Via Don Bosco Mali pteA Touba, Via Don Bosco soutient la création d'une formation professionnelle pour les jeunes adultes qui ont quitté l'école. Le nouveau centre de formation, tenu par les salésiens et les salésiennes, sera ouvert à tous ceux qui abandonnent leurs études. La plupart partent dans les villes et se retrouvent désoeuvrés. L'objectif de ces formations est de retenir les jeunes au village.

 

 

 

Le Mali est très pauvre. Refrain connu...

Le Mali est le deuxième plus grand pays d'Afrique de l'Ouest. La capitale Bamako est une mégapole comptant près de 2 300 000 habitants. Pourtant, la majorité des Maliens résident à la campagne et pratiquent des activités d'agriculture et d'élevage. Avec moins d'un dollar par jour, le droit à l'enseignement pour tous est menacé pour la moitié de la population. La situation est encore plus difficile pour les filles, la moitié de celles-ci suivant les cours, et l'autre moitié ayant déjà un enfant avant 18 ans.
La crise politique que le Mali a traversée en 2012, après la tentative de coup d'état militaire, n'a fait que perturber davantage le pays.

 

Les jeunes sont réquisitionnés pour chercher l'eau au puits

Bankouma est un petit village reculé au sud du Mali, impossible d'accès durant la saison des pluies. Bankouma compte 640 habitants, essentiellement des agriculteurs, appelés « Bobo », qui cultivent avant tout du millet et du sorgho.

Il n'y a pas d'eau potable dans le village. Il faut aller chercher l'eau en-dehors du village plusieurs fois par jour, et la ramener dans de lourds jerrycans. C'est la tâche quotidienne des jeunes filles comme Fatou.

 

Les salésiens lancent de nouvelles formations pour éviter l'exode rural

Une formation axée sur la pratique est actuellement en préparation grâce au soutien de VIA Don Bosco. Elle inclura la construction d'une maison pour les enseignants et des investissements en équipements et matériel. Nous hésitons sur la filière à ouvrir : soit une formation en mécanique deux roues (vélo, mobylettes, charrettes), soit une formation en installation de panneaux photo voltaïque. Ce qui permettrait d'apporter de l'électricité au village. L'objectif est de retenir les jeunes au village. 

Maïka DENYS
chargée de mission en Afrique de l'Ouest Via Don Bosco
21 avril 2015



 

 

Les projets salésiens à Touba

Via Don Bosco 1 college pteAu Mali, il y a cinq communautés dont :

  •  Trois communautés tenues pas 12 salésiens de Don Bosco.

- Touba avec 3 SDB

- Sikasso avec 3 SDB

- Bamako avec 6 SDB

  •  Deux communautés tenues par 9 salésiennes

- Touba avec 4 soeurs

- Sikasso avec 5 soeurs

 

Au Mali les salésiens comme les salésiennes sont dans le secteur de l'éducation-formation. Les salésiennes corrodonnent un dispensaire. Les salésiens travaillent sur le développement rural avec des actions liées à l'eau potable, à la réparation des 2 roues, et la construction de panneaux solaires. Les deux communautés visent le renforcement économique des femmes... surtout en milieu rural comme Touba et les villages environnants de Sikasso.

·


Mot du jour

L’homme est dans un jardin merveilleux. Dieu l’a gâté : tout est à lui, tout est pour lui. Il peut en profiter pleinement. Il est libre !

Oui. Mais tu connais la suite : l’homme veut se passer de Dieu… L’homme veut se débrouiller sans Dieu… L’homme pervertit la Parole de Dieu et se retrouve tout nu ; il se cache. Le jardin devient une terre de misère, le travail lui devient pénible et le « fait suer », le ciel devient un enfer, le frère va tuer le frère, les hommes ne s’entendront plus dans la confusion de leurs langues.

Où donc est le ciel ? Qui me tirera de ce monde de misère ? Qui me fera surmonter la mort ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Hyper sexualisation : écouter, décoder

      post fondement hypersexualite 001 Repenser nos des « tiers lieux » pour mieux écouter les jeunes, c’était l’objectif d’une nouvelle session organisée les 30 et 31 mars par le service formation des Maisons Don Bosco. Après une réflexion l’an dernier sur la question des addictions, cette année, le thème était sur l’hyper sexualisation de notre société et ses répercussions sur les jeunes. Au programme, une journée d’étude à la Catho de Lyon et une visite d’un établissement salésien de Saint-Etienne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • Pouillé : L’internat, la fabrique à souvenirs

      internat pouille fabrique a souvenirs 001 Au Campus de Pouillé, 76 % des lycéens sont internes, soit près de 400 jeunes. Chaque soir de la semaine, la vie s’organise entre travail scolaire, entraide, détente et repos. 14 éducatrices et éducateurs veillent sur les jeunes. Quelques internes témoignent maintenant de leur quotidien.

      Lire la suite

    • Mission Don Bosco : les 24h à l’Institut de Tournai

      mission salesienne don bosco tournai 005 Fin mars, les élèves du primaire et du secondaire en filières techniques et professionnelles de l’Institut de Tournai (Belgique) ont vécu deux jours extraordinaires d'animation, de jeux et des temps privilégiés avec les "missionnaires" : sœurs, frères salésiens et jeunes du MSJ.Logo video80

      Lire la suite

    • Campus de Pouillé : un internat exercé avec style

      internat pouille style 001 Le Campus de Pouillé accueille une peu plus de 400 internes, étudiants, lycéens et apprentis. Quinze éducateurs sont présents à différentes heures de la vie d’internat. C’est quoi le style d’un éducateur d’internat ? Interview de Jean-François Potot-Dussine, responsable de l’internat de Pouillé.

      Lire la suite

    • Palmarès des lycées : l’ESTIC de St-Dizier en tête

      estic palmares lycee 2016 001 Le ministère de l’Education Nationale vient de publier le palmarès des lycées. Son indicateur de « valeur ajoutée » valorise les lycées qui font le plus progresser leurs élèves. Grâce à lui, l’établissement de Saint-Dizier, l’ESTIC, est placé en tête de la région Champagne-Ardenne. Une belle réussite qui attire l’attention de l’Académie.

      Lire la suite