Philippine Camion355Très présents aux Philippines, les Salésiens et Salésiennes de Don Bosco ont besoin de votre aide pour porter secours aux réfugiés et déplacés. Ils lancent un appel à la famille salésienne mondiale. Les défis sont importants car les œuvres des Salésiens de Cebu, la région la plus touchée par le passage du Typhon, ont été choisies comme centre officiel d'aide par l'Etat philippin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les salésiens de la province du Sud sont les plus touchés

La situation générale des Salésiens aux Philippines, après le passage du typhon Haiyan est la suivante : dans la province Nord les 34 communautés salésiennes ont été épargnées, mêmes dans les zones les plus touchées. En revanche la province sud qui se trouvait sur le parcours du typhon a été très atteinte. Notamment l'île de Cebu. Deux communautés se trouvent juste dans cette zone: une à Borangan, et l'autre à Dumnagas. La communauté de Borongan a été choisie comme quartier général pour les opérations de secours dans toute la province.

 

 

ILS ONT BESOIN DE VOTRE AIDE

 

Les oeuvres salésiennes de Cebu ont été choisies comme Centre Officiel d'Aide en coopération avec l'Unité de crise nationale. Les salésiens étaient déjà sur place et donc capables de répondre immédiatement.

 


APPORTEZ VOTRE AIDE pour qu'ils poursuivent leur action audelà des opérations d'urgence.

 



  • Pendant le passage du typhon, l'Institut Marie Auxiliatrice de Cebu a ouvert son gymnase pour abriter la population. Quand l'eau a commencé à monter, tout le monde s'est transféré dans les classes. Les bâtiments ont bien résisté et, une fois le passé le typhon, des repas ont été servis aux réfugiés ;
  • La communauté des FMA située dans la province de Negros Occidental, sur la route du typhon, a subit de nombreux dommages;
  • Les Salésiens ont transformé 11 de leurs établissements pour recevoir et stoker les aides pour Cebu et les provinces de Davao Oriental et Negros Occidental ;
  • Les Salésiens ont lancé un appel aux volontaires pour aider à assembler les paquets de secours dans chacun des centres d'urgence.

Aujourd'hui, les communautés salésiennes de deux Provinces collaborent avec l'unité nationale de crise, qui gère les opérations de secours, pour aider les déplacés et soutenir les orphelins. Actuellement les 266 Salésiens aux Philippines travaillent pour les opérations de coordination des aides.


Ce sont aussi les étudiants, les enseignants et les collaborateurs laïcs des centres salésiens qui sont engagés pour chercher, préparer les secours envoyés dans les différentes îles frappées par le typhon.  Actuellement l'objectif des Salésiens est d'aider et secourir les 8,5 millions de personnes, ou environ 200.000 famille touchées.

 

Les aides viennent des organisations salésiennes du monde entier


Les aides internationales sont en train d'arriver dans les zones les plus touchées par le typhon Haiyan. Tout doucement on voit se mettre en place des dispositifs élaborés par les salésiens. Signalons ici quelques-unes de très nombreuses initiatives mises en place :

 

  • Don Bosco Mondo, de la province allemande, a déjà donné une réponse rapide et organisée dans les 4 zones les plus touchées. Elle a fournit dans la province de Cebu, des médicaments et des paquets de secours.
  • Jovenes y Desarrollo a offert un travail de gestion des urgences d'un très haut niveau. Ils ont envoyé un opérateur à Cebu pour contribuer à gérer toutes les phases de l'opération de secours.
  • La Procure Missionnaire de Madrid s'est concentré sur le support de communication et la campagne pour la récolte des fonds, par des communiqués de presse, lettres aux bienfaiteurs, aux média nationaux, les canaux de Facebook et Twitter... en recevant des adhésions massives.
  • Le Volontariat International pour le Dévéloppement (VIS) s'occupe de recueillir des fonds dans le cadre des initiatives coordonnées par le réseau AGIRE et par la Croix Rouge italienne.
  • Via Don Bosco, de Belgique, et la Procure Missionnaire de New Rochelle, des Etats-Unis, ont entreprit une campagne de solidarité en s'appuyant sur un très bon réseau de bienfaiteurs et de liaisons pour pouvoir collaborer avec d'autres ONG pour assurer le soutien des Philippines.
  • En collaboration avec divers partenaires des Etats-Unis, la procure Missionnaire Salésienne de New Rochelle a coordonné différentes actions :

> l'expédition de 285 120 colis, entre repas énergétiques à base de riz et médicaments;
> l'expédition de divers containers de ballons de foot-ball donnés par la One World Futbol qui arriveront à Cebu la semaine prochaine. Ils seront utiles pour distraire les enfants et soulager leur stress par le jeu;
> les négociations avec l'entreprise TOMS pour la fourniture de chaussures pour la population en détresse.

Les salésiens prévoient de rester engagés dans la phase de remise en état une fois terminée l'étape d'urgence. "Les salésiens étaient déjà sur place et donc capables de répondre immédiatement, - nous dit don Hyde, Directeur de la Procure Missionnaire salésienne de New Rochelle - mais ils ont besoin d'une aide ultérieure". Ils sont tous là-bas pour répondre à cette demande.

 

 

ANS

Agenzia Info Salesiana

22 novembre 2013

 

 

Philippines 355Philippines arbre355


Mot du jour

Dans la communication entre les êtres humains, la voix joue un rôle très particulier. Voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, chacune a sa tessiture et son timbre reconnaissable entre mille. Certains ont une voix chaude, vibrante, alors que d’autres ont une voix blanche, voire froide. Entre ces extrêmes, quantité de nuances… La voix est aussi un vecteur de la personnalité de celui qui parle ou qui chante, ce qui joue sur l’écoute de l’auditeur, son adhésion ou son opposition aux propos. Ce n’est pas pour rien que les chanteurs travaillent leur voix, leur façon d’émettre les sons ; ce n’est pas pour rien que les acteurs travaillent leur élocution ; ce n’est pas pour rien que les hommes politiques prennent des cours pour rendre plus convaincant leurs discours !

Qu’elle soit parlée ou chantée, la voix est un des organes essentiels de la communication entre les humains, mais aussi de la communication avec le Seigneur : « Seigneur, entends ma voix qui te supplie ». (Ps. 85)

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite