J Wresinski pEnvoyé par son évêque en 1956 dans le camp des sans-logis à Noisy-le-Grand, le père Joseph Wresinski vit ce jour-là un choc et décide de consacrer sa vie aux plus pauvres. Il fonde une association, Aide à Toute Détresse, qui deviendra ATD-Quart-Monde. A partir de 1979, il intègre le Conseil économique et social et rédige un rapport aux répercussions sociales et politiques importantes à travers l'Europe et dans le monde : "Grande pauvreté et précarité économique et sociale". Il est aussi à l'origine de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre. ATD-Quart Monde est aujourd'hui présent dans une trentaine de pays.

 

 

« Quand j'ai relu Don Bosco, j'ai été ahuri. Je me suis dit comme cela que nous croyions avoir tout découvert dans ATD Quart Monde, que nous étions des as. Je m'aperçois que nous sommes des enfants de chœur par rapport à lui. Don Bosco a fait des expériences uniques et il a créé les institutions capables de transmettre ces expériences. Il n'a pas fait les choses en amateur : on est toujours amateur lorsque ce que l'on fait n'est pas transmissible à d'autres. Don Bosco a créé des institutions qui transmettent son intuition, son expérience.

 

Quand j'ai relu Don Bosco, j'ai été ahuri.

 


Il a été un dénonciateur de la société, non pas en dénonçant la société telle qu'elle était, mais en se servant de ce qu'il avait entre les mains pour obliger la société à se transformer radicalement, pour qu'elle soit en état d'accueil des plus pauvres. Il a été au cœur des problèmes de la misère et il a apporté des solutions parce qu'il s'est situé au cœur de la demande profonde des jeunes : le savoir et le métier. On n'a pas encore trouvé mieux pour combattre l'exclusion : faire des citoyens utiles !

 


Il a mis la solidarité dans le cœur de ces jeunes : le savoir et le travail n'ont pas servi à la promotion individuelle, à faire des parvenus. Il a dit : « J'ai besoin de vous. Venez, et je vais avec vous ! » Beaucoup de ses jeunes ont choisi de rester dans le monde de la pauvreté et de la misère pour servir. »

 

 Equipe de rédaction de Don Bosco Aujourd'hui

 Don Bosco Aujourd'hui

16 juillet 2015

 

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

En cette année du bicentenaire de la naissance de Jean Bosco, DBA est allé à la rencontre de personnalités, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, ce qu’ils en retiennent et si, pour eux, son message est encore actuel.

 

 


Mot du jour

D’un côté, le papillon. Fragile et agile, il est signe de délicatesse et de légèreté. Volant de fleur en fleur pour se nourrir, il propage le pollen, élément essentiel à la reproduction des végétaux. Mais avant de devenir ce bel insecte, le papillon traverse plusieurs métamorphoses.

De l’autre, l’abeille. Organisée et infatigable, elle butine le nectar des fleurs puis fournit, en équipe, une puissance de travail remarquable pour le transformer en miel.

Sans les papillons et les abeilles, le monde végétal s’éteindrait rapidement.

Durant ce temps de Carême, commencé il y a tout juste une semaine, à l’image du papillon, sommes-nous prêts à nous laisser transformer par l’annonce de la Pâque du Seigneur ? A l’image de l’abeille, sommes-nous prêts, à rejoindre la ruche du Seigneur ?

Vive les p’happyculteurs !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi