brique 1 180x180pxNew Delhi. Aujourd'hui, plus de soixante millions d'enfants sont obligés de travailler en Inde. Dans l'état de l'Haryana, au nord de New Delhi, les enfants travaillent dans des briqueteries. Leur enfance est perdue. Les petites mains sont usées à force de pétrir la boue et l'eau, de pousser des chariots, de les remplir et de les vider. Une maison salésienne « Don Bosco Pasor » s'est installée dans le secteur.

 

 

 

 

 

Des enfants esclaves

PROVINCE DE NEW DELHI (Inde)

 

Nom de la Province GESU BUON PASTORE
Date de fondation 1997
Site Web officiel www.donbosconewdelhi.org
175 religieux salésiens, dont 12 novices.
22 Communautés.
Provincial actuel P. Michael Peedikayil

La province de New Delhi est l'une des 12 provinces de la région de l'Asie du Sud.

 

En savoir plus : le site mondial des salésiens, sdb.org

 Il y a environ cinq cent briqueteries à Pasor, à soixante kilomètres de New Delhi. Ce sont les premiers fournisseurs de nombreux états de l'Inde septentrionale. La journée de travail commence tôt, et les fours où les briques sont mises à cuirefonctionnent toute la nuit. Jeunes et vieux travaillent au milieu de dunes de boue. Parmi eux beaucoup d'enfants de moins de dix ans, qui travaillent comme des maçons chevronnés, sous le soleil, d'avril à la mi-juin. Même si l'Inde garantit une éducation gratuite et obligatoire à tous les enfants de six à quatorze ans et interdit l'embauche d'enfants, la pauvreté est telle que le problème demeure.
Plus un enfant produit de briques plus il acquiert de valeur dans le groupe des ouvriers. Les plus petits jouent dans la boue sous la surveillance de leur grande sœur, pendant que la maman fabrique des briques. Une grande partie d'entre eux sont très mal nourris.

 

 

Sensibiliser et éduquer

brique 3 355pxUne maison salésienne s'est installée dans ce secteur. Elle essaye de réaliser un village où accueillir ces enfants, leur procurer l'instruction qui les arrachera à leur condition de travailleurs exploités. Pour cela il faut sensibiliser les parents pour qu'ils acceptent de voir leur maigre revenu diminuer encore en laissant leur enfant aller à l'école ! Les salésiens luttent aussi pour que le gouvernement procure des points d'eau courante non pollués pour améliorer les conditions de vie des gens qui habitent cette région où la situation sanitaire est très mauvaise.

Des programmes naissent pour permettre aux familles d'espérer en un avenir meilleur et ainsi atténuer leur situation précaire.


 

d'après l'ouvrage "Salésiens 2013"
21 mars 2013

 

 

 

 

Mot du jour

L’huître. Elle renferme l’une des pierres les plus précieuses : la perle. La conception de cette dernière est riche d’enseignement : elle n’est qu’autre qu’une épreuve dans la vie d’une huître.

Lorsqu’un objet irritant, tel un grain de sable par exemple, s’introduit dans l’huître, elle fabrique alors naturellement, autour de celui-ci, une enveloppe de nacre laissant apparaître, quelques temps plus tard, une magnifique perle.

Nos préoccupations, nos attentes, nos doutes… sont quelquefois comme ces grains de sable. Ils viennent nous contrarier laissant entrevoir une brume, parfois épaisse, au cœur de notre vie. Mais si nous laissons Dieu faire son œuvre en nous, alors naîtront des « perles de grand prix ».

Laissons tous les grains de sable de notre quotidien façonner des perles dans nos vies !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi