Volontaires VIDES Pendant que des jeunes se préparent à partir en volontariat, d’autres jeunes se préparent à revenir. Ils sont partis cette année. Ils vivent des rencontres sincères avec les enfants ou les étudiants dont ils ont la charge... ils observent, découvrent, admirent. Ils sont heureux ! Découvrons-les.

 

Samuel

Samuel habite Digne dans les Alpes de Haute Provence. Titulaire du Bac, il a fait de l’animation avec une association locale, en particulier auprès de jeunes handicapés.. Il est parti pour se trouver, savoir quel sens et quelle direction donner à sa vie.

 

Il est à Puerto Monte, dans le sud du Chili, pour accompagner les jeunes de l’internat permanent à la Fondation Cenlavi chez les salésiens.

 

Anaëlle

Cette jeune alsacienne est une amie d’Eléonore partie à Madagascar en 2015. Durant ses études de psychologie, elle a travaillé comme aide-soignante dans une maison de retraite ainsi que dans un centre de loisirs. Elle dit aimer apprendre des autres, découvrir de nouvelles choses et accorde beaucoup d’importance aux valeurs, au respect, à l’égalité, à l’humilité. Elle part pour aider les personnes qui en ont besoin et voir la vie sous un nouvel angle.

 

Elle est à Yaounde au Cameroun chez les sœurs salésiennes. Elle est active dans les différents secteurs : école, centre de jeunes, centre de pastorale catéchétique et paroissiale. Elle collabore également avec les salésiens aux éditions Don Bosco.

 

Jean-Baptiste

Il vient lui aussi de Dignes. Dans ses années lycée, il a été chef scout et animateur en aumônerie. Il désire devenir moniteur-éducateur mais trouvé trop jeune par les membres du jury, il a souhaité faire une expérience de service en Afrique de l’ouest et ensuite, repasser le concours.

 

Il est en Cote d’Ivoire à Abidjan. La communauté des frères salésiens se consacre à la grande paroisse populaire St François d’Assise et accueille également beaucoup de jeunes à l’Oratorio et au centre de jeunes. Jean Baptiste donne son temps et son énergie aux enfants de cette grande maison.

 

Béatrice

Franco-italienne, Béatrice possède une licence en Sciences de l’éducation et Italien. Elle réalise un rêve nourri par le scoutisme dans la joie du service et de la rencontre de l’autre. Elle veut devenir enseignante, et veut prendre un an de césure pour faire le point et se ressourcer avant le master. Bénévole au Valdocco de Lille depuis deux ans, Béatrice est aussi membre du MSJ.

 

Elle est à Manille, capitale des Philippines chez les sœurs salésiennes depuis le mois de septembre et vit pleinement sa mission auprès des jeunes dans l’établissement scolaire, auprès des plus pauvres à l’Oratorio... Elle nous parle d’eux, de leur joie malgré la pauvreté et les aléas météorologiques, de leur courage au quotidien. Son témoignage est à lire dans la dernière lettre du Vides.

 

Florian

Florian est marseillais, ancien élève du lycée Don Bosco de Marseille, établissement fondé par Don Bosco lui-même appelé alors « oratoire St Léon ». Le jeune homme fait partie du MSJ (Mouvement salésien des jeunes) et a participé à plusieurs Campobosco. Il est allé à Madagascar en 2014 avec le groupe en mission auprès des mineurs du centre de détention et de la prison de Tananarive.

 

Depuis novembre 2015, il est à Madagascar dans la communauté des salésiens, il se donne à fond auprès des jeunes avec joie, créativité et chaleur humaine. Il écrit son expérience régulièrement dans sur sa page Facebook « Mon aventure Malgache ».

 

 

Don Bosco Aujourd'hui
30 juin 2016

  

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

Pour aller plus loin

Le site internet du VIDÈS (France et Belgique)

 

 

 


Mot du jour

A Rome, les Salésiens de Don Bosco ont en charge les Catacombes Saint Calixte. On peut y voir une copie, en marbre, du chef d’œuvre du sculpteur italien Stefano Maderno : le martyr de Ste Cécile. Au début du 3e siècle, la jeune Cécile, mariée à Valérien, fut, à la suite de celui-ci, condamnée à mort et décapitée, pour avoir refusé d’adorer les dieux romains. Comment cette jeune femme est-elle devenue la patronne des musiciens ? La légende autour de sa vie raconte que « pendant qu’on la martyrisait, Cécile chantait à Dieu dans son cœur ». Qu’importe qu’elle ait chanté ou non, depuis le XVe siècle, nombre de peintres ont représenté la sainte avec un instrument, très souvent un orgue portatif ; et plusieurs musiciens, comme Gounod (messe solennelle de Ste Cécile) ou Chausson (Légende de Ste Cécile), l’ont honorée de leurs compositions. De nos jours encore, nombreuses sont les Harmonies qui portent son nom et font leur fête en l’honneur de la sainte.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite