Inde. Court métrage.pteLes 9-10 mars, dans le théâtre Abirami de Chennai, a eu lieu le VIIème festival international de court-métrages en Inde, promu et organisé par le « Don Bosco Institute of Communication Arts » (DBICA) de la province de l'Inde-Madras. Le festival a vu la participation de nombreux amateurs de cinéma, des médias, des étudiants de communication et des réalisateurs des court-métrages. En France-Belgique, le Festiclip, en Inde, ce festival international du court métrage. Toutes ces initiatives montrent bien que les salésiens sont bien présents dans le monde du cinéma !

 


33 pays sont représentés

 

Les court-métrages inscrits au festival étaient 624, provenant de 33 pays. À la fin, un jury compétent a sélectionné les 54 qui ont été effectivement projetés. 16 d'entre eux ont été présentés par des réalisateurs des différents États de l'Inde, alors que les 38 autres sont arrivés d'Allemagne, Iran, Italie, Pologne, Espagne, Ouzbékistan, Royaume Uni, Nouvelle-Zélande, République Tchèque et États-Unis. Très divers également les curriculum des réalisateurs ; parmi les participants, il y avait des professionnels du cinéma, des cinéastes amateurs, des élèves et de simples passionnés de cinéma.
La cérémonie inaugurale a été ouverte par l'hymne tamoul et l'allumage d'une lampe par les autorités présentes. Le père Pakkam Harris, délégué pour les Communications sociales de la province de Madras et Directeur du festival, a ensuite souhaité la bienvenue à tous les présents. Plusieurs réalisateurs ont assisté aux projections en salle pour présenter leurs œuvres et interagir avec le public.

L'institut Don Bosco offre une plateforme unique

 

Le DBICA est l'organisme promoteur du Festival depuis désormais 7 ans. Au moyen de ce festival, l'institut salésien offre une plateforme unique pour les producteurs de court-métrages sur laquelle ils montrent leurs œuvres et leur créativité. Au fil des années, le festival s'est fait connaitre pour son équilibre diversifié et cosmopolite, avec des court-métrages de tous les genres cinématographiques: drame, documentaire, animation en 2 et 3D, comédie, science-fiction, thrilleur, action, horreur...
Le règlement du Festival a divisé les court-métrages en 4 sections: internationaux, nationaux, prix nationaux de catégorie et prix internationaux de catégorie. Dans la section internationale, le film gagnant était l'espagnol "Abstenerse Agencias" de Gaizka Urresti; dans la section nationale a par contre gagné "Rizwan", de Deepti Khurana, qui a également reçu un prix en argent de 25.000 roupies.

 

 

Extrait de ANS
18 avril 2013

 

 

 

 

 


Mot du jour

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...