Intercampo Bailleul Une « Le Campo... c'est juste super », « C'est une expérience qu'il faut vivre ! », « T'y vas une fois, t'y retournes, c'est o-bli-gé » ! Dithyrambiques, les habitués du Campo le sont, assurément. Mais si tant est que vous ne soyez JAMAIS venu au Campobosco, il est déjà plus difficile de comprendre POURQUOI, justement, c'est « super ». Nous avons donc profité de l'Intercampobosco de Bailleul (17-18 avril) pour intercepter quelques-uns de ces habitués et leur demander 10 raisons OBJECTIVES de venir au Campo...

 

1. Pour l'ambiance

« Y'a une ambiance de folie au Campobosco, hurle Fiona pour que sa voix porte au-dessus du waki-waki qui se joue derrière elle. C'est convivial, on est mis tout de suite dans le bain, avec les chants, les danses et puis l'esprit de communauté, aussi ! » « Y'a toujours une bonne ambiance, abonde Loïc. C'est un truc de dingue : on rigole tout le temps ! »

 

 

 4 jours pour un R.A.P. !

  

Le Campobosco, c'est du 20 au 24 août à Ressins, dans le département de la Loire.

 

Les tarifs :

  • Un enfant par foyer : 185€
  • 2 enfants par foyer : 165€/enfant
  • 3 enfants et + : 145€/enfant

 

Pour s'inscrire comme volontaire, il faut avoir entre 18 et 25 ans et suivre obligatoirement un weekend de formation. Toutes les infos sur www.campobosco.fr.

 

Des autobus sont prévus au départ de nombreuses villes de France et de Belgique : Louvain-la-Neuve, Bailleul, Lille, Argenteuil, Paris, Caen, Angers, Poitiers, Saint-Dizier, Mulhouse, Chambéry, Lyon, Marseille et Nice. Les coûts sont variables : rendez-vous sur Campobosco.fr pour vous faire une idée précise du montant, à régler avant la montée dans le bus ! 

2. Pour faire des nouvelles rencontres

« Tu n'es jamais tout seul : si t'es tout seul, y'a toujours quelqu'un qui vient vers toi, observe Nathan. C'est comme ça que je me suis fait plein de potes. J'ai rencontré ma copine aussi, là-bas ! » Avis aux célibataires, mais pas seulement, en témoigne l'amitié qui sévit entre Quentin et Rémy : « On se fait des nouveaux amis ! On est l'exemple vivant de ça, dit le premier. J'habite à Lille, lui en Belgique, et pourtant on est meilleurs potes ! »

 

3. Pour se retrouver entre amis

« On s'entend bien avec les potes de Lille-sud avec qui je pars, confie Moïse. On reste toujours ensemble là-bas. On est toujours contents de se voir. » Rares sont les participants qui viennent sans connaître personne : quand bien même, qu'ils se rassurent : « Dès le premier jour, t'es entouré par dix personnes qui te demandent comment tu t'appelles, d'où tu viens... », commente Kevin. « On veut toujours revoir ceux que l'on a rencontrés là-bas et qui n'habitent pas la porte à côté », abonde Harold. « On y retourne pour les voir, c'est vrai ! » confirme Joëlle, deux Campo à son actif.

 

4. Pour les danses

« Y'a des danses trois fois par jour, et je peux vous dire qu'on y va à fond ! » témoigne Quentin. « Les jingles... je ne sais pas qui a inventé ce truc mais c'est juste énorme ! », admet Moïse. Et les habitués d'énumérer : « zoumba, danse africaine, danse médiévale, danse synchro... »

 

 

 

5. Pour le sport

« J'aime le sport, et le jeu sportif à Ressins c'est un vrai temps fort ! » « On a fait du foot, témoignent Rémy et Quentin, mais y'a aussi du basket, du hockey... » Au Campo, le tournoi sportif a ses afficionados, mais il est ouvert à tous ! Les non-sportifs peuvent ainsi rejoindre des petites équipes pour des tournois « juste pour le fun », où le fair-play prime sur la compétition !

 

6. Pour les ateliers (et la veillée finale)

« Ah ouais ! Les ateliers... pour préparer la veillée finale ! » se remémore Nathan. « Terminer en apothéose avec cette veillée, c'est super », glisse Kévin. On prépare ça pendant trois jours, quand même ! » Bonne nouvelle : cette année, les ateliers seront doublés, pour offrir encore plus de possibilités aux curieux comme Moïse : « La première année, j'ai fait origami pour être avec des amis belges, mais l'année dernière j'ai fait polyvox avec une amie. J'aurais jamais fait ça hors-Campo, mais franchement je regrette pas ! »

 

Intercampo Bailleul Chantal

7. Pour les adultes

« Les animateurs sont juste énormes », assure Rémy, qui exagère peut-être un peu... Non ? « Ils sont trop cool, confirme Quentin : On peut parler de ce qu'on veut ! Ils ne font pas la différence entre les jeunes et les adultes. Au Campo, tout le monde est pareil ! » « Y'a tout de suite cette proximité avec les adultes : on les prendrait presque pour des jeunes (sic) ! On ne voit pas la différence... ».

 

8. Pour aider les adultes

S'inscrire en tant que volontaire pour les plus de 18 ans ? Pourquoi faire ? « Pour être à fond avec les jeunes et leur donner tout ce que j'ai ! » répond Kevin, qui est sûr de son fait : « Je sais qu'il y a besoin et je sais que je peux donner le meilleur de moi-même ».

 

 

9. Pour retrouver Fiona, Hugo, Nathan, Rémy, Quentin, Joëlle, Kevin, Mickaël et tous les autres...

Ce n'est pas eux qui le disent... mais c'est une raison valable.

 

 

 

10. Pour... parce que ça s'explique pas !

« C'est devenu une drogue pour nous », confie Rémy. « C'est un truc que tout le monde doit expérimenter une fois dans sa vie ! », renchérit Quentin. « Tu ne peux pas ne pas aimer ! » soutient Hugo. « Je n'arrivais pas associer Religion, Jeunes et Fête, conclue Moïse. Avec le Campo... j'y arrive, maintenant. »

 

 

 

Rémi Favresse et les habitués du Campobosco

7 mai 2015

 

 

PENDANT CE TEMPS, A BAILLEUL...

 

Intercampo Bailleul NotrePere Ils sont plus de 200 à avoir répondu présent pour le dernier Inter-Campobosco, organisé mi-avril à Bailleul, dans le Nord ! Venus des établissements voisins, mais aussi d'Île-de-France, de Belgique et de Saint-Dizier, les jeunes ont assuré l'ambiance lors de la veillée organisée le vendredi soir. Danses, tours de magie, sketches... chaque établissement a été dûment représenté, pour le plus grand bonheur des participants.

 

Le lendemain matin, le Père Xavier a célébré l'eucharistie, en émaillant la célébration d'activités en petits groupes. Des ballons de baudruche ont ainsi été accrochés à des cordes, avec les réponses des jeunes à la question : "qu'est-ce qui met du sel dans votre vie ?". La messe achevée, les jeunes, munis d'un bracelet coloré, ont pu se régaler d'un cornet de frites servi par une "barraque" spécialement affrétée pour l'occasion. Merci qui ? Merci M. Le Directeur. Les groupes se sont éparpillés dans le courant de l'après-midi, fatigués mais heureux, certains profitant du séjour pour visiter Lille et la région environnante. 

 

Un bon moment donc, qui n'est cependant qu'un ersatz du vrai Campo ! Une évidence que rappelle volontiers Hugo, heureux mais pas rassasié : "Pour ceux qui ne sont jamais venus, c'était pas mal. Mais le Campo...... c'est au-dessus..."

 

 

 


Mot du jour

Je chante la fontaine, au milieu du village,
de pierres et de bois, réservoir accueillant
où vient plonger cette eau, qui descend des alpages,
pour la vie des maisons, des troupeaux, des passants.

On l’appelait « bachal », lorsque vivait mon père.
On l’appelle aujourd’hui, tristement, un bassin.
Mais c’est la même source arrivant de la terre,
vivante, transparente au creux de notre main...

Toujours, tu restes là, disponible et fidèle,
avec les mêmes chants, avec le même entrain,
au milieu du village, aussi vivante et belle,
oasis accueillante au bord de nos chemins.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite