rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

 

La République Démocratique du Congo (RDC) est un pays de contraste. L'ancienne colonie belge est le plus grand pays d’Afrique centrale. Les ressources sont impressionnantes, mais certains chiffres démontrent une autre réalité. Car aujourd'hui, la RDC reste en proie à une mauvaise gestion et à la violence.

Les jeunes en difficultés : les réponses de VIA Don Bosco

Plus de 70% des jeunes entre 15 et 24 n'ont pas d'emploi. Les emplois officiels sont rares, de sorte que les jeunes tentent de trouver du travail non déclaré. Le pas vers la petite délinquance est rapide. Avec tous les dispositifs de formation et d’accompagnement, en RDC, Via Don Bosco atteint plus de 1000 élèves par an.

 

VIA Don Bosco 

VIA Don Bosco est une ONG belge active dans le domaine de l’éducation. Elle soutient en Afrique et en Amérique Latine des programmes qui permettent aux jeunes de développer des compétences professionnelles et sociales. Ces programmes sont liés à un institut ou école Don Bosco, d’enseignement technique ou professionnel.

En matière d’éducation au développement, l’ONG créé des outils pédagogiques (jeux et guides d’inspiration) pour les enseignants de Belgique ou de France sur des thématiques de citoyenneté mondiale.

Des compétences relationnelles, une dimension importante de la formation

La plupart des jeunes sont timides et communiquent difficilement - un «handicap» qui leur est dommageable dans le monde du travail. Le problème provient de leur retard d'apprentissage, souvent accompagné de frustration et de faible estime de soi. Beaucoup de garçons présentent parfois un comportement agressif et violent. La combinaison d'un environnement stable et d’une formation appropriée leur donne la chance de s’apaiser, et de se sentir à nouveau appréciés. Ils acquièrent durant leur éducation salésienne, un ensemble de valeurs et de compétences, qui leur permet de mieux s’intégrer dans la société par la suite.

Via Don Bosco soutient la recherche d’un emploi après la formation

Un bon diplôme ne signifie pas toujours un bon travail. C’est pourquoi des bureaux d'emploi ont été créés. Ces bureaux aident les jeunes gradués vers le monde du travail. Il existe également, intégrés dans les écoles Don Bosco, des services d'emploi très actifs !

rdc via don bosco 002 rdc via don bosco 003

 

Emploi & Entreprenariat grâce à VIA Don Bosco

Les élèves contactent les entreprises pour négocier la possibilité d'embauche des stagiaires. Les élèves peuvent visiter l'entreprise pour avoir une idée de leur fonctionnement interne. Grâce à ces visites, les sections d’agriculture et de bois ont pu adapter le contenu de leurs cours au marché du travail.

Tout ce travail acharné porte ses fruits. L'évaluation externe démontre que les jeunes du réseau Don Bosco sont perçus par les employeurs comme honnêtes, confiants, éloquents et tolérants. C’est ce genre d'attitude qui - couplé avec un fort profil technique - avantage ces jeunes accompagnés chez les employeurs.

Avec les Ecoles Entreprises : les élèves sont dans le bain de l’emploi

En 2015, Via Don Bosco a démarré les « Ecoles Entreprises ». Les Ecoles entreprises sont une école d’apprentissage pour chaque jeune qui fréquente les écoles. Mais pas seulement pour cela : il est également prévu que ces Ecoles Entreprises génèrent du profit. Un revenu supplémentaire très utile pour l'école.

 

 


Mot du jour

« Pour ne pas se faire bouffer, il faut savoir garder une distance. » Langage de dompteur utilisé parfois par les enseignants ou les éducateurs. Toute la question est de savoir quelle est la juste distance. Trop loin, on peut paraître distant, inaccessible, difficilement abordable. Trop proche, on peut paraître jouer au copain ou au démagogue. Pour l’éducateur salésien, la présence sait se faire assez proche. Il ne faut pas craindre d’aller là où sont les jeunes, quitte à parfois « se faire jeter ». Il faut connaître ce qu’ils aiment et se plaire en leur compagnie. Il n’y a pas de « juste distance » définie une fois pour toutes. Le discernement de l’éducateur saura évaluer différemment, en fonction de la situation de chaque jeune. Une proximité amicale pourra être appréciée et bénéfique pour l’un, alors qu’elle sera vécue par un autre comme une agression, en référence à une mauvaise expérience affective. L’art de l’éducateur comprend aussi celui de savoir trouver sa place par rapport à un jeune.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite