lourdes don bosco 2019 01 650 pèlerins enthousiastes ont bravé les grèves de train pour se rendre, fin octobre à Lourdes, au pèlerinage de la famille salésienne sur le thème « Eduquer à l’heure du numérique. »

 

lourdes don bosco 2019 02 Dans un bel esprit de famille et la joie, se sont succédés les temps de prière, les veillées spirituelles et de détentes typiquement salésiennes, avec la participation de tous. Les conférences sur la nécessité d’être tous éducateurs dans la société aujourd’hui et sur l’influence du numérique dans l’éducation affective et sexuelle des jeunes ont interpellé les adultes qui ont pu approfondir le sujet dans de nombreux ateliers. Pendant ce temps les plus jeunes rencontraient la communauté du Cenacolo ou participaient à la découverte de Lourdes sous forme d’un Boscath’lourdes mémorable.

Enfin, tous ont pu écouter avec émotion le témoignage très simple et plein de foi de Sœur Bernadette Moriau, guérie miraculeusement à Lourdes en 2018.

Extraits des différents témoignages, retenus par Raphaël Janiec :

lourdes don bosco 2019 03 Sœur Bernadette Moriau, guérie miraculeusement à Lourdes : « (…) Moi je vis la Résurrection et toute de suite, je me suis mis au service des malades. Lourdes c’est une expérience de fraternité ou chacun est reconnu dans son humanité. Dieu se révèle à nous dans la fragilité. J’avais une attelle à mon pied qui était paralysé. J’étais sous morphine depuis 14 ans mais je dirais qu’avec tout ça, j’ai bien sûr vécu des hauts et des bas comme chacun d’entre nous (…)

A Lourdes, on vit une charité chrétienne extraordinaire, les croyants et les non croyants se mettent au service des malades, et la charité est au rendez-vous. C’est un lieu d’écoute sans jugement mais je dirais que le plus grand miracle de Lourdes, ce sont les malades qui viennent et qui vivent cette grâce de Lourdes. (…)

 

Aide-moi à devenir saint 

Fais–moi découvrir Seigneur, dans le creux de l’oreille, que tu m’appelles à la sainteté. Je t’en prie, aide-moi à devenir saint ! Oh ! Je le sais, je suis loin d’être parfait, j’ai toujours mon péché devant moi. Mais la sainteté, pour toi, ce n’est pas un état, c’est une marche. Il ne s’agit pas de faire partie d’une élite qui aurait droit à sa statue dans une église. Il s’agit de marcher vers toi au quotidien sur un chemin de vérité et de vie, un chemin de joie. Alors, oui, aide-moi à être vrai, moi-même, avec les autres avec toi. Comme le sel relève le goût des aliments, comme la lumière révèle la couleur des objets, donne-moi d’être, sur la route de mes frères, un révélateur de talents, alors, tu me combleras de ta joie ! Oui, Seigneur, fais –moi découvrir chaque jour avec François de Sales, Jean Bosco et Dominique Savio et notre pape François que la sainteté rime avec joie. Donne-moi d’être, sur la route de mes frères, un témoin joyeux de ton amour. Oui, Seigneur, que ta joie m’habite alors, ma vie deviendra chemin de sainteté.

Prière sur la sainteté par le P. Jean-Marie Petitclerc

Quelqu’un a téléphoné chez moi et m’a dit : « Maintenant est-ce qu’il faut dire « Ma sainte sœur Bernadette » ? Mais une sœur pleine de bon sens a répondu : « Oh lala ! Surtout pas. » Elle est comme moi, elle essayait tous les jours mais elle n’y arrive pas. Un vrai miracle est accompagné d’une conversion car je suis invitée à témoigner de la merveille de Dieu. Ma mission est de témoigner en faveur de la vie et la vie abîmée quelle qu’elle soit, Dieu peut la restaurer. C’est Dieu qui nous a donné et on reçoit de lui force et grâce (…) »

Mgr Cristobal Lopez, cardinal qui est venu de Rabat au Maroc, nous a raconté sa vie et ses propres exodes et comment son expérience nous aide à vivre l’altérité au quotidien.

Le père Jean Marie Petitclerc : «(…) Le provincial nous rappelle que l’accueil de l’immigré c’est notre priorité. En travaillant en équipe à l’aide d’une charte de parrainage. Quand l’âge adulte arrive, la prise en charge par les services sociaux s’arrête, tous les réseaux relationnel disparaissent et la moitié des sans domicile fixes de moins de 25 ans viennent des maisons à caractère social. Le département a payé jusqu’à 200 euros par jour pendant dix ans pour ces gamins et voici qu’ils deviennent des SDF car ils n’ont construit aucun réseau relationnel pendant leur séjour dans les foyers. Pourquoi chacun ne se proposerait-il pas comme parrain de ces jeunes et leur permettre de sortir du désordre, découvrir un autre monde. Une convention de parrainage a été rédigée et si ça vous intéresse, je profite de rassemblement de Lourdes pour lancer cet appel. »


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Bioéthique : Le cri d'un éducateur

      bioethique jm petitclerc 2019 Le père Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, réagit dans un article publié dans l'espace "Forum et débats" sur le site La Croix, sur la loi Bioéthique dont l'examen des derniers aritcles de la loi a été terminé le 9 octobre 2019...

      Lire la suite

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite