formation au volontariat vides 001 Comme chaque année, les futurs volontaires V.I.D.È.S se sont préparés en juillet dernier à leur future mission. Les matinées et les soirées étaient réservées à la formation. L’après-midi, avec Sr Valentine Delafon, directrice du Valdocco et son équipe, ils ont animé les activités des enfants autour du thème « Valdo’RIO ». C’est la première étape d’une aventure qu’ils continueront à Madagascar, au Mexique, aux Philippines... Sœur Marie Bé, responsable du V.I.D.È.S nous présente « ses » jeunes qu’elle accompagnera tout au long de leur projet.

 

Direction Madagascar pour Claire, Luc-Emmanuel et Emmanuel

formation au volontariat vides 005 Claire est marseillaise. Elle achèvera, en décembre prochain, son cursus de Conseillère en Economie Familiale et Sociale au lycée Pastré-Grande Bastide. Elle partira à Betafo à Madagascar. Les sœurs y animent une école maternelle et élémentaire et accueillent des jeunes filles qui se préparent à devenir religieuses salésiennes appelées «aspirantes». Elles dirigent également un centre professionnel féminin avec une remise à niveau scolaire ainsi que des cours de couture, de cuisine, d’informatique. La plupart des jeunes filles résident à l’internat d’abord puis dans les foyers.

formation au volontariat vides 009 Luc-Emmanuel est parisien. Il est spécialisé dans le Bâtiment. Il se rendra à Mahajanga à Madagascar. Les salésiens y dirigent un centre de formation professionnelle : bâtiment, mécanique, froid, soudure... et accueillent de nombreux jeunes en internat. C’est aussi une maison de formation avec une quinzaine de jeunes gens appelés «aspirants» qui s’informent et se forment à une éventuelle vie religieuse salésienne. Luc-Emmanuel donnera des cours de français et accompagnera les apprentis dans une matière qu’il connait bien: la construction. Le jeune homme a fait un service civique à Nice. Il a beaucoup apprécié l’accueil réservé, la qualité de la vie communautaire et la passion apostolique des salésiens au Valdocco Nice.

formation au volontariat vides 006 Emmanuel vient d’obtenir son diplôme de moniteur-éducateur à l’Institut Saint Laurent à Lyon. Il se rendra prochainement à Madagascar lui aussi. Il accompagnera les jeunes détenus de la prison de Diego Suarez dans le cadre de l’Association Grandir Dignement, fondée par David et Hélène Muller. En effet, en voyant le travail important réalisé par l’association auprès des jeunes du centre de détention et du quartier des mineurs de la prison de Tananarive, le gouvernement malgache a demandé à Grandir Dignement de venir à Antsiranana (en français Diégo Suarès). C’est encore le début d’une œuvre humanitaire très forte dans laquelle Emmanuel va plonger avec courage et confiance.

Cap sur les Philippines pour Carine

Carine est infirmière non loin de Besançon. Elle se rendra à Manille aux Philippines. Les sœurs ont un établissement scolaire important mais c’est surtout dans le domaine de la santé et des soins que Carine exercera ses talents.

Carine, qui est passionnée par sa profession, se rendra avec le groupe V.I.D.È.S philippins chez les Aétas, une tribu locale qui vit très pauvrement, ainsi que dans les bidonvilles afin de soigner les gens et apprendre aux adolescentes, les règles d’hygiène et de prévention. Elle sera également appelée à se rendre en mission d’urgence lorsqu’un cyclone détruit les habitations des pauvres. Elle apportera aussi son aide à l’infirmière scolaire.

formation au volontariat vides 003 formation au volontariat vides 002

 

Le Mexique pour Anne

Anne a 23 ans. Elle habite Croix et achève ses études d’infirmière. Elle a découvert le V.I.D.È.S par internet, sur le site « Christ on Lille » du diocèse de Lille. La notion de simplicité et d’un esprit de famille dans une vie en communauté, ont particulièrement attiré son attention. Anne accomplira donc sa formation par la suite, car non disponible durant ce mois de juillet, dans une communauté de la Province. Parlant couramment l’espagnol, elle se rendra au Mexique, plus précisément au Chiapas, parmi une population autochtone très pauvre.

Guillaume découvre des talents d’animateur

Jeune parisien, âgé de 17 et nouvellement promu bachelier, Guillaume était surtout là « pour voir et sentir » ce qu’était ce fameux V.I.D.È.S avec le projet de partir après quelques années d’étude ! Intéressé par toutes les propositions de formation : témoignage des bénévoles de Calais, celui d’anciens volontaires et d’une sœur missionnaire au Mali... Guillaume s’est découvert des talents d’animateur auprès des enfants du Valdocco Lille.

 formation au volontariat vides 007 formation au volontariat vides 008

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e8

Indispensable, pas indispensable une ou un meilleur ami ? Pas forcément, mais reste qu’elle ou il est souvent là. Ce lien s’enracine fréquemment dans la petite enfance. Nos jeunes interviewés en attendent du soutien, de la bienveillance.

Pour William avec un meilleur ami on se doit de conjuguer les verbes « rigoler » et « épauler ». Tara résume bien le sentiment de beaucoup : «… quelqu’un qui essayera de faire en sorte que je prenne toujours un bon chemin… qui m’aidera à avancer dans ma réflexion… avec qui je peux débattre… qui pourra m’accompagner dans les difficultés de la vie… qui sera toujours là. »

Question : Que sont nos amis devenus… ?

Voir le 8è épisode : Un meilleur ami ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite