Ebola Afrique salesiens mission Qu'on ne s'y trompe pas : si les médias occidentaux sont passés à autre chose, le virus Ebola continue de faire des ravages en Afrique. Les Salésiens sont présents auprès des populations affectées et menacées, pour assurer la distribution de vivres et prévenir la propagation du virus, à travers des actions de sensibilisation et d'éducation.

Lire la suite...

inde 8« Don Bosco Way »  est une méthode d'apprentissage créée en réponse à une demande de Don Bosco Institute of Technology de Kurla (province de Mumbai) à destination de ses enseignants dont la majorité appartient à des confessions autres que catholique. Conçu en 2011, « Don Bosco Way » adapte la "méthode de Don Bosco" de manière à ce que tous puissent la comprendre et la mettre ensuite en pratique. Depuis 2013, le programme de formation a été élargi : il inclut d'autres provinces salésiennes d'Asie du Sud et au-delà. Il est proposé non seulement aux éducateurs non-catholiques, mais aussi aux parents, animateurs et travailleurs sociaux des établissements salésiens dans toute l'Asie du sud et au-delà.

Lire la suite...

Le-P.-Alejandro-Moreno-180Le quotidien La Croix consacre une page entière sur le père Aljandro Moreno. Ce religieux salésien devenu sociologue a fondé en 1984 à Caracas le Centre d'investigations populaires et reste, à 79 ans, l'un des meilleurs spécialistes des « barrios » vénézuéliens. Il porte le même patronyme qu'un célèbre footballeur vénézuélien. Mais cet Alejandro Moreno-là est un salésien de Don Bosco âgé de 79 ans, réputé pour ses travaux sur la délinquance et la violence au Venezuela et chroniqueur régulier dans l'hebdomadaire El Nacional . Un coup d'œil aux rayonnages de livres qui tapissent son bureau sombre, à l'entrée du grand collège salésien Saint-François-de-Sales, au centre de Caracas, suffit à mesurer l'étendue de ses recherches. Il n'est guère d'ouvrages sur la société vénézuélienne parus depuis cinquante ans qu'il n'ait mémorisés.

Lire la suite...

Centre Afrique 2 pteLe 5 décembre dernier, à quelques jours de l'opération Sangaris, les anti-balaka (anti-machette) ont attaqué quelques bases des l'armée régulière (ex-séléka). Ils s'en sont suivies des représailles terribles et des exactions d'une part et d'autres (ex-seleka et anti-balaka) atroces. Des milliers de morts et des déplacés. Au total une cinquantaine des sites des déplacés à Bangui où vivent des personnes dans des conditions humanitaires très précaires.

 

Lire la suite...

Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e5

Sans surprise, le harcèlement revient mais aussi les problèmes familiaux, notamment le divorce et la séparation. Si ces derniers ne remettent pas en cause l’importance de la famille comme pivot, ils expriment une réelle souffrance vécue par les jeunes.

Le discours politiquement correct, peut-être pour se déculpabiliser, est d’atténuer l’impact du divorce des parents chez les jeunes. C’est minimiser un réel traumatisme. Mais en terme d’épreuves durement ressenties par les jeunes il y a aussi la perte d’un ami ou d’un proche. Le difficile et premier apprentissage du deuil.

Question : Comment accompagner un jeune dans la souffrance d’une séparation ? Difficile question, surtout si on en est un des protagonistes.

Voir le 5è épisode de la saison 2 : L’épreuve pour toi la plus difficile ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite