ganesh-inde 355« Don Bosco Way »  est une méthode d'apprentissage créée en réponse à une demande de Don Bosco Institute of Technology de Kurla (province de Mumbai) à destination de ses enseignants dont la majorité appartient à des confessions autres que catholique. Conçu en 2011, « Don Bosco Way » adapte la "méthode de Don Bosco" de manière à ce que tous puissent la comprendre et la mettre ensuite en pratique. Depuis 2013, le programme de formation a été élargi : il inclut d'autres provinces salésiennes d'Asie du Sud et au-delà. Il est proposé non seulement aux éducateurs non-catholiques, mais aussi aux parents, animateurs et travailleurs sociaux des établissements salésiens dans toute l'Asie du sud et au-delà.

 

Comment faire pour éduquer les jeunes dans la joie ?

En vue de 2015, bicentenaire de la naissance de Don Bosco, les Salésiens de la région sud asiatique ont voulu impliquer davantage les enseignants et les jeunes collaborateurs de toutes les équipes éducatives de leurs maisons. L'outil Internet www.dbway.in est développé pour permettre aux participants qui ont suivi la formation de partager des ressources.

 

Destiné à un public majoritairement non chrétien

La formation de base d'une journée présente la nouveauté et l'importance du DBWAY en milieu éducatif salésien. La formation continue ensuite avec l'étude individuelle de manuels que les participants doivent mémoriser en l'espace de six semaines pour pouvoir ensuite répondre à un test. Qui réussit le test obtient un certificat. Le cours introductif d'une journée commence par une étude critique des trois systèmes qui ont dominé l'histoire de l'éducation : le système répressif, le système préventif et le système expressif. Les participants sont introduits à la particularité de la "méthode de Don Bosco" : rapprocher la prévention et l'expression à travers une présence active parmi les jeunes, basée sur la raison, la religion et la bonté affectueuse (amorevolezza).

 

À la fin du cours, les participants ont acquis une connaissance des valeurs, attitudes et compétences requises pour pouvoir actualiser correctement leur formation et la mettre en pratique.

  

Le DBWAY a été formé par un groupe mixte : du personnel catholique et du personnel non catholique du Centre Scolaire Don Bosco de Kurla (Mumbai). Les premiers cours ont eu lieu en août 2011, à l'occasion du pèlerinage des Reliques de Don Bosco dans la Province de Mumbai. D'août 2011 à décembre 2013, les cours se sont déroulés dans les provinces indiennes, auprès d'un public d'environ 4000 participants. Chaque année, ce sont plus de 1900 nouvelles personnes qui sont formées.

 

Extraits de Salésiens 2014
Peter Gonsalves, sdb
traduits par le père : P. Placide Carava, sdb
www.dbway.in
10 avril 2014

 

 

 

«J'ai réfléchi aux raisons profondes qui m'ont poussée à choisir cette profession »

 

inde 1

 

« Ma passion d'être parmi les jeunes m'a guidée depuis mon enfance pour devenir éducatrice. Enseigner est pour moi comme une vocation, une manière efficace et agréable de changer le monde.

 

Le parcours n'a pas toujours été tout rose. J'ai rencontré des centaines d'obstacles qui m'ont fait douter de mes méthodes, de mes capacités et de mon désir de devenir éducatrice. En cette période de mise au point, le DBWAY a été un excellent outil pour m'aider à réfléchir sur les raisons profondes qui m'ont poussée à choisir cette profession ; les exemples de la vie de Don Bosco que j'y ai trouvés m'ont fourni les moyens appropriés pour être une bonne éducatrice, en mesure de changer le monde.

Le DBWAY m'a aidée à comprendre et apprécier la méthode de Don Bosco et a m'a servi d'épreuve pour faire le point sur ma foi et mes convictions, sur le fait d'être éducatrice salésienne. »

Valerie Mascarenhas,
Dominic Savio School,
Andheri, Mumbai

«J'ai appris que le premier pas, c'est d'établir un bon rapport avec les élèves »

 

« Éduquer, ce n'est pas simplement transmettre des connaissances ou renforcer les capacités comme la lecture, l'écriture, le calcul et la mémorisation.

Le DBWAY a donc été important pour me faire comprendre ce que je voulais mettre en pratique. Il m'a fait réfléchir sur deux méthodes très différentes : la méthode préventive et la méthode répressive.

 

J'ai appris que le premier pas pour devenir une très bonne éducatrice, c'est d'établir un bon rapport avec les élèves, avoir un raisonnement habile quand on corrige et qu'on aide à avoir une sincère et confiante relation avec Dieu, afin de pouvoir atteindre les objectifs fixés. Je sais que mon travail ne finit pas en classe. Je ne dois pas seulement enseigner des textes à mes élèves, je dois aussi toucher leur vie et les aider à croître comme personnes, à 100 %. »

  

Renilda Fernandes,
St. Dominic Savio High School,
Andheri

inde 6

 

 

 

 

inde 2Groupe de discussion sur l'alternative aux chatiments corporelsinde 3Les participants écoutent le témoignage d'une enseignanteinde 4Groupe de discussion sur la sanction dans la méthode de Don Boscoinde 8Groupe de discussion sur les différentes méthodes d'éducation 

 

 


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite