Cremisan le mur 2 355La Cour suprême israélienne vient de suspendre la construction du mur de séparation dans la vallée de Crémisan et somme l'armée israélienne de définir un nouveau tracé. Cette décision apparaît comme une victoire pour la communauté salésienne sur place qui risquait de voir ses terres divisées par le mur.

 

 

 

Le mur de séparation menace les terres salésiennes de la vallée de Crémisan 

D’apparence paisible et agricole, la vallée de Crémisan et ses 170 hectares sont, depuis 2006, le théâtre d’un imbroglio judiciaire. L’armée israélienne, avec sa « barrière de sécurité », ce mur de béton qui peut atteindre huit mètres de haut, perçu comme un serpent de mer divisant les communautés, prévoyait de morceler la vallée.

 

Les deux options envisagées pour le tracé du mur ont pour point commun de couper en leur cœur les terres des sœurs salésiennes installées sur place. La première prévoyait de laisser leur école et le couvent, côté palestinien. Mais, tel un îlot improbable longé par le « mur de l’apartheid », comme le nomment les Palestiniens, le seul accès dont disposerait le couvent à ses terres serait une porte gardée par des soldats. La seconde envisageait de placer les salésiennes du côté israélien, ce qui n’aurait rien changé : le mur de béton n’aurait pas disparu. Le check-point pour se rendre à l’école non plus.

 

Cremisan 355Malgré les voix qui s’élèvent, l’avis consultatif de la Cour internationale de justice notifiant l’illégalité du mur et après sept années de procédures acharnées, la justice israélienne s’était prononcée en faveur de sa construction courant avril 2013. Ce qui avait pour conséquence de placer les salésiennes côté israélien et de diviser la vallée. Rejetant en bloc les recours présentés par les propriétaires fonciers de la vallée et par la Société Saint-Yves, la commission spéciale d’appel israélienne, qui a pour charge de statuer sur les questions relatives aux confiscations de terres, expliquait alors qu’il s’agit d’une « solution raisonnable qui prend en compte les besoins, en termes de sécurité, de l’État d’Israël d’une part et la liberté de religion ainsi que le droit à l’éducation d’autre part ». [...]

 

La Cour a pris en considération l’importance de l’unité des couvents salésiens

Après la décision de la commission spéciale d’appel israélienne, un nouveau recours avait été déposé auprès de la Cour suprême, la plus haute instance judiciaire israélienne. Les juges se sont réunis le 4 août pour valider ou non le tracé du mur dans cette région au sud de Jérusalem. Et le verdict, rendu public une semaine plus tard, enjoint aux autorités israéliennes de définir un nouveau tracé avant le 4 septembre. Une victoire évidente pour la communauté salésienne, même s’il faut attendre la nouvelle proposition de l’armée israélienne. « Cette décision de justice ne peut pas être considérée comme finale, a tempéré Tzvi Avni, l’avocat des sœurs salésiennes. Mais la Cour a pris en considération l’importance du respect des droits et des libertés religieuses ainsi que de l’unité des couvents salésiens. »

 

 

 

Joseph Dauce

Extrait d'un article paru le 13/8/14 dans La Croix

 28 août 2014

 

 


Mot du jour

Nous terminons le rosaire par les mystères glorieux. Parmi les 5 références bibliques, il y a la Pentecôte. Cinq semaines après Pâques, les disciples sont enfermés au cénacle en présence de Marie. Ils sont tremblants et ont fermés les portes de peur que les juifs viennent les mettre à mort comme leur chef. C’est à eux que Dieu envoie l’Esprit Saint pour transformer cette peur en paix intérieur. Désormais ils ne sont plus seuls. Quelles que soient les difficultés rencontrées, ils pourront toujours faire face en invoquant l’Esprit Saint qui est source de paix et de créativité. L’Esprit Saint agit aujourd’hui humblement auprès de ceux qui veulent que la paix gagne un maximum de cœurs.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Fabienne Bouy
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Laure
Voir l'article

Sous nos peaux - Valdocco Lille
du FestiClip 2017
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Famille Salésienne

    • Don Bosco en son temps : Luigi Farini

      farini 1 Don Bosco était le « poil à gratter » de certains hommes politiques de son temps. Pourquoi ? Son respect tout dévoué au Pape, par exemple, contrastait avec les idées dans le vent. Les journaux se chargeaient d’alimenter les suspicions et accusations de « réactionnaire ».

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Rebattre les cartes de la nutrition au Sahel

      dba une 991 « Il ne suffit pas de concilier la protection de la nature et le profit financier, ou la préservation de l'environnement et le progrès. Il s'agit de redéfinir le progrès. » Dans son encyclique « Laudato Si’ », le Pape François propose les lignes de force d’une écologie intégrale et authentique. Etablissements agricoles ou horticoles, enseignants, mouvements de jeunesse, avancent dans cette direction. C’est ce chemin d’avenir que retrace le nouveau numero de Don Bosco Aujourd’hui.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Faà di Bruno

      Faa di Bruno « Aux tout premiers temps de l’oratoire, on voyait arriver presque tous les lundis un capitaine du génie, lequel, après avoir déposé son épée, se confessait, servait la messe et communiait. Nous en étions tous édifiés » raconte le Père Jean-Baptiste Francesia.

      Lire la suite

    • Don Bosco vu par Myriam Tonus et Jean-Michel Javaux

      Myriam Tonus et Jean Michel Javeau Ils sont éducateurs, prêtres, artistes, politiques, hommes et femmes de ce temps... Don Bosco Aujourd’hui est allé à leur rencontre, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, ce qu’ils en retiennent et si, pour eux, son message est encore actuel.

      Lire la suite

    • Jacques-Oliver Vial : Une petite main au service de ce beau projet éducatif et spirituel

      Vial Jacques-Oliver Vial est président des camps InterJeunes. Il est dans plusieurs groupes de la famille salésienne. Homme d’engagement, il fait un parcours de militant et un parcours de foi.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Leonardo Murialdo et Don Bosco

      leonardo murialdo Quoique très différents par leurs origines sociales et leur éducation, Saint Jean Bosco et Saint Leonardo Murialdo se sont rencontrés dans le souci de l’éducation des jeunes pauvres et abandonnés. Ils noueront une grande amitié et collaboreront jusqu’à la fin.

      Lire la suite

  • Actualités

    • Missionnaire pour la France-Belgique sud, Pierre Nguyen, salésien, est devenu prêtre...

      vietnam salesien don bosco ordination 000 Originaires du Vietnam, plus d'une centaine de Salésiens de Don Bosco, prêtres et frères, sont actuellement envoyés dans les différentes provinces du monde entier. Missionnaires, ils quittent leur pays pour participer aux missions d'éducation voulues par St Jean Bosco. Dans la province de France et Belgique Sud, ils sont quelques-uns, dont le Père Pierre Nguyen, ordonné prêtre le samedi 22 juillet 2017 à Hô-Chi-Minh-Ville.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Don Rinaldi

      don bosco rinaldi 004 Filippo Rinaldi s’est laissé imprégner par Don Bosco. Il a poursuivi son œuvre en fondant, il y a 100 ans, l’Institut des Volontaires de Don Bosco », femmes consacrées, vivant dans le monde. Il fut le 3e Recteur Majeur à lui succéder à la tête des salésiens.

      Lire la suite

    • Sarah Huppermans : On m'a donné des responsabilités et fait confiance !

      sarah h « Ma mère m'emmenait à la paroisse St-François-de-Sales à Liège chez les Salésiens de Don Bosco. J'aimais participer aux célébrations qui avaient du sens pour moi. » C’est le début d’un long parcours de Sarah jusqu’à l’expérience Ephata Don Bosco !

      Lire la suite

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

  • Société

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite

    • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

      FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

      Lire la suite