Lionel dans les plantations355Douze ans plus tard, le séjour en Haïti avec les salésiens fait toujours partie de la vie de Lionel, 28 ans, aujourd'hui ingénieur agronome. C'est ainsi que certains voyages influencent des choix de vie. Lionel le prouve.

 

 

Lionel est ardennais, natif de Trois-Ponts dans le pays de Liège. Il a 17 ans en 2002 lorsqu'ils ont participé avec douze jeunes et adultes à un chantier au centre salésien de formation, situé dans le quartier populaire de Thorland, dans la banlieue de Port-au-Prince. Ce centre accueille aussi des enfants et des jeunes durant les vacances d'été pour leur offrir des activités éducatives. « Nous faisions partie de l'équipe des animateurs avec les haïtiens, et nous avons participé à la construction d'un étage d'un bâtiment comme main d'œuvre. » Ce bâtiment a résisté au séisme de janvier 2010, disent-ils avec fierté. Mais leur grand souvenir est ce partenariat avec des jeunes de là-bas, basé sur un échange de compétences. Les jeunes belges avaient emmené du matériel pour les bricolages, les ateliers créatifs, les jeux collectifs. Les haïtiens, eux travaillent avec rien ou presque rien. Ils font du foot, de la gymnastique, des bricolages avec de la récupération, et aussi beaucoup de danse.

 

« Nous étions en permanence avec eux. Pour les ateliers tôt le matin (profitant de la fraîcheur) et toute la matinée ; et l'après-midi, pour les visites de découverte du pays. Ce sont ces relations humaines qui ont été pour nous les plus marquantes. Et aussi le fait d'avoir dû nous remettre en question... car il a fallu le reconnaître, plusieurs de nos idées étaient inadaptées ! »

 

Des études d'ingénieur après son expérience d'adolescent

Lionel a ensuite entrepris des études d'agronomie à Louvain-la-Neuve, par intérêt pour la nature et l'écologie. Durant toutes ses études, il est resté sensible à la dimension de solidarité et il a formé un groupe parrainé pour participer aux 24 heures vélo de Louvain-la-Neuve. Cette manifestation à la fois sportive et folklorique draine des milliers de jeunes, et si certains viennent essentiellement pour l'exploit sportif et pour la fête, d'autres en profitent pour faire connaître leur association et, comme lui, donner à l'événement une dimension philanthropique.

 

Ses études terminées, avant de s'engager dans le monde du travail, Lionel a voulu exporter ses compétences comme volontaire dans un pays du Tiers-Monde. C'est par l'ONG salésienne VIDÈS qu'il a abouti à Madagascar, dans la maison d'Ivato, quartier d'Antananarivo, la capitale, où il a passé six mois en 2008/2009. Ce centre comporte une école d'agronomie, mais comme il y avait déjà des professeurs pour cela, il a été chargé de donner des cours de français et surtout d'accompagner les jeunes de l'internat comme éducateur. Pour son bonheur, il y a retrouvé l'atmosphère d'Haïti, la manière salésienne d'être avec les jeunes.

 

Lionel. 20 km à Bruxelles 355Engagé ici, prêt à repartir là-bas

Actuellement, il réside à Bruxelles et il travaille dans un bureau d'étude qui traite de la dépollution des sols lors du rachat et de l'aménagement de friches industrielles. Un travail intéressant, mais il n'a pas l'intention d'y passer toute sa vie, il aimerait refaire de nouveaux projets en Haïti ou à Madagascar.

 

En attendant, il reste actif dans l'association « Farnières-Haïti pou ti moun yo », notamment en parrainant des écoliers pris en charge par les salésiens. Et depuis cinq ans, il organise une équipe - bien étoffée ! - de marathoniens amateurs qui établissent leurs quartiers chez lui, pour participer aux 20 km de Bruxelles, toujours selon le principe du parrainage, en faveur des jeunes haïtiens.

 

 

Jean-François Meurs

17 juillet 2014

 

 

 

Ivato

Don Bosco à Ivato

L’Institut Notre Dame de Clairvaux est un centre d’accueil salésien pour jeunes garçons pauvres et en difficulté. Il comprend un Centre de formation professionnelle avec les sections de mécanique, menuiserie, maçonnerie, agriculture. Il comprend aussi une école primaire. La Province de Madagascar compte dix maisons, dont une à l’île Maurice.

 

 

 

Haiti

Farnières-Haïti pou ti moun yo

L'association Farnières-Haïti « pour les enfants » a été fondée en l'an 2000 avec pour objet social principal d'emmener des jeunes faire connaissance avec la réalité haïtienne, dans un but éducatif. Le voyage a lieu tous les deux ans. L'association soutient une série de projets en lien très étroit avec le bureau d'études des salésiens.

www.farnieres-haiti.org

 

 

 

 

Vidès

Volontariat International VIDES

Organisme International de Volontariat créé par les soeurs salésiennes pour la promotion de la femme à partir de l'éducation. Des jeunes mettent leur temps et leurs talents au service d'enfants et de jeunes défavorisés dans le cadre d'une communauté salésienne.

Vidès France : www.vides-france.com

Vides belgique www.salesiennes-donbosco.be

 

 

 

 


Mot du jour

La musique c’est ma vie, c’est mon opium, c’est mon lien privilégié avec Dieu et avec les autres. J’adore chanter et partager des moments musicaux. Je peux être touchée à n’importe quel moment et à chaque fois que cela me conduit vers Dieu. Je peux avoir de l’émotion en interprétant moi-même ou juste en écoutant. Pas plus tard que mardi dernier, j’ai été émue aux larmes en écoutant l’hymne des JMJ 2002 à Toronto ! Je me suis immédiatement sentie en communion avec Dieu, avec tous les jeunes et puis avec le monde entier.

ÉcouterLumière du monde

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

  • Société

    • Philo pour enfants : enseigner la morale, mais pas comme un cours de grammaire

      philo pour enfants 02 Enseigner le jugement moral par la philo ! C’est le pari de certains animateurs qui interviennent dans les écoles ou les centres socio culturel… Les ateliers philo destinés aux plus jeunes se développent un peu partout en France et en Belgique. Les approches et les méthodes sont nombreuses. Il s’agit de se familiariser avec les idées, de faire de l’éducation morale et civique par l’apprentissage du questionnement.

      Lire la suite

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite