syrie don bosco spectacle alep 001 Les 26 et 27 février derniers, environ 70 jeunes de l’oratoire salésien d’Alep ont mis en scène le spectacle musical « Le Seigneur des couleurs », écrit par le P. Pier Jabloyan, Salésien de Don Bosco, et Majed Zrek, Salésien Coopérateur.

 

 

C’est l’histoire d’une ville qui a vécu une grande et terrible guerre où ses habitants ont subi de nombreuses atrocités jusqu’à l’arrivée du « Seigneur des couleurs ». Dans cette ville, les anciens ont inventé des lunettes noires pour aplatir toutes les couleurs qui provoquent souffrance et tristesse : le rouge, qui auparavant parlait d’amour, ne fait que penser au sang et à la mort ; le jaune, qui évoquait la lumière, signifie violence et manque de nourriture... Ainsi les jeunes ne connaissent plus l’existence de ces couleurs puisqu’ils portent, toujours et partout, des lunettes noires.

 

Oser retirer les lunettes noires

Jusqu’au jour où leur apparait un homme, « le Seigneur des couleurs » : vêtu de couleurs, il ne porte pas de lunettes et il provoque un scandale en ville. Pour cela, il sera poursuivi en justice puis chassé. Mais dans sa prédication, cherchant à convertir les cœurs, un jeune nommé Lucio (Nour), à la recherche du sens de la vie, l’écoutera. Et il sera le premier à enlever ses lunettes noires. Il verra le Seigneur des couleurs comme il est réellement. Et, de là, partira l’invitation à toute la ville pour changer la vision et à regarder vers celui qui donne sens à toute la vie avec ses couleurs.

 

syrie don bosco spectacle alep 002

 

Un signal fort aux habitants d’Alep

Le message de ce spectacle musical est celui de donner un signal fort aux habitants d’Alep, qui, à cause des atrocités actuelles, courent le risque de fermer les yeux et de mettre les lunettes de l’indifférence devant le mal qui frappe les autres.

 

« Le Seigneur des Couleurs de notre vie, en tant que chrétiens, est le Christ, lui seul donne sens et rend les couleurs à ce qui a été décoloré par la guerre. Etant donné que tout, ici à Alep, parle de guerre, nous voulons raconter la ‘Vie’ », dit le P. Jabloyan.

 

La réalisation de cette œuvre, en ce temps de guerre, est la confirmation de la volonté des jeunes et des salésiens de l’oratoire d’Alep de vivre la spiritualité salésienne, spiritualité de résurrection et de joie, sans jamais se plier devant le mal.

 

 

Source : Agence internationale d'inforations salésienne (ANS)
24 mars 2016

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

 

 


Mot du jour

Et Dieu dit : « Voici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous pour les générations à venir. Je place mon arc dans la nuée pour qu'il soit le signe de l'alliance entre moi et la terre. »

Je regarde l'arc-en-ciel et j'imagine ces rayons de lumière qui traversent les gouttes d'eau des nuages et libèrent leur couleur !

Je prends conscience du don de Dieu qui traverse les tempêtes de nos vies et transforme en lumière la grisaille qui nous emprisonne.

La lumière de Dieu est un fuseau qui sans cesse jaillit de son cœur d'amour et qui se répand sur nous.

Entrer dans son alliance, c'est ouvrir une brèche pour que cet arc lumineux vienne transformer nos vies ! Notre cœur chante alors, joyeux, comme les oiseaux pépient lorsque l'orage est enfin passé.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite