formation au volontariat vides 001 Comme chaque année, les futurs volontaires V.I.D.È.S se sont préparés en juillet dernier à leur future mission. Les matinées et les soirées étaient réservées à la formation. L’après-midi, avec Sr Valentine Delafon, directrice du Valdocco et son équipe, ils ont animé les activités des enfants autour du thème « Valdo’RIO ». C’est la première étape d’une aventure qu’ils continueront à Madagascar, au Mexique, aux Philippines... Sœur Marie Bé, responsable du V.I.D.È.S nous présente « ses » jeunes qu’elle accompagnera tout au long de leur projet.

 

Direction Madagascar pour Claire, Luc-Emmanuel et Emmanuel

formation au volontariat vides 005 Claire est marseillaise. Elle achèvera, en décembre prochain, son cursus de Conseillère en Economie Familiale et Sociale au lycée Pastré-Grande Bastide. Elle partira à Betafo à Madagascar. Les sœurs y animent une école maternelle et élémentaire et accueillent des jeunes filles qui se préparent à devenir religieuses salésiennes appelées «aspirantes». Elles dirigent également un centre professionnel féminin avec une remise à niveau scolaire ainsi que des cours de couture, de cuisine, d’informatique. La plupart des jeunes filles résident à l’internat d’abord puis dans les foyers.

formation au volontariat vides 009 Luc-Emmanuel est parisien. Il est spécialisé dans le Bâtiment. Il se rendra à Mahajanga à Madagascar. Les salésiens y dirigent un centre de formation professionnelle : bâtiment, mécanique, froid, soudure... et accueillent de nombreux jeunes en internat. C’est aussi une maison de formation avec une quinzaine de jeunes gens appelés «aspirants» qui s’informent et se forment à une éventuelle vie religieuse salésienne. Luc-Emmanuel donnera des cours de français et accompagnera les apprentis dans une matière qu’il connait bien: la construction. Le jeune homme a fait un service civique à Nice. Il a beaucoup apprécié l’accueil réservé, la qualité de la vie communautaire et la passion apostolique des salésiens au Valdocco Nice.

formation au volontariat vides 006 Emmanuel vient d’obtenir son diplôme de moniteur-éducateur à l’Institut Saint Laurent à Lyon. Il se rendra prochainement à Madagascar lui aussi. Il accompagnera les jeunes détenus de la prison de Diego Suarez dans le cadre de l’Association Grandir Dignement, fondée par David et Hélène Muller. En effet, en voyant le travail important réalisé par l’association auprès des jeunes du centre de détention et du quartier des mineurs de la prison de Tananarive, le gouvernement malgache a demandé à Grandir Dignement de venir à Antsiranana (en français Diégo Suarès). C’est encore le début d’une œuvre humanitaire très forte dans laquelle Emmanuel va plonger avec courage et confiance.

Cap sur les Philippines pour Carine

Carine est infirmière non loin de Besançon. Elle se rendra à Manille aux Philippines. Les sœurs ont un établissement scolaire important mais c’est surtout dans le domaine de la santé et des soins que Carine exercera ses talents.

Carine, qui est passionnée par sa profession, se rendra avec le groupe V.I.D.È.S philippins chez les Aétas, une tribu locale qui vit très pauvrement, ainsi que dans les bidonvilles afin de soigner les gens et apprendre aux adolescentes, les règles d’hygiène et de prévention. Elle sera également appelée à se rendre en mission d’urgence lorsqu’un cyclone détruit les habitations des pauvres. Elle apportera aussi son aide à l’infirmière scolaire.

formation au volontariat vides 003 formation au volontariat vides 002

 

Le Mexique pour Anne

Anne a 23 ans. Elle habite Croix et achève ses études d’infirmière. Elle a découvert le V.I.D.È.S par internet, sur le site « Christ on Lille » du diocèse de Lille. La notion de simplicité et d’un esprit de famille dans une vie en communauté, ont particulièrement attiré son attention. Anne accomplira donc sa formation par la suite, car non disponible durant ce mois de juillet, dans une communauté de la Province. Parlant couramment l’espagnol, elle se rendra au Mexique, plus précisément au Chiapas, parmi une population autochtone très pauvre.

Guillaume découvre des talents d’animateur

Jeune parisien, âgé de 17 et nouvellement promu bachelier, Guillaume était surtout là « pour voir et sentir » ce qu’était ce fameux V.I.D.È.S avec le projet de partir après quelques années d’étude ! Intéressé par toutes les propositions de formation : témoignage des bénévoles de Calais, celui d’anciens volontaires et d’une sœur missionnaire au Mali... Guillaume s’est découvert des talents d’animateur auprès des enfants du Valdocco Lille.

 formation au volontariat vides 007 formation au volontariat vides 008

 

 


Mot du jour

Ce lundi des vacances automnales, 
J’ai envie d’être en ballade
Comme Abraham.
J’ai envie de croire au matin qui m’appelle
Qui me sort de mon programme
Comme Abraham.

C’est fou ce qu’on s’trimballe
D’urgences et de trucs à 100 balles
Les moutons sous le lit,
Le désert dans l’rétro !

Tiens ce matin m’appelle,
Il compte sur moi,
Ouvre mon toit,
Aux étoiles,
Que je ramasse à la pelle.

Un matin qui croit en moi,
Pour larguer les amarres,
Oser faire du neuf !
L’inconnu que je croise,
A un pays à m’accorder
Il faut juste se lever !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite