial cooperateurs don bosco 01 C’est le thème du dernier congrès des salésiens coopérateurs, qui s’est tenu, en octobre dernier, près de Rome. Parmi les 300 participants : Chantal Kieffer, pour la France ; René Dassy, la Belgique Sud ; André Pianta, la formation et son épouse Valérie Pianta (invitée pour la traduction) ; Franz Defaut, conseiller mondial.

 

congres mondial cooperateurs don bosco 00 Ce congrès mondial avait pour objectif de définir les Lignes d’Action ou processus de conversion et le Rêve de l’Association pour les 6 prochaines années 2019-2024, en lien avec le Document Final du Synode des Jeunes de 2018.

« Vous êtes nés pour les jeunes »

 Programme d’action pour les six années à venir :

  • Promouvoir une spiritualité plus profonde pour connaitre les jeunes par l’écoute et l’accompagnement ;
  • Intérioriser le Projet de Vie Apostolique à la lumière de l’Evangile, pour le discernement continu de la vie et de la mission des Salésiens Coopérateurs
  • Devenir un point de référence, en tant que communauté, pour le contact avec les jeunes dans le besoin ;
  • Laisser ses propres « zones de confort » pour être témoins crédibles et dynamiques envers les jeunes dans le besoin.

A l’arrivée, chaque participant a reçu un sac en tissu réalisé par des femmes du Kenya accueillies par les FMA et les Salésiens Coopérateurs de Nairobi. Nous avons vécu des moments intenses de travail, de partage, d’écoute, de discernement, de prière, de joie, de fraternité sans frontières avec 300 autres participants dont 80 SDB/FMA.

Le Recteur Majeur est venu nous trouver deux fois et nous a enrichis de sa participation au Synode des jeunes dont il nous a donné des échos. Il a insisté sur l’importance de la prière pour « mettre le Seigneur au centre de notre vie ». « Salésiens Coopérateurs vous devez être de vrais témoins de Dieu »… « des hommes d’Eglise, fiables et crédibles »… « Vous êtes nés pour les jeunes et pour ceux qui en ont le plus besoin ». « Le monde a besoin d’une Famille Salésienne qui peut dire une parole et défendre les jeunes »… ».

« Appelés à engendrer la vie là où ils sont »

congres mondial cooperateurs don bosco 02 Les droits humains et les droits des plus pauvres sont plus en danger dans le monde d’aujourd’hui qu’il y a 20 ans (cf. Traite Humaine, vente d’organes d’enfants…). « Notre famille est une réalité vivante et en mouvement …On ferme une communauté mais pas une présence ». « Les Salésiens Coopérateurs sont appelés à engendrer la vie là où ils sont ». A la veillée festive finale le Recteur Majeur nous a présenté le nouveau coordinateur mondial : Antonio Boccia, napolitain de 57 ans, père d’une fille FMA qui à l’annonce de sa nomination, lui a dit « Papa va de l’avant avec humilité et courage ! ». Mère Yvonne a été également bien présente à chacun, chacune lors de ce congrès. A souligner, la magnifique intervention du délégué mondial sdb, le Père Casti sur la coresponsabilité (à télécharger sur le site des Salesiens Coopérateurs de Belgique).

Cinzia Arena, administratrice mondiale nous a fait un rapport économique attrayant, très mobilisateur.

Un annuaire mondial !

congres mondial cooperateurs don bosco 03 Pour la première fois est sorti un annuaire mondial avec le nom des 30 000 membres de l’association. Une superbe animation musicale a été assurée par un orchestre composé de jeunes salésiens coopérateurs venant d’Argentine. De beaux moments de célébration avec cette procession mariale et le chapelet prié dans diverses langues jusqu’à une grotte de Lourdes. L’eucharistie finale était très émouvante car la coordinatrice sortante, Noémie Bertola et Antonio Boccia, le nouveau coordinateur, ont été appelés pour fractionner l’hostie, comme signe de leur vie toute donnée à l’Association.

Soeur Chantal FERT,
déléguée provinciale des Salésiens Coopérateurs


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e5

Sans surprise, le harcèlement revient mais aussi les problèmes familiaux, notamment le divorce et la séparation. Si ces derniers ne remettent pas en cause l’importance de la famille comme pivot, ils expriment une réelle souffrance vécue par les jeunes.

Le discours politiquement correct, peut-être pour se déculpabiliser, est d’atténuer l’impact du divorce des parents chez les jeunes. C’est minimiser un réel traumatisme. Mais en terme d’épreuves durement ressenties par les jeunes il y a aussi la perte d’un ami ou d’un proche. Le difficile et premier apprentissage du deuil.

Question : Comment accompagner un jeune dans la souffrance d’une séparation ? Difficile question, surtout si on en est un des protagonistes.

Voir le 5è épisode de la saison 2 : L’épreuve pour toi la plus difficile ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite