sos haiti farniere 005 Depuis maintenant plus de quinze ans, l'ASBL «Farnières-Haïti» s'investit dans le soutien de projets éducatifs à Haïti. Cette ASBL de volontaires aide non seulement des écoles et instituts mais pourvoit aussi au soutien moral, culturel et parfois médical lié aux projets, dans différents endroits du pays. Un voyage est prévu cet été. Et une collaboration avec l'Institut Don Bosco de Verviers s'est tout naturellement opérée, dans l'esprit de Jean Bosco. En 2016, l'ASBL Farnières-Haïti, participera à la préparation de deux voyages de jeunes en Haïti.

 

Avec l'Institut Don Bosco de Verviers : les élèves partent pour un chantier

Un premier voyage est organisé en collaboration avec l'Institut Don Bosco de Verviers, destination Fort-Liberté (Nord-est d'Haïti) du 3 au 18 février 2016. 21 élèves de 6è année de formation en industrie du bois et en électricité, accompagnés de cinq professeurs, iront construire un réfectoire et salle de rencontre dans le centre scolaire salésien, la DBTEC, à Fort-Liberté. Les électriciens placeront également des panneaux photovoltaïques sur deux bâtiments et contrôleront les installations électriques existantes dans le centre. Ces différents travaux seront réalisés en étroite collaboration avec les élèves et les professeurs du centre scolaire haïtien. Cet échange de savoirs est très important pour que les professeurs et les élèves haïtiens s'approprient les différentes installations et puissent les entretenir par la suite.

 

sos haiti farniere 001 sos haiti farniere 002

 

 

Le projet est d'échanger les savoirs

Actuellement, les élèves, les professeurs de Don Bosco et les membres de l'équipe de Farnières-Haïti se mettent en chasse pour trouver des fournisseurs ou sponsors afin de récolter le matériel ou les matériaux pour réaliser ces différents travaux. Tout doit être importé de Belgique car, sur place, il est très difficile de trouver le matériel nécessaire. Un conteneur a été chargé le 5 décembre prochain.

 

Au centre de Farnières, les séjours ont lieu tous les deux ans

Le deuxième voyage est organisé par l'ASBL Farnières-Haïti et se déroulera en juillet 2016. Ce type de séjour est prévu tous les deux ans. Il est destiné à des jeunes de minimum dix-sept ans ayant envie de rencontrer des jeunes d'Haïti et d'animer, avec eux, des enfants dans un centre Don Bosco en Haïti. Le groupe de jeunes est encadré par des adultes, le voyage dure trois semaines.

 

Les jeunes sont formés : des rencontres ont lieu au centre de Farnières

Une formation des futurs voyageurs est prévue depuis octobre jusqu'en juillet prochain. Une rencontre mensuelle, soit une journée, soit un week-end, est organisée dans le centre Don Bosco de Farnières. Ces rencontres ont pour but d'apprendre à se connaître et à vivre ensemble, découvrir Haïti et la manière de vivre sur place, apprendre quelques rudiments de créole et avoir également quelques formations à l'animation des jeunes.

 

Parmi les quinze jeunes, trois jeunes filles ont déjà participé au voyage organisé en 2014 et souhaitent refaire cette expérience. Elles ont témoigné de la richesse des échanges avec les jeunes haïtiens qui vivent très pauvrement mais ont une grande richesse de cœur et d'amitié.

 

 

Jean-François MEURS
Salésien de Don Bosco au centre de Farnières
14 janvier 2016

 

 

 sos haiti farniere 004 sos haiti farniere 003

 

 

Pour aller plus loin

Tout savoir, aider Farnière-Haïti...

Haïti - Six ans après le tremblement de terre, le travail des Salésiens continue à porter des fruits sur le site ANS (agence de presse international des salésiens)

 

 

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite