Parlement des enfants 2 355Lors de l'Assemblée du Parlement des Jeunes organisé par le l'oeuvre salésienne du Sierra Leone "Don Bosco Fambul", des centaines de jeunes ont dénoncé  le phénomène des violences et des abus sur les mineurs. De nombreuses jeunes filles ont raconté les agressions sexuelles dont la plupart n'ont jamais fait l'objet d'une enquête de la police. "Don Bosco Fambul", est une association salésienne au Sierra Léone de protection des mineurs. Elle a ainsi célébré la Journée de l'Enfant africain 2013 par l'organisation d'une Assemblée du Parlement "Don Bosco des Jeunes" le 16 juin qui a vu la participation d'environ 700 mineurs.

Lire la suite...

nossa-turma10 -de-abril LOW1-630x230Depuis le 29 avril, la projet Nossa Turma, du réseau salésien des Ecoles (RSE) du Brésil, a son site propre dans lequel il est possible de suivre la publication des bandes dessinées, de revoir celles qui ont déjà été publiées, de rencontrer des personnages et même de suggérer des arguments pour de nouvelles histoires. Le projet Nossa Turma qui est déjà présent dans les réseaux sociaux et dans le portail de la RSE, travaille à la publication quotidienne de séquences de bandes dessinées sur des thèmes chrétiens, catholiques et salésiens, avec des histoires vécues par plus de 30 personnages qui représentent les élèves, les éducateurs, les soeurs et les prêtres.

Lire la suite...

Handicapé 1 355x248A la suite du passage des reliques de Don Bosco au Mexique, la petite communauté salésienne de Sahuayo proche de Guadalajara s'est interrogée sur les pistes de nouvelles actions possibles. Au service depuis quelques décennies d'un Collège de 1000 élèves et d'une chapelle publique dans un quartier populaire à la périphérie de la ville, les religieux se demandent vers quels jeunes les plus démunis ils n'étaient pas encore allés. C'était il y a 3 ans. Aujourd'hui, des centaintes de bénévoles se sont investis dans le projet « Don Bosco sobre ruedas » (Don Bosco sur roues).

Lire la suite...

UNEpteVous connaissez l'émission Ushuaia qui emmène les amateurs dans les terres les plus lointaines. Mais savez-vous que dans cette région le Père Salésien Alberto Maria De Agostini : missionnaire, géographe, cartographe, explorateur, alpiniste, photographe, ethnologue, écrivain... s'est illustré de manière plus marquante encore.

 

Lire la suite...

Le-Parlement-européen pteLe DBI offre aux Salésiens une plate-forme pour un dialogue aux plus hauts niveaux des institutions européennes, là où l'on discute les thèmes transnationaux et où sont formulées les lignes d'action politique, en faveur des jeunes. La mission confiée au DBI concrétise la réflexion du Recteur Majeur exprimée dans le message de l'Étrenne 2013, quand il affirme: "Ceux qui se soucient vraiment de la dimension éducative doivent chercher à influencer à travers les instruments politiques, pour que cette dimension soit prise en considération dans tous les secteurs [où] on privilégie souvent les critères de marché".

Lire la suite...

Nobel 180x180"Parce que c'est seulement au Chacas qu'on assure aux pauvres un plat de nourriture, un lit pour dormir et un médecin en cas de maladie. Dans le reste du monde, les pauvres meurent de faim et la gens détournent le regard". Voici ce qu'écrit le Prix Nobel Mario Vargas Llosa dans un article publié sur le quotidien "La República", du Pérou, le 7 avril dernier, dans lequel il reconnaît le travail du salésien, p. Ugo de Censi.

 

Lire la suite...

Inde. Court métrage.pteLes 9-10 mars, dans le théâtre Abirami de Chennai, a eu lieu le VIIème festival international de court-métrages en Inde, promu et organisé par le « Don Bosco Institute of Communication Arts » (DBICA) de la province de l'Inde-Madras. Le festival a vu la participation de nombreux amateurs de cinéma, des médias, des étudiants de communication et des réalisateurs des court-métrages. En France-Belgique, le Festiclip, en Inde, ce festival international du court métrage. Toutes ces initiatives montrent bien que les salésiens sont bien présents dans le monde du cinéma !

Lire la suite...

brique 1 180x180pxNew Delhi. Aujourd'hui, plus de soixante millions d'enfants sont obligés de travailler en Inde. Dans l'état de l'Haryana, au nord de New Delhi, les enfants travaillent dans des briqueteries. Leur enfance est perdue. Les petites mains sont usées à force de pétrir la boue et l'eau, de pousser des chariots, de les remplir et de les vider. Une maison salésienne « Don Bosco Pasor » s'est installée dans le secteur.

Lire la suite...

Journée mondiale missionnaire 180Cette année, la journée missionnaire salésienne est consacrée à l'Afrique subsaharienne. Le point central en est le catéchuménat tel qu'il est proposé et vécu en Afrique : un parcours d'apprentissage, de savoir et de témoignage. Le personnage clé de cette évangélisation est le catéchiste laïc. Il comporte l'évangélisation des jeunes dans les écoles dans la perspective de l'engagement éducatif salésien. Il est vécu comme chemin d'éducation à la foi.

Lire la suite...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite