Volontaire Vides 4Cécile Roch Penet est à Cebu aux Philippines depuis plusieurs mois. De nature réservée, la jeune fille aime observer et comprendre avant de se lancer dans l'action. C'est à travers la photographie qu'elle entre en relation avec les enfants le plus facilement ou en classe... Elle nous parle des meilleurs moments de sa vie là-bas...cet archipel au coeur du Pacifique !

 

« Nous ne parlons pas beaucoup mais nous nous comprenons sans un mot. J'aime ces repas où toutes les sœurs décident de parler anglais et où l'on peut réellement participer, être soi-même et enfin se révéler telle que l'on est.

 

J'adore les fêtes organisées par les sœurs, les jeux qu'elles proposent parfois en soirée ou en journée avec l'ensemble des jeunes. Mais, pour moi, les meilleurs moments, que j'ai pus passer avec elles, sont des moments d'une très grande simplicité. Lorsque je me pose dans le jardin et que je reste avec Sister Lido, une sœur japonaise qui nourrit les chats, j'aime ces moments calmes et tranquilles.

 

Volontaire Vides 5Ces jeunes, qui, une fois dans ma salle de classe, se lâchent, expriment leur besoin, courent un peu partout, j'aime ça !

Les cours ont commencé, et là je me suis retrouvée. Certains jours, mes cours n'étaient pas vraiment des cours de français, c'était plutôt des échanges libres à propos de tout et de rien. Ces jeunes, qui, une fois dans ma salle de classe, se lâchent, expriment leur besoin, courent un peu partout, j'aime ça ! Je peux parler avec eux, interagir, les écouter me dire ce qu'ils ressentent. C'est ça que j'aime : l'échange.

J'aime ces soirées où, avec un ballon de basket, je joue sur le terrain avec les élèves. Et alors, une ambiance s'installe : on joue, on parle, on discute ! Ces élèves, que je n'avais jamais remarqués auparavant, sont là. Je les découvre et j'aime ça. Au final, les meilleurs moments que je passe ici, c'est lorsque je me sens moi-même, que je n'ai pas l'impression d'être en trop et que je me sens utile.

 

 

 

Le VIDÈS : MODE D'EMPLOI

 

Les départs en volontariat sont ouverts à tous ceux qui souhaitent faire une expérience de volontariat à l'étranger et s'occuper d'enfants et de jeunes qui en ont le plus besoin. Ils vivent un temps de préparation et de formation en juillet en Belgique ou en France (Lille).

 

1 an à 3 semaines à l'étranger avec le VIDÈS
(18-35 ans)
Ce volontariat allie vie de groupe, animation d'enfants, découvertes culturelles et temps de prière.

 

Pour la Belgique : Sr Bénédicte Pitti

site : www.salesiennes-donbosco.be

 

Pour la France : Sr Marie-Bé Scherperel

site : www.vides-france.com

 

Le V.I.D.È.S est un Organisme international de Volontariat Educatif, créé et organisé par les sœurs salésiennes de Don Bosco.

Les meilleurs moments que je passe ici, c'est lorsque je me sens moi-même, que je me sens utile !

Depuis mon arrivée et cela fait maintenant plusieurs mois, les sœurs ont appris à me connaitre un peu plus. Dorénavant, elles savent que j'aime prendre des photos et que j'aime chanter. Et ici, lorsque tu as un talent, c'est un devoir de l'utiliser pour les autres ! Une des sœurs les plus actives sur ce plan, c'est Sister Eva, dynamique toujours prête à nous donner quelque chose à faire : je l'apprécie énormément. Ainsi, grâce à elle, je me suis retrouvée à donner des cours de chants pour une comédie musicale, organisée par ses classes grade 9. Je me suis retrouvée à chanter devant tous les grades 9, et ensuite devant toute l'école !!!

 

Je sais que j'ai changé. Je prends beaucoup plus de risques depuis que je suis ici. Alors, je ne vais peut être pas en ressortir avec des sourires plein la tête, et des images d'enfants heureux ; mais je vais ressortir changée, ça j'en suis sur, et les sourires qui vont s'incruster dans mon cerveau seront peut être des sourires français, tout simplement, des sourires des enfants qui vivent près de chez moi. »

 

 

Propos recueillis par  Sr Marie-Bé Scherperel
VIDÈS
30 juillet 2015

 

 

 

Pour aller plus loin

 


Mot du jour

mdj 24 01 2018

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Jacques Brel

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite