Handicapé 1 355x248A la suite du passage des reliques de Don Bosco au Mexique, la petite communauté salésienne de Sahuayo proche de Guadalajara s'est interrogée sur les pistes de nouvelles actions possibles. Au service depuis quelques décennies d'un Collège de 1000 élèves et d'une chapelle publique dans un quartier populaire à la périphérie de la ville, les religieux se demandent vers quels jeunes les plus démunis ils n'étaient pas encore allés. C'était il y a 3 ans. Aujourd'hui, des centaintes de bénévoles se sont investis dans le projet « Don Bosco sobre ruedas » (Don Bosco sur roues).

 

 

 

 

 


Un point de départ trés anecdotique

Touchés par l'infirmité d'un jeune voisin, cloué au lit après un accident de la circulation, les frères confient au P. Jaime, salésien à la petite cinquantaine, affable, le soin d'aller lui rendre visite pour rompre sa solitude. Le bon Père s'est exécuté en traînant les pieds : artiste peintre et sculpteur, il avoue sa grande réserve face à la souffrance et à tout ce qui regarde le monde médical. Mais de cette première rencontre improbable va naître le projet « Don Bosco sobre ruedas » (DB sur roues).


Prenant conscience des besoins spécifiques de ces milliers de jeunes laissés sans soin et sans soutien face à leur handicap, le père Jaime, rejoint bientôt par de nombreux parents et bénévoles, va s'employer à mettre en place un réseau d'entraide. Ce réseau prend soin aujourd'hui de plus de 400 jeunes en chaise roulante.

De nombreux jeunes handicapés revivent grâce aux initiatives


Parole d'évangile au cœur « Qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance » (Jn10, 10), ils multiplient les initiatives en tous genres (journées d'amitié et de partage ; stages de formation en vue d'une réelle autonomie ; théâtre, compétitions sportives ; sorties en bandes ; retraites pascales, camps d'été, « campobosco »...). Des jeunes revivent et recommencent à espérer. C'est joyeux, concret et... professionnel.

LE MEXIQUE

Le Mexique compte deux provinces. La province nord, MEM, fondée en 1902 est la plus ancienne.
31 maisons
155 salésiens

La province sud du Mexique : MEG a été fondée en 1963.
32 maisons
186 salésiens


Le succés de "Don Bosco sur roues"

Deux exemples seulement de leur créativité : ils viennent d'être reconnus comme « organisme d'utilité publique » et une entreprise achève la fabrication d'une chaise roulante conçue par les jeunes : elle sera solide, légère, maniable et accessible financièrement.


La pédagogie d'accompagnement est celle, confiante, fraternelle et optimiste, héritée de Don Bosco. Le P. Jaime, qui lui aussi manie désormais en virtuose son engin à deux roues, promet qu'ils ne sont pas prêts de mettre le frein : d'autres projets sont en attente.

 

Gérard Durieux, sdb
2 mai 2013

 

Handicape 4 355x248Le père Jaime entouré de jeunes handicapésHandicape 7 355x248Don Bosco sur roues redonne vie aux jeunes

 

Handicape 3 355x248il y a 3 ans, la naissance d'un projet...Handicapé 1 355x248ils ne sont pas prêts de mettre le frein : d'autres projets sont en attente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Le dernier article publié sur le Mexique : la fête des 50 ans de la Province du Mexique  Guadalajara (MEG) sur ANS.

 

 


Mot du jour

L’engagement humanitaire est un souci pour l’homme qui conduit à en prendre soin partout où il souffre. C’est une conscience récente qui amène certains à donner de leur temps pour rendre service dans des situations d’urgence ou durables de faim, de maladie, de guerre. Don Bosco déjà avait su engager ses jeunes dans la lutte contre le choléra lorsque ce fléau avait touché la ville de Turin en juillet 1854. Disposés à vivre cette solidarité, une cinquantaine de jeunes acceptent d’aller porter secours aux malades dans les maisons et les hôpitaux. Aujourd’hui, le volontariat international permet à tous les jeunes qui le souhaitent de vivre cette solidarité. Toute éducation, pour être complète, doit ouvrir à cette dimension du service. La générosité existe, à condition de savoir l’encourager et la solliciter.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite