Hongrie 1 355x248Les premières années florissantes de la Province hongroise se sont changées, sous le régime communiste, en années de souffrances et de troubles, et, actuellement, en années de renouveau. La Province hongroise est la plus petite de toutes les Provinces salésiennes du monde et, malgré cela, elle envisage l'avenir avec une grande espérance. 2013 est l'année du centenaire de la présence salésienne en Hongire marquée par le passage des reliques de Don Bosco, un rendez-vous important pour fortifier le charisme salésien.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fils de Don Bosco sont présents à Péliföldszentkereszt, à Nyergesújfalu avec un lycée, à Budapest avec trois communautés, à Szombathely, Balassagyarmat et Kazincbarcika où, parmi de très nombreuses activités se trouvent deux écoles avec plus de mille trois cents élèves et une école spécifique pour la minorité ethniquedes Roms (Gens du voyage). Le travailqui se déploie dans les écoles ou les oratoires-patronages est énormément apprécié et, en même temps, les jeunes du Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) transmettent le charisme salésien aux autres jeunes.

 

Il y a cent ans 

 

Il y a cent ans commençait l'histoire salésienne en Hongrie. La première présence est née à Péliföldszentkereszt, un endroit pas vraiment idéal pour la vie et l'action d'un Salésien : un bois tout autour et, sur un rayon de trois kilomètres, pas le moindre village. Mais une fois établis, les Salésiens ont donné une forte impulsion pour commencer leur expansion dès l'année suivante. Bien vite fut ouverte une maison à Nyergesújfalu, et Péliföldszentkereszt devint noviciat. La « Maison Don Bosco », où fut ensuite ouverte l'École Supérieure de Théologie en 1932.

 

En 1950, le régime communiste supprima les congrégations religieuses et les Salésiens subirent un frein à leur action, qui allait durer quarante ans. Les institutions furent donc fermées, les communautés supprimées et le complexe de Péliföldszentkereszt nationalisé.

 

Ce n'est qu'en 1992 que le complexe fut restitué aux Salésiens, non sans difficultés et dans un état de profond délabrement. Le Père József Havasi, Provincial de Hongrie de 1990à 2008, avait d'abord pensé ne pas restaurer le centre ; mais aujourd'hui, après que les Salésiens se sont énormément investis, la réalité salésiennede Hongrie est heureuse d'avoir de nouveau cette oeuvre revenue à une vie nouvelle. Aujourd'hui Péliföldszentkereszt, qu'on appelle « le berceau salésienhongrois », renaît florissant. Cesdernières années, le Père Directeur Béla Ábrahám, nommé Provincial en 2012, a entrepris de restaurer le cloître, en impliquant toujours plus les jeunes du voisinage.

 

Le rêve de Don Bosco sur la Hongrie

 

L'inspiration est partie de Péliföldszentkereszt. Durant ses quarante premières années, cet endroit a donné de nombreuses vocations, et les missionnaires hongrois sont partis par dizaines vers des pays lointains : Chine, Japon, Cuba, Brésil, Mexique, Inde... Mais aujourd'hui,après la répression communiste, la présence salésienne a diminué et des missionnairesde l'Inde et du Vietnam sont venus pour aider.

Les Salésiens hongrois pensaient que le régime communiste allait peu durer. Certains sont allés travailler en silence dans les diocèses tandis que d'autres ont voulu travailler pour les jeunes et sont partis à l'étranger.

 

Le Salésien coadjuteur martyr Étienne Sándor a voulu rester dans son pays au service des jeunes, en vivant sa vie religieuse, bien qu'ayant de faux papiers qui lui auraient permis de fuir à l'étranger. Il est donc resté, se dévouant au servicedes jeunes. Après un procès basé sur de faux témoignages, il a été condamné à mort. Son procès de béatificationet de canonisation est en cours.

 

Les Salésiens hongrois et les Salésiens missionnaires indiens, vietnamiens et polonais rêvent avec Don Bosco aux cent prochaines années au coeur de l'Europe, sur cette petite terre de Hongrie.

Erzsébet Lengyel

Hongrie, 12 septembre 2013

 

 

 

Hongrie 2 355x248Aujourd'hui Péliföldszentkereszt, qu'on appelle « le berceau salésienhongrois », renaît florissant.Hongrie 3 355x248La première présence est née à Péliföldszentkereszt, un endroit pas vraiment idéal pour la vie et l'action d'un Salésien

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite