Albanie-355x248Cinq jeunes femmes participant aux projets de l'ONG salésienne "Volontariat pour le Développement" (VIS) dans le nord de l'Albanie, ont obtenu le prix de « meilleures créatrices d'entreprises en zones rurales ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce prix a été décerné par le Ministère de l'Agriculture albanais et l'Organisation des Nations Unies pour l'Égalité et la prise de responsabilité des femmes (UN Women). La cérémonie de remise des prix a eu lieu à Tirana.

 

 

UN Women et le Ministère de l'Agriculture albanais ont voulu encourager les actions novatrices par des femmes chefs d'entreprises, qui dans les aires rurales se heurtent à de graves obstacles socio-économiques, mais aussi culturels. Voici pourquoi ce prix a une double valeur de lutte contre la pauvreté et contre la discrimination.


La valorisation de villages de montagne reculés, la promotion de produits typiques simples mais de qualité et la création de nouvelles entreprises ont été ces trois dernières années le domaine d'action du VIS. Au terme de ce projet, on constate des succès bien mérités.


Le travail accompli par le VIS dans les aires de montagne de l'Albanie du nord a toujours eu ce double objectif :

 

  • combattre la pauvreté en aidant la population à créer des activités économiques capables de faire sortir les familles d'une économie de subsistance.
  • donner la parole à des groupes socialement défavorisés et dans ce cas précis à des jeunes femmes qui vivent quotidiennement la violation de leurs droits.

 

 

 

20 ans de présence salésienne en Albanie !

 

La présence salésienne en Albanie fête cette année son 20e anniversaire. Deux décennies qui ont vu croitre ensemble le pays des aigles et le charisme salésien. Voici quelques étapes d'une histoire qui a un grand avenir.

  • En 1985, le dictateur albanais Enver Hoxha meurt à Tirana après des années de régime féroce; commence bientôt un lent mais inexorable déclin du système dictatorial. Au début des années 1990, les autorités ne sont plus en mesure de gérer la situation sociale, la pauvreté est extrème, les forces de l'ordre et l'armée n'arrivent plus à contenir un soulèvement qui part des couches les plus populaires.
  • 1991 est une année fatidique. Le 4 novembre, un prêtre albanais, le père Simon Jubani, accomplit un geste qui, seulement quelques mois plus tôt, lui aurait fait risquer sa vie: il réussit à célébrer une messe dans le cimetière de Scutari, devant de nombreux fidèles. C'est un acte inouïe pour la population, habituée depuis 40 ans à l'oppression religieuse, dans ce régime dictatorial qui était le seul à se définir athée dans sa Constitution.
  • Toujours en 1991 commencent les premiers débarquements d'Albanais en Italie, sur les côtes des Pouilles. Des milliers de personnes, principalement des jeunes, désespérés, abandonnent leur pays, à la recherche d'une vie meilleure. Jean-Paul II lance alors un appel aux Supérieurs Majeurs de toutes les Congrégations pour qu'ils envoient des missionnaires en cette terre. Le père Egidio Viganò, VIIe Successeur de Don Bosco, accueille la demande du Pape et exhorte le supérieur de la Province de l'Italie méridionale à évaluer l'hypothèse d'une présence missionnaire.
  • Après plusieurs contacts informels, les salésiens arrivent en Albanie, à Scutari, le 24 septembre 1992. À Tirana arrivent également les Filles de Marie Auxiliatrice. Pour les sœurs salésiennes, en réalité il s'agissait d'un retour après la dictature communiste, car leur première arrivée remonte à 1905.
  • Au mois de décembre 1992, le groupe salésien se divise en deux: une partie reste à Scutari, se déplaçant dans le bâtiment du Consulat italien désormais restructuré ; l'autre partie s'installe à Tirana, et commence les activités pastorales. En 1997, le pays est secoué par des nouveaux mouvements révolutionnaires, mais les salésiens restent aux côtés des gens. Leur action bénéfique leur vaut la protection de la population : les parents des élèves et les amis de l'œuvre de Tirana président le nouveau centre de formation professionnelle pour éviter les pillages et la destruction de la structure éducative.


Aujourd'hui, les salésiens albanais sont au nombre de 11, dont 7 prêtres, un diacre proche du sacerdoce, un étudiant de théologie et deux de philosophie. À ceux-ci s'ajoute un jeune pré-novice et plusieurs jeunes en phase de discernement vocationnel. De 1992 à nos jours, de nombreux pas ont été parcourus. La graine jetée dans la terre il y a vingt ans est désormais devenue un petit arbre qui commence déjà à donner les premiers fruits, et qui demande à s'enraciner toujours plus.

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Une semaine à Lourdes au service des personnes malades

      Don Bosco Marseille Lourdes 2019 07 C’est cette expérience qu’ont vécu 7 jeunes du lycée Don Bosco Marseille du 27 avril au 3 mai. Ils sont partis dans le cadre du pèlerinage Montfortain, accompagnés par Raphaël Janiec, Adjoint en Pastorale Scolaire. celui-ci a recueilli leur témoignage.

      Lire la suite

    • FestiClip 2019 : l’excellence !

      Don Bosco Festiclip 2019 01 Fondé il y a 15 ans le FestiCLip vient de boucler sa quatorzième édition. Elle est sous le signe de l’excellence. D’année en année, nous constatons une progression dans la qualité des productions. Qualité de la technique, déjà constatée, mais aussi qualité des scénarios et du jeu des acteurs.

      Lire la suite

    • Un week-end de Pentecôte complètement foot !

      Don Bosco Festifoot 2019 11 Après une délocalisation dans l’Ouest de la France l’année passée, le Festifoot retrouvait les terrains et le château de Ressins pour sa 6ème édition. Huit équipes, venues des maisons d’action sociale et des établissements scolaires du réseau Don Bosco de toute la France, se sont rassemblées autour des valeurs du football sur les terrains et pendant les différents ateliers du challenge. Un vent de fraternité a soufflé durant ce week-end de Pentecôte dans ce groupe de 80 participants d’Argenteuil, de Caen, de Giel, de Gradignan, de Lyon et de Nice.

      Lire la suite

    • Tous en vélo pour Mokamo !

      Don Bosco Velo Mokamo 2019 03 C’est le défi que se sont lancés des jeunes et adultes des maisons Don Bosco des établissements scolaires en Belgique Wallone. En trois jours, ils auront parcouru plus de 300 km et récupéré plus de 6000 euros pour le projet Mokamo. Benoit Gochel, directeur adjoint de Don Bosco Liège et chevillle ouvrière du projet pour cette 2ème édition, témoigne de cette belle aventure.

      Lire la suite

    • Don Bosco à Kenitra !

      Don Bosco Kenitra 2019 08 Un mois après la visite du Pape François, le 1 Mai 2019, le Recteur Majeur Père Ángel Fernández Artime, 10è successeur de Don Bosco, a inauguré sa visite de l’Œuvre salésienne de Don Bosco à Kénitra, au Maroc. Une première visite officielle d’un Recteur Majeur au Maroc dans l’histoire de la Congrégation !

      Lire la suite

    • Une journée avec le Père Jean-Marie Petitclerc

      JM Petitclerc Chambery 2019 00 Le lycée Costa de Beauregard a accueilli le 16 mai dernier Jean-Marie Petitclerc. Prêtre salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain, il a passé la journée avec les jeunes de l’établissement et proposé une conférence sur l’éducation dans la soirée.

      Lire la suite

  • Société

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite