Nobel 180x180"Parce que c'est seulement au Chacas qu'on assure aux pauvres un plat de nourriture, un lit pour dormir et un médecin en cas de maladie. Dans le reste du monde, les pauvres meurent de faim et la gens détournent le regard". Voici ce qu'écrit le Prix Nobel Mario Vargas Llosa dans un article publié sur le quotidien "La República", du Pérou, le 7 avril dernier, dans lequel il reconnaît le travail du salésien, p. Ugo de Censi.

 

Lire la suite...

Inde. Court métrage.pteLes 9-10 mars, dans le théâtre Abirami de Chennai, a eu lieu le VIIème festival international de court-métrages en Inde, promu et organisé par le « Don Bosco Institute of Communication Arts » (DBICA) de la province de l'Inde-Madras. Le festival a vu la participation de nombreux amateurs de cinéma, des médias, des étudiants de communication et des réalisateurs des court-métrages. En France-Belgique, le Festiclip, en Inde, ce festival international du court métrage. Toutes ces initiatives montrent bien que les salésiens sont bien présents dans le monde du cinéma !

Lire la suite...

brique 1 180x180pxNew Delhi. Aujourd'hui, plus de soixante millions d'enfants sont obligés de travailler en Inde. Dans l'état de l'Haryana, au nord de New Delhi, les enfants travaillent dans des briqueteries. Leur enfance est perdue. Les petites mains sont usées à force de pétrir la boue et l'eau, de pousser des chariots, de les remplir et de les vider. Une maison salésienne « Don Bosco Pasor » s'est installée dans le secteur.

Lire la suite...

Journée mondiale missionnaire 180Cette année, la journée missionnaire salésienne est consacrée à l'Afrique subsaharienne. Le point central en est le catéchuménat tel qu'il est proposé et vécu en Afrique : un parcours d'apprentissage, de savoir et de témoignage. Le personnage clé de cette évangélisation est le catéchiste laïc. Il comporte l'évangélisation des jeunes dans les écoles dans la perspective de l'engagement éducatif salésien. Il est vécu comme chemin d'éducation à la foi.

Lire la suite...

Haiti Trois ans après le séisme, la presse ne parle plus d'Haïti, mais la réalité n'a guère changé. Trente secondes avaient suffi pour détruire 90% des écoles, 60% des hôpitaux... pour provoquer des centaines de milliers de morts, 350.000 blessés et pour rendre orphelins plus d'un million d'enfants. À cause de ce désastre, 75% des œuvres salésiennes ont gravement été endommagé. Mais cela n'altère pas la volonté des Salésiens de se battre pour une Haïti meilleure.

Lire la suite...

Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite