via don bosco jeu developpement 003 Via Don Bosco développe des outils pédagogiques pour les enseignants. Le jeu phare en ce moment est « La course à l’éducation ». C’est un jeu de l’oie sur le thème de l’accès à l’éducation qui connait un réel succès. Entretien avec Christopher El Khazen, chargé d’éducation à Via Don Bosco.

 

Comment ce jeu est-il être proposé en classe ?

L’animation de ce jeu : « La course à l’éducation » peut être faite soit par l’enseignant, soit par un animateur de VIA Don Bosco. Il est prévu pour une classe de vingt-cinq ou trente élèves répartis en cinq groupes. Chaque équipe a un pion qu’il fait avancer... jusqu’à la case ultime : « Le droit à une éducation de qualité ».

 

VIA Don Bosco

 

VIA Don Bosco est une ONG belge active dans le domaine de l’éducation. En matière de coopération au développement, elle soutient en Afrique et en Amérique Latine des programmes qui permettent aux jeunes défavorisés de développer des compétences professionnelles et sociales. Ces programmes sont tous liés à un institut ou école Don Bosco, d’enseignement technique ou professionnel.

 

En matière d’éducation au développement, l’ONG créé des outils pédagogiques (jeux et guides d’inspiration) pour les enseignants de Belgique ou de France qui souhaitent amener des thématiques de citoyenneté mondiale au sein de leurs classes.

 

VIA Don Bosco peut animer eux-mêmes ces ateliers. N’hésitez pas à demander leur programme pour l’année 2015-2016.

Quelle est la visée pédagogique du jeu « La course à l’éducation » ?

Il vise à susciter la réflexion autour du droit à l’éducation et à en comprendre les principaux obstacles. En jouant, les élèves découvrent les problématiques sociétales qui affectent des pays étrangers ou même notre propre pays. Ils découvrent les mesures en place pour y remédier... et ce qui reste à faire !

 

Certaines cartes font références aux Objectifs du Millénaire pour le Développement. Les élèves prennent connaissance des engagements pris en 2000 par les pays membres de l’ONU et les organisations internationales pour réduire les inégalités. Les cartes vont permettre aux élèves de réfléchir à ces objectifs et de comprendre le rôle des organisations internationales concernées.

 

Faut-il certaines connaissances pour commencer ?

Les cartes posent des questions claires dont les réponses sont données. Le livret permet d’animer l’activité sans connaissance préalable particulière.

 

 

 

via don bosco jeu developpement 002 Quels enseignants utilisent ce jeu ?

La plupart du temps, ce sont les professeurs de morale, de français d’histoire, de géographie ou de sciences économique/sociales. Parfois même de mathématiques car la manière dont la question est posée peut faire appel à des calculs, avec des notions de proportions, ou de pourcentage.

 

Quand les enseignants font l’animation, ils peuvent enlever des cartes en fonction du pays ou des thématiques qu’ils veulent aborder, ou encore l’âge des élèves. Ils peuvent faire le tri. Le jeu est flexible.

 

 

Une action phare de Via Don Bosco

 

Saved by the Bell. Chaque année, lors de la journée internationale des enseignants du 5 octobre, VIA Don Bosco et Studio Globo organisent en Belgique l’action Saved by the Bell. Cet événement est l’occasion d’introduire la thématique de la citoyenneté mondiale en classe et le droit à l’éducation.

 

logo saved by the bell

 

Chaque école fait sonner sa cloche pour témoigner de sa solidarité envers les enseignants et les élèves qui travaillent dans des conditions difficiles et les enfants qui sont privés d’école. Un texte de sensibilisation, qui explique la situation actuelle dans le monde, est lu aux élèves. Les écoles envoient ensuite des images de leur mobilisation (Lipdub, frozen, collecte de matériel scolaire, etc.) que Via Don Bosco fait parvenir au monde politique.

Comment développe-t-il une sensibilité citoyenne chez les jeunes ?

Certaines cartes renvoient à des situations vécues par des jeunes du monde de l’âge des élèves : « Ton père est licencié, tu dois quitter l’école pour aider ta famille à subvenir à ses besoins. Recule de deux cases. » Ou encore : « Tu as 10 frères et sœurs. Si tu es une fille, tu restes à la maison : recules de deux cases. Si tu es un garçon : rejettes le dé... » Il est important de demander aux élèves quel serait leur ressenti si cette situation leur arrivait réellement.

 

 via don bosco jeu developpement 001

 

Quel serait le moment idéal pour proposer ce jeu ?

Depuis le début de l’année, je fais beaucoup d’animation dans le cadre de Saved by the Bell. Je profite de la journée des enseignants pour faire Saved by the Bell et le jeu dans la même journée. La plupart du temps, l’action est menée en lien avec une collecte ou un appel à don pour un projet du sud.

 

 

Propos recueillis par Hélène BOISSIERE-MABILLE
7 avril 2016

 

 

Pour aller plus loin

Contactez VIA DON BOSCO pour le jeu "Course à l'éducation"

05 octobre 2016, Saved by the bell : le site pour l'organiser dans son école

 

 

 

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite