Lionel dans les plantations355Douze ans plus tard, le séjour en Haïti avec les salésiens fait toujours partie de la vie de Lionel, 28 ans, aujourd'hui ingénieur agronome. C'est ainsi que certains voyages influencent des choix de vie. Lionel le prouve.

 

 

Lionel est ardennais, natif de Trois-Ponts dans le pays de Liège. Il a 17 ans en 2002 lorsqu'ils ont participé avec douze jeunes et adultes à un chantier au centre salésien de formation, situé dans le quartier populaire de Thorland, dans la banlieue de Port-au-Prince. Ce centre accueille aussi des enfants et des jeunes durant les vacances d'été pour leur offrir des activités éducatives. « Nous faisions partie de l'équipe des animateurs avec les haïtiens, et nous avons participé à la construction d'un étage d'un bâtiment comme main d'œuvre. » Ce bâtiment a résisté au séisme de janvier 2010, disent-ils avec fierté. Mais leur grand souvenir est ce partenariat avec des jeunes de là-bas, basé sur un échange de compétences. Les jeunes belges avaient emmené du matériel pour les bricolages, les ateliers créatifs, les jeux collectifs. Les haïtiens, eux travaillent avec rien ou presque rien. Ils font du foot, de la gymnastique, des bricolages avec de la récupération, et aussi beaucoup de danse.

 

« Nous étions en permanence avec eux. Pour les ateliers tôt le matin (profitant de la fraîcheur) et toute la matinée ; et l'après-midi, pour les visites de découverte du pays. Ce sont ces relations humaines qui ont été pour nous les plus marquantes. Et aussi le fait d'avoir dû nous remettre en question... car il a fallu le reconnaître, plusieurs de nos idées étaient inadaptées ! »

 

Des études d'ingénieur après son expérience d'adolescent

Lionel a ensuite entrepris des études d'agronomie à Louvain-la-Neuve, par intérêt pour la nature et l'écologie. Durant toutes ses études, il est resté sensible à la dimension de solidarité et il a formé un groupe parrainé pour participer aux 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve. Cette manifestation à la fois sportive et folklorique draine des milliers de jeunes, et si certains viennent essentiellement pour l'exploit sportif et pour la fête, d'autres en profitent pour faire connaître leur association et, comme lui, donner à l'événement une dimension philanthropique.

 

Ses études terminées, avant de s'engager dans le monde du travail, Lionel a voulu exporter ses compétences comme volontaire dans un pays du Tiers-Monde. C'est par l'ONG salésienne VIDÈS qu'il a abouti à Madagascar, dans la maison d'Ivato, quartier d'Antananarivo, la capitale, où il a passé six mois en 2008/2009. Ce centre comporte une école d'agronomie, mais comme il y avait déjà des professeurs pour cela, il a été chargé de donner des cours de français et surtout d'accompagner les jeunes de l'internat comme éducateur. Pour son bonheur, il y a retrouvé l'atmosphère d'Haïti, la manière salésienne d'être avec les jeunes.

 

Lionel. 20 km à Bruxelles 355Engagé ici, prêt à repartir là-bas

Actuellement, il réside à Bruxelles et il travaille dans un bureau d'étude qui traite de la dépollution des sols lors du rachat et de l'aménagement de friches industrielles. Un travail intéressant, mais il n'a pas l'intention d'y passer toute sa vie, il aimerait refaire de nouveaux projets en Haïti ou à Madagascar.

 

En attendant, il reste actif dans l'association « Farnières-Haïti pou ti moun yo », notamment en parrainant des écoliers pris en charge par les salésiens. Et depuis cinq ans, il organise une équipe - bien étoffée ! - de marathoniens amateurs qui établissent leurs quartiers chez lui, pour participer aux 20 km de Bruxelles, toujours selon le principe du parrainage, en faveur des jeunes haïtiens.

 

 

Jean-François Meurs

17 juillet 2014

 

 

 

Ivato

Don Bosco à Ivato

L’Institut Notre Dame de Clairvaux est un centre d’accueil salésien pour jeunes garçons pauvres et en difficulté. Il comprend un Centre de formation professionnelle avec les sections de mécanique, menuiserie, maçonnerie, agriculture. Il comprend aussi une école primaire. La Province de Madagascar compte dix maisons, dont une à l’île Maurice.

 

 

 

Haiti

Farnières-Haïti pou ti moun yo

L'association Farnières-Haïti « pour les enfants » a été fondée en l'an 2000 avec pour objet social principal d'emmener des jeunes faire connaissance avec la réalité haïtienne, dans un but éducatif. Le voyage a lieu tous les deux ans. L'association soutient une série de projets en lien très étroit avec le bureau d'études des salésiens.

www.farnieres-haiti.org

 

 

 

 

Vidès

Volontariat International VIDES

Organisme International de Volontariat créé par les soeurs salésiennes pour la promotion de la femme à partir de l'éducation. Des jeunes mettent leur temps et leurs talents au service d'enfants et de jeunes défavorisés dans le cadre d'une communauté salésienne.

Vidès France : www.vides-france.com

Vides belgique www.salesiennes-donbosco.be

 

 

 

 


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite